"Hacke ton iPad et apprends comment lire mieux et plus vite de vrais romans" (DeclicKids)

Plus d'informations
19 Mai 2013 23:36 - 20 Mai 2013 12:18 #5802 par Loys

Salut, c’est Ulysse !
Maman m’a laissé le clavier. Faut dire, j’ai pas mal insisté, parce qu’elle ne voulait pas. Elle voulait vérifier comment, pourquoi, chercher d’autres sources, toussa, toussa. Moi je lui ai dit : « Non ! Ya urgence ! Faut que je leur dise ! Maintenant ! ». Oui, avec tous ces points d’exclamation, exactement.

Quelle magnifique spontanéité enfantine !

Lire numérique
Ce billet s’adresse à tous les enfants, garçons et filles, entre 6-7 ans et… je vous laisse juge. Mon père a adapté mon truc à ses propres lectures de prof, alors je ne pense pas qu’il y ait d’âge supérieur. Au contraire.

6-7 ans, c'est l'âge où on apprend à lire...

La lecture numérique, depuis que je la pratique, est un petit miracle pour moi.

Surtout que la "lecture numérique" telle qu'Ulysse la "pratique", ce n'est pas de la lecture. Eh oui : il n'y a pas de "miracle".

J’aime lire. J’aime le papier...

Autant d'affirmations rassurantes ne peut qu'inquiéter...

... mais je n’aime pas trop lire des livres en papier. J’ai toujours envie de faire quelque chose que je ne peux pas avec le livre papier.

Comme on comprend Ulysse. La lecture sans rien faire d'autre, c'est insupportable.

Quoi ? Par exemple…
lire sans les mains (les petits romans, ça ne tient jamais ouvert correctement, vous avez remarqué, vous aussi ?)

Un vrai problème, effectivement.

lire dans le noir et sans allumer la lumière (les parents, toussa…)

Les parents n'ont pas l'air d'avoir d'objection puisqu'ils permettent l'utilisation de l'iPad dans la chambre...

lire au petit-déjeuner une tartine dans une main, le bol dans l’autre

On a compris l'impérieuse nécessité de pouvoir lire sans les mains pour lire tout en prenant son petit déjeuner.

chercher une définition (sans quitter ma lecture)

Chercher une définition, c'est quitter sa lecture, iPad ou pas.

lire 18 livres en même temps (sans les égarer dans toutes les pièces de la maison ni perdre mes pages)

En même temps ? :cheers:

lire dans la voiture, dans le caddie, à Auchan, dans les toilettes, chez ma grand-mère (sans traîner 200 kg de papier)

En moyenne, un livre d'enfant pèse beaucoup moins qu'un iPad de 600g et risque moins de s'abîmer sur un caddie d'Auchan.

lire en plus grand. Ou en plus petit. Ou sur fond jaune.

Autant de fonctionnalités éminemment nécessaires.

lire avec… mon-secret-que-j’ai-découvert-et-qui-change-la-lecture
etc.
Donc, maintenant, dès que je peux, je lis numérique.

Attention : "lire numérique" n'est pas ce que l'on croit. :doc:

Heureusement j’ai des parents qui pensent qu’on ne doit pas mettre tous les écrans dans le même panier, parce que sinon, avec cette technique, j’exploserais mon fameux temps-d’écran-limité-parce-que-je-suis-un enfant-et-que-les-écrans-ça-mange-le-cerveau-des-enfants.

On sent bien que c'est Ulysse, dix ans, qui écrit cela. Surtout que "DeclicKids" avait déjà eu l'occasion de se manifester sur cette grave question du temps libre des écrans pour les enfants : www.laviemoderne.net/forum/les-ecrans/34...ie-des-sciences#3513
Malheureusement la suite ne donne pas raison à Ulysse.

Donc soyons clairs, les écrans chez nous, ça dépend de ce qu’on y fait.

Et ça, c'est facile à contrôler dans la chambre d'un enfant. :doc:

Lire, par exemple, ce n’est pas limité. D’ailleurs à ce propos, j’ai de la chance : il paraît que quand mes parents étaient petits, leurs parents à eux (donc mes grands-parents, si vous suivez bien) râlaient quand ils lisaient trop.

Voilà qui ne risque pas d'arriver à Ulysse, comme nous l'allons comprendre.

Bon, question lecture, je râle (moi) très souvent parce que les titres que je voudrais n’existent pas souvent, malheureusement, en numérique (eh les éditeurs, vous attendez que je me les scanne moi-même, vos bouquins ??). Mais quand même. Depuis Noël, par exemple, j’ai lu les 3 tomes de Mathieu Hidalf (et j’attends la suite avec impatience). Puis j’ai attaqué Les Aventures fantastiques du jeune Antoine de Montplaisant, qui me plaît énormément. Vous voulez connaître mon secret ? Je lis en numérique augmenté. Si !

