Les pratiques de lecture de la jeunesse

Plus d'informations
12 Mai 2019 08:03 #21976 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
27 Jui 2019 11:04 #22096 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Jui 2019 17:00 #22107 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Sep 2019 07:19 #22241 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
16 Sep 2019 21:43 #22270 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
A découvrir en 2019 : le dépeçage (ou "arpentage") de livres pour "donner le goût de la lecture" : www.laviemoderne.net/forum/les-pedagogie...llective-l-arpentage

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Sep 2019 21:20 - 20 Sep 2019 21:50 #22294 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
usbeketrica.com/article/demain-serons-no...op-abrutis-pour-lire




« Il faut faire comprendre aux enfants et aux adolescents que leur cerveau est riche mais vulnérable, martèle Olivier Houdé

Il faut se pincer...

Et ensuite le relativisme qui, sous une fausse forme de dialectique, annihile toute pensée :

Un tel pessimisme nous pousse vers des réflexions opposées : et si nous étions, emportés par les alertes des neuroscientifiques, en train de dramatiser, comme les penseurs l’ont fait au moment de l’invention de l’écriture (horreur, on allait se « reposer » sur des mots écrits) ? De regretter un âge d’or de la littérature qui n’a sans doute jamais existé ? De sacraliser l’activité lecture et l’objet livre alors que le secteur des livres audio est en pleine santé (un Français sur dix en achète, 18 % en ont déjà écouté) ? Pire, de se concentrer sur la « culture légitime » et d’oublier que les littératures de l’imaginaire – et en particulier la science-fiction – connaissent un certain succès, notamment auprès des jeunes lecteurs ? Sans parler du triomphe des livres destinés aux young adults, des fan fictions et des nouvelles formes de littérature créées sur les réseaux sociaux…

L'analogie avec l'écriture est idiote : "les penseurs" renvoient au seul Socrate qui la critique en tant que philosophe pratiquant le dialogue, le paradoxe étant que sa pensée (ou supposée telle) nous est rapporté par un livre de Platon, Le Phèdre...

Et quel rapport avec "un âge d’or de la littérature" ? Il est ici question de lire la littérature, pas de l'écrire...

"le secteur des livres audio est en pleine santé (un Français sur dix en achète, 18 % en ont déjà écouté" : ces chiffres parlent d'achat mais ne disent rien de pratiques de lecture. Comme si on disait que les Français mangent du quinoa parce que tel pourcentage y a déjà goûté...

L'évocation (comminatoire) des "cultures légitimes" (concept à définir) vient encore un peu plus stériliser la réflexion : comme si les "cultures légitimes" avaient interdit jusque là toutes les autres cultures... On voit bien qu'il s'agit d'évoquer les secondes pour faire oublier les premières et légitimer l'oubli des "culture légitimes", remplacées par les "nouvelles formes de littérature créées sur les réseaux sociaux"...

Le chercheur imagine qu’« à moyen terme, avec l’intelligence artificielle, les hologrammes, la réalité virtuelle, on devrait assister le lecteur dans sa visualisation, et lui permettre d’échanger plus avec ses personnages. On peut imaginer les lecteurs du futur comme des zombies hallucinés avec des implants rétiniens, vivant dans un monde fictif comme dans Matrix...

Voilà qui fait rêver...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Nov 2019 22:56 - 23 Nov 2019 10:58 #22487 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
Encore des ravis du numérique (vive "Super demain" !) et adeptes du déni... Le 31/10/19 : "La légende du jeune qui ne lisait plus" par Marie Grosbois.





Marie Grosbois "coordinatrice et rédactrice pour le Super Média" n'a jamais enseigné et n'a pas d'élèves : c'est dommage, elle aurait pu éprouver ce qu'il en est d'une telle "légende"...

On va donc se faire un malin plaisir à faire mentir cette affirmation.

“En moyenne, les jeunes lisent six livres par trimestre, dont deux dans le cadre scolaire et quatre dans celui des loisirs.”
Ipsos pour le Centre National du Livre (2016) Les jeunes et la lecture .

