"Pratiques familiales et réussite éducative - Les inégalités" (AFEV)

Plus d'informations
Plus d'informations
25 Sep 2014 14:09 #11822 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Sep 2014 14:11 - 25 Sep 2014 14:12 #11823 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Sep 2014 14:16 - 25 Sep 2014 14:16 #11824 par Loys
"Le Monde" (fervent soutien de la navrante réforme des rythmes scolaires) oublie les aspects les plus importants de cette enquête :

AFEV dit: Alors que 71,5% des enfants de quartier aux indicateurs socio-économiques favorables se couchent avant ou aux alentours de 9h le soir lorsqu’il y a école le lendemain, c’est le cas de 51% des enfants des secteurs de l’éducation prioritaire. Alors qu’ils ne sont qu’en CM1 ou CM2, 49% d’entre eux se couchent donc à partir de 22h dont 28% vers 23h voire après.
Ce coucher tardif est directement à mettre en relation avec le fait de regarder la télévision ou des DVD le soir. En effet, alors que 37% des autres enfants en regardent souvent le soir après le dîner (au moins 3 fois par semaine), c’est le cas de beaucoup plus d’enfants des secteurs de l’éducation prioritaire (55%). Et l’on remarque une corrélation forte entre le fait de regarder des écrans et le fait de se coucher tard : ceux qui regardent souvent la télévision le soir se couchent beaucoup plus souvent après 22h que les autres (51% contre 25% pour ceux que ne le font que rarement ou jamais). A l’inverse, ceux qui lisent le soir avant de s’endormir, beaucoup plus nombreux parmi les enfants des quartiers plus favorisés du point de vue socio-économique, se couchent beaucoup plus tôt que les autres : 76% sont au lit avant 21h ou aux alentours, contre 41% pour ceux qui ne lisent pas.
Il est également à noter que les enfants scolarisés en secteur d’éducation prioritaire ont pour 63% d’entre eux la télévision dans leur chambre, contre 27,5% des autres enfants. Là encore, ceux qui ont la télévision dans leur chambre se couchent beaucoup plus tard : 53% après 22h, contre 25%.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Nov 2014 08:47 #12558 par archeboc

[Les enfants des quartiers prioritaires sont] beaucoup plus nombreux à penser qu’ils feront partie des «très bons élèves» une fois qu’ils seront au collège (50% contre 35%).

50% à penser qu'il feront partie des très bons élèves, ce n'est plus de la confiance en l'institution, comme l'article voudrait nous le faire croire, mais de l'aveuglement. François Dubet nous dirait qu'en CM1-CM2, le destin scolaire est statistiquement fixé. Cela signifie que l'institution ment, et ment préférentiellement aux élèves des catégories populaires.

«Il faudrait sans doute réformer les contenus de l’école, en favorisant davantage sport, dessin, musique», toutes matières «moins académiques» et dans lesquelles les enfants des quartiers sont comparativement meilleurs, selon Nina Schmidt.

Mais bien sûr. Un bon cours de hip-hop apprendra aux analphabètes à lire plus souvent dans leur lit le soir.

«C’est en revalorisant ces savoirs extra-scolaires qu’on compense les inégalités», affirme-t-elle, en citant en exemple la réforme des rythmes scolaires, qui donne plus d’importance à d’autres savoirs.

Je ne suis pas sûr que l'argument des rythmes scolaires soit très puissant. Je renvoie au fil qui lui est consacré sur néoprofs, qui témoigne, entre autre, que le désengagement de l'Etat s'accompagne d'une hétérogénéité forte selon le niveau de richesse des territoires.

en prenant comme exemple l’initiative de la «mallette aux parents»,

La "mallette aux parents", j'ai beau prendre le terme dans tous les sens, je ne vois pas comment cela peut être du français correct. On dirait la version moderne de "Ya bon banania". C'est un symptôme convergent avec le mensonge, évoqué au début de mon commentaire : à la source de tout cela, quel mépris pour les classes populaires !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Jui 2015 08:51 - 24 Jui 2015 08:52 #14164 par Loys

AFEV dit: Il est également à noter que les enfants scolarisés en secteur d’éducation prioritaire ont pour 63% d’entre eux la télévision dans leur chambre, contre 27,5% des autres enfants. Là encore, ceux qui ont la télévision dans leur chambre se couchent beaucoup plus tard : 53% après 22h, contre 25%.

Et à l'assemblée nationale (à vérifier) :

Fleur Pellerin dit: Des aides financières seront consacrées au renouvellement des télévisions des ménages modestes

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.221 secondes
Propulsé par Kunena