Attention : en "numérique augmenté", l'acte de lecture diminue beaucoup. :mrgreen:
Au fait, Les Aventures fantastiques du jeune Antoine de Montplaisant, c'est un "vrai roman". Mais qu'est-ce qui n'est pas un vrai roman, alors ? :xx:

Lire numérique c’est, pour moi en tous les cas, lire sur un iPad. Ce que je vais vous décrire est peut-être possible sur d’autres supports, mais je n’en sais rien. Je n’ai pas testé. C’est évidemment possible avec iBooks sur iPhone et iPodTouch. Mon papa qui utilise un smartphone Android utilise le système inclus avec Google Play Books (également disponible pour iPad et iPhone). Il y a peut-être d’autres systèmes pour les liseuses comme Kobo ou Kindle, mais nous n’en avons pas.
Suivez le guide pour augmenter le pouvoir de votre iPad ou de votre iPhone
Ouvrir Réglages
Choisir Général (à gauche)
Faire défiler jusqu’à Accessibilité (à droite)
Choisir Accessibilité
Dans la première partie (Vision), choisir Énoncer la sélection
Activer (pour gagner un nouveau bouton dans les textes : « prononcer »)
Choisir, si nécessaire, « l’accent » désiré (belge, canadien, suisse)
Régler le débit vocal
Choisir Surligner les mots (pour avoir un effet de mise en surbrillance au rythme de la lecture)
Ouf !

Un sacré "hacking" de l'iPad en effet...
Bref, vous l'aurez compris, "lire numérique", en "numérique augmenté", c'est utiliser les outils prévus pour les personnes handicapées. C'est transformer l'acte de lire en acte d'écouter. :santa:

Une seule fois suffit, vous n’aurez pas à le refaire ! Je ferai une petite vidéo un de ces jours, dès que j’aurai le temps, pour bien vous montrer !
Ensuite retournez dans votre application de lecture, par exemple iBooks. Ouvrez le livre en cours de lecture (là c’est Les Aventures fantastiques du jeune Antoine de Montplaisant, tome 2)
Et c’est maintenant que la magie opère. Sélectionnez le texte à lire, pour lequel vous avez besoin / envie d’aide. Après la sélection apparaît un nouveau bouton : Prononcer. Touchez-le. Alors la lecture commence. Et les mots sont surlignés au rythme de la lecture.

On se demande bien à quoi sert le surlignement, à vrai dire...

Comment nous nous en servons en famille, et quelques remarques
Au début je me suis servi de cette fonction pour démarrer des livres le soir, dans le noir, en mode lecture audio.

C'est vrai que le bruit dérange moins que la lumière. Pourquoi faire le noir d'ailleurs, s'il ne s'agit pas de dormir ?

Ensuite je m’en suis servi, son coupé, pour rythmer ma lecture avec la mise en surbrillance (et en jouant à augmenter le débit pour augmenter ma vitesse).

Le rythme personnel de lecture, une chose radicalement nouvelle ! Vive les nouvelles technologies ! :cheers:

Maintenant je m’en sers surtout pour m’isoler et démarrer une nouvelle lecture dans le calme, surtout quand elle est un peu difficile. En général je poursuis ensuite par moi-même, sans audio.

Comment savoir si une lecture va être "difficile" ? :scratch:

Au début je trouvait la voix synthétique « bizarre ».

Mais non, mais non. :mrgreen:

En plus, parfois, elle se trompe.

:cheers:

Mais en réalité, je me suis très très vite habitué.La voix est neutre et me laisse interpréter le texte moi-même.

Rien de mieux pour interpréter le texte soi-même que de le faire lire par la voix d'un autre, effectivement. L'argumentation est sans faille.

Et c’est finalement très bien ainsi. Mon papa utilise cette fonctionnalité pour poursuivre ses lectures sérieuses (en français, anglais et japonais) quand il ne peut pas physiquement lire : quand on fait les courses, en voiture, quand on fait le ménage. C’est un peu comme de mettre la radio, mais en choisissant le programme !!

Eh oui car lire un livre, c'est comme écouter distraitement la radio quand on fait les courses. Quelle belle comparaison.

On a filé le truc aux cousins : ils adorent. Une petite cousine en CP a amélioré son plaisir et ses capacités de lecture en quelques semaines seulement.

Important argument de vente pour l'iPad. Un élève qui "améliore ses capacités de lecture en CP", c'est extraordinaire, effectivement.

Et non, rien à voir avec de la paresse !

Bien sûr. Au contraire même. C'est "lire mieux et plus" ! :doc:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Mai 2013 00:28 #5804 par archeboc
Avant, pour faire partie de l'élite, il fallait faire du latin.
Aujourd'hui, l'élite, c'est être très bon en math.
Demain, l'élite, ce sera de savoir lire sans iPad.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Mai 2013 02:15 #5805 par Typhon
Oh le joli spam. Si cet "Ulysse" a vraiment 10 ans et écrit tout ça tout seul, alors moi aussi j'ai dix ans (et en plus je suis le pape, Obama et les dix derniers prix nobel de physique réunis).
Juste une remarque :

Loys dit: 6-7 ans, c'est l'âge où on apprend à lire...

Chez les tocards inconscient et chez les malchanceux qui ne peuvent faire autrement que d'abandonner cette tâche à l'éducation nationale, peut-être bien.
Chez les gens qui ont un peu plus de temps libre et de jugeotte, on apprend à lire 3 ans avant.
Typhon

« There are two kinds of fools: one says, "This is old, therefore it is good"; the other says, "This is new, therefore it is better." »
(William R. Inge)
Mon site

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.236 secondes
Propulsé par Kunena