Donc quatre livres dans le cadre des loisirs par trimestre... enfin, en réalité, si l'on consulte l'étude Ipsos 2016 , six livres en primaire mais seulement deux livres au collège par trimestre, soit un livre pour un mois et demi ; et par "livre" il faut entendre aussi bien roman que bande-dessinée ou manga.

La nouvelle génération aime lire.

Oui : "70% des jeunes déclarent aimer lire. Un tiers déclare même adorer"... mais lit peu : la lecture de livres par loisir [BD et mangas compris] arrive d'ailleurs "en 7ème position des activités les plus pratiquées hebdomadairement (68% en moyenne, 60% pour les garçons) derrière la TV (92%), les vidéos (88%), les amis (87%), la musique (86%), le sport (84%) et Internet (84%)."

Pour le prouver nous nous sommes penchés sur les chiffres d’un secteur directement concerné et qui serait bien embêté si les jeunes n’ouvraient plus un livre : l’édition. Le secteur jeunesse est le troisième secteur de l’édition le plus rentable en France, avec tout de même 347,6 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2018. Ce n’est pas pour rien que l’avant dernière édition de Livre Paris était principalement consacrée à la littérature Young Adult.

S'il faut mesurer des pratiques par la consommation, le marché du jeu vidéo en France atteint des records et son chiffre d'affaires se mesure, lui, en milliards...

Au cas où vous seriez encore inquiets, on vous remet encore une petite couche de chiffres : 96% des jeunes âgés de 7 à 19 ans lisent régulièrement , et plus des ¾ d’entre eux affirment aimer lire pour leurs loisirs et pas seulement les livres imposés à l’école, en y consacrant minimum 3 heures par semaine. Ce qui laisse aussi la place à d’autres activités de loisir comme aller sur Internet qui leur prend, en moyenne, 8h par semaine.

Mais justement, on a tendance à trop souvent opposer lecture Versus Numérique, mais pas besoin d’un combat dans l’octogone, les deux sont compatibles.

8h pour Internet... et autant pour la télévision : la compatibilité s'en trouve d'autant réduite.

On peut d'ailleurs lire dans l'étude Ipsos que "L’environnement familial infléchit fortement les pratiques de lecture, les jeunes qui sont les plus grands lecteurs et valorisent le plus la lecture sont ceux qui vivent dans un foyer où (entre autres) les parents contrôlent le plus Internet : temps passé, sites visités et moments de connexion".

"Les trois facteurs majeurs qui jouent en défaveur de la lecture sont :
- La possession personnelle par le jeune d’une télévision, et dans une moindre mesure d’un smartphone ou d’un ordinateur
- L’absence de carte de bibliothèque dans le foyer et l’absence de livre au foyer
- L’utilisation assidue d’Internet (plus de 12 heures par semaine)."

Encore une "légende" !

Des horizons de lecture démultipliés par le numérique

Trêve de chiffres, c’est aussi, tout simplement, que les jeunes générations nées dans le numérique ont plus de choix. Avec un accès illimité à tous les contenus possibles et imaginables grâce à Internet, c’est comme si une bibliothèque géante de contenus était disponible. Les supports de lecture se sont eux aussi démultipliés : tablette, smartphone, liseuse.

Et les types de contenus aussi, beaucoup plus attractifs : réseaux sociaux, vidéos, jeux vidéos...

Par ailleurs, il existe maintenant une multitude de nouveaux modes de narration donc de nouvelles façons de lire. Celles-ci ne sont pas forcément prises en compte dans les études, car ne respectent, pas totalement, le format roman donc plutôt des formats courts que l’on peut voir sur les réseaux sociaux : micro-fictions sur Instagram, thread sur Twitter, pour n’en citer que deux.

Les micro-fictions sur Instagram et les "threads" sur Twitter promus comme pratiques de la lecture...

Mais pourquoi un tel besoin de mettre en avant de tels substituts à la lecture de livres alors qu'il a été démontré auparavant que les jeunes lisent ? :scratch:

Alors ne stigmatisons pas la nouvelle génération, mais laissons les choisir, mélanger et découvrir les possibilités qui s’offrent à eux.

Il ne s'agit nullement de stigmatiser qui que ce soit mais de constater des pratiques de lecture réduites à peau de chagrin...

