"Les professeurs principaux de troisième [...] producteurs d'inégalités" (Sandrine Sapet-Malozon)

Plus d'informations
01 Juil 2015 10:27 - 01 Juil 2015 11:05 #14224 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Juil 2015 10:32 - 02 Juil 2015 08:20 #14225 par Loys
Un passage curieux :
p. 179sq



Et rien sur le fait que la décision d'orientation peut faire l'objet d'une autocensure (par rapport aux commissions d'appel) ou bien parfaitement être transformée par le principal après le conseil, comme c'est souvent le cas... :shock:
Au passage pas de dénonciation des pressions hiérarchiques ou d'analyse de leurs motivations (étrangères à l'élève) : le passage en seconde générale est perçu, dans la thèse, comme seule voie de réussite possible. Le dernier exemple est édifiant : aurait-il fallu, pour que les inégalités diminuent, que l'élève renonce à être boulanger ? :shock:
Il serait d'ailleurs bon de rappeler l'évolution très positive du taux de passage en seconde générale : cache.media.education.gouv.fr/file/2014/...tree_2014_378764.pdf
Évidemment aucune analyse non plus du fait que c'est le niveau des élèves en fin de 3e dans les disciplines générales qui permet leur orientation et qui agit en faveur de la reproduction sociale. Il est plus simple de désigner un coupable que de réfléchir à cette reproduction par le niveau.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Juil 2015 08:19 - 02 Juil 2015 08:19 #14235 par Loys

Autre tendance forte, mais moins spectaculaire : l’augmentation des taux d’orientation vers la seconde générale et technologique, qui s’accompagne logiquement d’une diminution des taux d’orientation vers la voie professionnelle (de 56,7 % en 2000 à 62,8 % en 2013).

www.cahiers-pedagogiques.com/Plaidoyer-p...pas-de-precipitation

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.311 secondes
Propulsé par Kunena