"François Dubet : « L'école ne sait pas travailler avec les familles »" (Le Monde)

Plus d'informations
30 Jan 2014 17:10 #9408 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Jan 2014 17:16 - 31 Jan 2014 23:52 #9409 par Loys
Comme c'est étonnant : c'est encore une fois la faute des enseignants si des familles intégristes boycottent l'école sur des rumeurs ! Merci Maryline Baumard et François Dubet !

Or, s'il y a des principes non négociables comme la liberté et l'égalité, il existe aussi des croyances, peut-être irrationnelles, et il faut prendre le temps d'expliquer et de discuter. Le passage en force, sous prétexte qu'on a raison, reste vécu comme une violence. Le fait d'avoir raison ne dispense pas de prendre le temps de justifier ce que l'on veut faire. [...] Jules Ferry avait une phrase qu'il faudrait rappeler aujourd'hui. Il estimait que l'enseignement devait être pensé de telle sorte que, quel que soit le père de famille qui écouterait la leçon, il n'ait rien à redire.

Citons la phrase en entier de la lettre de Jules Ferry aux enseignants en 1883 :

Jules Ferry dit: Vous êtes l'auxiliaire et, à certains égards, le suppléant du père de famille ; parlez donc à son enfant comme vous voudriez que l'on parlât au vôtre ; avec force et autorité, toutes les fois qu'il s'agit d'une vérité incontestée, d'un précepte de la morale commune ; avec la plus grande réserve, dès que vous risquez d'effleurer un sentiment religieux dont vous n'êtes pas juge.

:mrgreen:

François Dubet dit: On ne fait pas admettre des valeurs en forçant la porte d'entrée. L'école de Jules Ferry n'était pas une école brutale. Le maître était intégré dans la vie locale des populations qu'il instruisait.

Une affirmation qui mériterait d'être vérifiée mais il est toujours plaisant de voir François Dubet célébrer un âge d'or de l'école de Jules Ferry. :cheers:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
31 Jan 2014 23:32 - 31 Jan 2014 23:33 #9426 par Loys
Dans la même veine, dans le "Café pédagogique" du 31/01/14 : "JRE : Un ultime avertissement pour l'Ecole"


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
31 Jan 2014 23:46 - 31 Jan 2014 23:52 #9428 par Loys

Nous voilà prévenus. Les ultra conservateurs ont des projets pour l'Ecole. Ils associent la haine de l'école publique, le retour à l'ordre moral religieux et la régression pédagogique.

Si l'on s'en tient à ce que l'école est devenue, les tenants de la "régression pédagogique" ne sont pas nécessairement ceux que l'on croit.

On sait que l'Ecole a du mal à communiquer avec les parents. Traditionnellement elle s'en méfie. D'Alain à Durckheim, les pères fondateurs de l'Ecole républicaine n'ont cessé de se méfier des parents "obscurantistes" et de les rejeter à la périphérie de l'Ecole.

Il faudrait que François Jarraud s'entende avec François Dubet sur cette question (voir plus haut). :transpi:
Et quel rapport entre les parents "obscurantistes" et les parents ? :fur
Notons que son côté, François Jarraud, lui, donne l'exemple en parlant avec les plus grands égards des "ultra conservateurs" qui ont "la haine de l'école publique". :santa:

On en paye le prix aujourd'hui. Un minimum de dialogue avec les familles et la meilleure réponse aux rumeurs déraisonnables qui circulent.

Merci pour cette leçon dont avaient bien besoin les enseignants malveillants ou ignorants.

Mais il faut que le ministre ordonne ces rencontres pour qu'à certains endroits elles aient lieu.

Quels endroits ? :shock:

Mais ce qui crédibilise aussi les rumeurs c'est la réalité du caractère discriminatoire de l'école sur le plan social mais aussi sur le plan ethnique.

C'est donc la faute de l'école...
On notera que M. Jarraud passe en toute facilité des inégalités constatées à l'école à l'accusation grave de "discrimination" supposant une intention raciste ("ethnique"). :fur

Cette discrimination a suffisamment été mise en évidence depuis une dizaine d'années pour qu'on se limite à rappeler les travaux de Felouzis par exemple, ou simplement les résultats de PISA 2012.

Les quatre volumes du rapport PISA 2012 n'emploient à aucun moment le mot "discrimination". :roll:

Il y a un lien étroit entre ces discriminations, l'écehc scolaire et le rejet par l'Ecole de la diversité culturelle.

Mais que veut dire François Jarraud ? De quoi parle-t-il ? :shock:

En d'autres termes, l'Ecole ne va pas s'en tirer avec simplement des réunions de terrain. elles sont nécessaires mais pas suffisantes. Il va bien falloir qu'elle s'attaque à ses discriminations. et qu'elle ose la diversité culturelle.

C'est-à-dire ? :shock:
Comme souvent, des phrases creuses, des imprécations graves contre l'école et une logique déroutante.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Fév 2014 09:59 #9435 par Loys
Après réflexion, je me dis que l'origine de la crédulité des parents est sans doute moins à chercher dans le manque de communication de l'école que dans la perte de référence de ce qu'on y fait.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Mar 2014 22:15 #9957 par Loys
Avec cette fois quelques précautions oratoires, François Jarraud persiste et signe dans son abus de langage : "21 mars : La Journée de l'élimination de la discrimination raciale et l'école" dans le "Café" du 21/03/14.


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Mar 2014 22:20 #9958 par Loys

Pourtant le système éducatif est parfaitement discriminatoire. C'est ce que nous dit Pisa 2012.

PISA 2012 n'emploie à aucun moment le terme "discriminatoire".
Rappelons le sens de "discrimination" : "Traitement différencié, inégalitaire, appliqué à des personnes sur la base de critères variables."

En France les résultats scolaires sont liés plus qu'ailleurs à l'origine ethnique et pas seulement au niveau social.

Les élèves français seraient donc traités sur la base de critères sociaux ou raciaux ? :shock:

A situation sociale comparable, on observe un fort écart entre les résultats d'un autochtone et d'un allochtone. Et cela même pour la seconde génération. Mais il n'y a même pas besoin des statistiques de l'OCDE. Chacun peut constater comment des filières, des établissements concentrent les "minorités visibles".

Que ces inégalités s'observent ne suppose pas qu'elles sont le résultat d'une quelconque "discrimination". :roll:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.450 secondes
Propulsé par Kunena