Le "Super Media" de Marie Grosbois est rattaché à "Super Demain", un évènement très enthousiaste sur l'avenir numérique mais qui n'a lu Lewis Carroll... que très superficiellement : www.laviemoderne.net/forum/le-marche-de-...umerique/22462#22462

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Nov 2019 12:39 - 03 Fév 2021 11:26 #22517 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
Dans "Le Monde" du 28/11/19, tribune de Guillaume Nail : "La littérature jeunesse est-elle de la “vraie” littérature ?"





Beaucoup d'arguments pour montrer que la littérature jeunesse n'est pas traitée comme "une « vraie » littérature", mais aucun pour justifier qu'elle en est. De fait, si la "littérature jeunesse" est de la littérature, pourquoi la distinguer ?

* * *

Enquête 2015-2019 Ipsos pour le CNL "Les Français et la lecture en 2019" montrant un progrès des taux de lecteurs (au sens large : incluant bandes-dessinées, comics et mangas) et une stabilité du nombre de livres lus. Si elle renseigne sur le taux de lecteurs, l'enquête ne quantifie selon les types de lecture (combien de livre lus de chaque "genre littéraire") ni l'âge.

Progrès de la lecture "fractionnée". Les grands lecteurs (20 livres [au sens large] et plus) sont plus nombreux (de 28% à 31%) mais surtout chez les plus âgés. La dynamique de lecture reste globalement en baisse : "Le manque de temps et la pratique d’autres loisirs (surtout pour les hommes et les jeunes) sont toujours les premiers freins à la lecture de livres".

64% des 15-24 ans reconnaissent que leurs autres loisirs ont un impact négatif sur la lecture.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Déc 2019 17:03 - 02 Déc 2019 17:04 #22521 par Shane_Fenton
Réponse de Shane_Fenton sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
On pourrait dire la même chose de la catégorie "Young Adult" qui est encore plus problématique à mon sens que le concept de "littérature jeunesse". Rien que le terme de "Young Adult" est fallacieux quand on sait que ce sont les adolescents qui en sont le principal coeur de cible. Ensuite, ce qui personnellement me pose problème (et qui est en rapport justement avec la notion de "coeur de cible"), c'est ce qu'il faut comprendre quand on parle de "jeunesse" ou de "young adult".

Est-ce qu'on parle d'un public spécifique auquel on ne peut pas raconter la même chose qu'aux adultes ? (je pense notamment aux auteurs de polars, Thierry Jonquet et Frédéric Fajardie : pour avoir lu "Ils sont votre épouvante et vous êtes leur crainte", je comprends qu'on ne veuille pas le faire lire à des marmots de 10 ans)

Est-ce qu'on parle d'une littérature reconnue par le plus grand nombre, mais qui a plus de succès auprès de cette tranche d'âge ? (au hasard, les Aventures de Huckleberry Finn, ou les Souvenirs d'Enfance de Marcel Pagnol, mon premier coup de coeur littéraire)

Ou est-ce qu'on parle d'un marché qu'on essaie à tout prix de légitimer parce qu'on a un peu honte de se reposer sur le seul succès commercial ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Déc 2019 22:53 #22532 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
Dans PISA 2018 :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Fév 2020 11:07 #22667 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
Le rêve de la EdTech : plus besoin de lire.

Fichier attaché :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Fév 2020 12:13 - 01 Fév 2020 12:13 #22668 par Shane_Fenton
Réponse de Shane_Fenton sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse

Loys dit: Dans PISA 2018 :


Dans ce graphique, il manque deux indicateurs qui me paraissent important :
1/ Le temps passé à lire des livres numériques (au format EPUB, PDF ou autre). On peut, soit extrapoler aux documents numériques de tous types (manuels PDF, cours en PDF, livres au format PDF...), soit faire la distinction entre les types de contenus. La question de savoir si on distingue la lecture d'un livre au format papier ou au format numérique mérite en tout cas d'être posée. Idem pour les revues et les magazines, d'autant que certains d'entre eux ont abandonné leur édition papier pour "survivre" uniquement en ligne.
2/ Le temps passé à lire des "scans", notamment de mangas mais aussi de BD, par rapport à leur édition imprimée.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Fév 2020 11:29 - 11 Fév 2020 11:32 #22694 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
A l'occasion d'une enquête Mediametrie 2019 sur les pratiques numériques (voir ce post : www.laviemoderne.net/forum/ecrans/8057-e...chiffres/22693#22693 ) :
- Les chiffres d'utilisation des liseuses par les enfants (2% des enfants) sont trop faibles pour être détaillés.
- Au cours des 12 derniers mois, seuls 11% des enfants ont lu des bandes-dessinées/des livres sur les supports numériques (jeux vidéo 43% ou regarder de courtes vidéo 45%)
- Dans les 12 derniers mois, 31% des enfants (0-14 ans) ont lu (livres, romans, bandes-dessinées, mangas) tous les jours ou presque, 24% une à deux fois par semaine, 11% une à trois fois par mois, 13% moins d'une fois par mois. Le détail par âge n'est malheureusement pas renseigné. Peut-on déduire de ces chiffres que 21% des 0-14 ans n'ont pas lu du tout dans les 12 derniers mois ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Fév 2020 20:14 - 23 Jui 2020 16:40 #22703 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
Fichier attaché :


Une solution : la lecture aux adolescents, voire l'audio-lecture. "L'audiolecture, c'est de la lecture !"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Aoû 2020 01:34 - 12 Aoû 2020 17:04 #22951 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
Gros succès de ce tweet :

Fichier attaché :


Ce message contient des informations confidentielles


Fichier attaché :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Déc 2020 22:14 - 04 Déc 2020 22:51 #23049 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Et...ratiques-culturelles

[ Cliquer pour agrandir ]


www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Et...elles/L-enquete-2018

De 1988 à 2018, la proportion de personne ayant lu un livre (hors bandes dessinées) au cours des douze derniers mois est passé de 73% à 62% (de 95% à 81% chez les diplômés de l'enseignement supérieur), ce qui signifie qu'un diplômé de l'enseignement supérieur sur cinq ne lit pas

Les lecteurs assidus (20 livres et plus hors bandes dessinées au cours de douze derniers mois) ont vu leur proportion passer de 22% à 15% entre 1988 et 2018 : la tendance est plus marquée chez les 15-24 ans (de 22% à 11%) et les 25-39 ans (de 24% à 10%). Même chez les diplômés de l'enseignement supérieur, de 48% à 24%.

Chez ces derniers, la proportion de faibles lecteurs (1 à 9 livres) est passée de 23% à 36%

Les 15-24 ans inscrits dans une bibliothèque sont passé de 18% en 1973 à 36% en 1997 puis 17% en 2018.

Parallèlement, les 15-24 ans jouant à des jeux vidéo sont passés de 45% à 83% entre 1997 et 2018 (et pour les diplômés d'études supérieures de 20% à 46%).

www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Et...-en-France-CE-2020-2
Le dossier : www.culture.gouv.fr/Media/Medias-creatio...elles-en-France.pdf2

Extraits :

Synthèse : six grandes tendances

[...]

Une place croissante de la culture dans le quotidien des Français

[...] Phénomène émergent de la dernière décennie en tant que pratique de masse, les usages numériques sont ainsi devenus, en une décennie, majoritaires dans le quotidien des jeunes, qu’il s’agisse de l’écoute de musique en ligne, de la consultation quotidienne de vidéos en ligne, des réseaux sociaux ou encore des jeux vidéo. [...]

Le déclin de pratiques associées à la génération du baby-boom

[...] Cette génération se distingue en effet par des comportements culturels particulièrement développés, à la différence des générations antérieures comme postérieures : ses membres ont en particulier beaucoup lu de livres et continuent de le faire, [...] Mais avec le vieillissement de cette génération et la moindre fréquence de ces pratiques au sein des générations suivantes, la participation à certaines activités culturelles s’érode. Prolongeant un mouvement observé dès le début des années 1990, la lecture de livres diminue durablement au sein de la population ; les publics de la musique classique peinent à se renouveler et un risque d’affaissement de la fréquentation des sites patrimoniaux (musée, exposition ou monument historique) apparaît dans les dix dernières années.

[...] Recul de la lecture et développement des publics des bibliothèques

Malgré une fréquentation des bibliothèques en hausse, en particulier par les jeunes publics, la lecture – aussi bien de livres que de bandes dessinées – est une pratique qui continue de baisser au sein de la population. Mouvement ancien, observable dès les générations qui ont suivi les baby-boomers, il se traduit aujourd’hui par un lectorat devenu particulièrement rare au sein des jeunes générations. L’érosion de la lecture chez les femmes étant moins marquée que chez les hommes, une nette féminisation du lectorat s’opère et contribue à transformer son visage : plus souvent masculin et jeune dans les années 1970, il est devenu plus féminin et plus âgé [...]

Baisse des pratiques de lecture au fil des générations

Après une hausse sensible au cours des années 1970 et 1980, la pratique de lecture de livres (hors bande dessinée5) décline à partir des années 1990.


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Déc 2020 17:10 - 13 Déc 2020 17:47 #23059 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
www.20minutes.fr/arts-stars/livres/29298...it-public-plus-jeune

Avec les rééditions modernes des "Martine", encore un bel exemple de déni.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Jan 2021 11:09 - 23 Jan 2021 11:40 #23145 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
Dans "Le Figaro" (abonnés) du 22/01/21 : www.lefigaro.fr/vox/culture/balzac-stend...-des-jeunes-20210122

[ Cliquer pour agrandir ]


Ce message contient des informations confidentielles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
31 Jan 2021 21:02 - 03 Fév 2021 09:17 #23166 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
cache.media.eduscol.education.fr/file/Fr...s-vertus_1313277.pdf

Quels usages pédagogiques du livre audio [ Cliquer pour agrandir ]


Ce message contient des informations confidentielles


A l'origine, Emmanuelle Goulard -IEN Lettres Histoire-mai 2020 : lettres-hg-lp.ac-noumea.nc/IMG/pdf/l_aud...ivre_en_cours_de.pdf

[ Cliquer pour agrandir ]

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Fév 2021 08:41 - 15 Fév 2021 19:44 #23196 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
sceneweb.fr/actu-reecrire-moliere-laudacieux-pari-de-10-sur-10/

En partenariat avec la Comédie-Française, Drameducation a demandé à cinq auteur⸱ice⸱s francophones d’adapter cinq pièces du célèbre dramaturge. Objectif : renouveler son oeuvre pour la rendre accessible au plus grand nombre, et notamment à ceux qui apprennent le français à travers le monde. [...] Notre projet est de renouveler Molière afin de le rendre plus accessible, souligne Jan Nowak. En discutant avec des professeurs de français et de FLE à travers le monde, nous nous sommes rendu compte que les pièces d’origine étaient trop difficiles pour leurs élèves. Tant au niveau de la longueur que de la langue, un peu périmée.


www.franceculture.fr/emissions/affaire-e...redi-10-fevrier-2021

[ Cliquer pour agrandir ]


Ce message contient des informations confidentielles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Mai 2021 15:22 #23344 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Mai 2021 21:08 - 24 Mai 2021 14:49 #23354 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
Rapport PISA 2018 sur la lecture : "21st-Century readers - Developing literacy skills in a digital world"

p. 78
  • La moitié des élèves (49%, soit 13 points de plus que dans PISA 2000) déclarent "lire seulement s'ils en ont l'obligation" et 28% pensent que lire est "une perte de temps"
  • Les élèves qui lisent plus souvent sur support papier, toutes choses étant égales par ailleurs, obtiennent 49 pts de plus que ceux qui ne lisent que rarement ou jamais (15 pts pour ceux qui lisent sur support numérique).
  • Le temps passé à la lecture par ceux qui lisent par plaisir est passé de 3.86h en 2000 à 3.63h en 2018.
  • Les élèves défavorisés déclaraient avoir lu 148 livres en 2000 et 81 en 2018 (soit -45%). Pour les élèves favorisés, de 265 à 268.
  • Les élèves lisent davantage... d'emails, de chats, de presse ou d'informations en ligne, de forums.



  • Lire plus fréquemment des textes de fiction est associé positivement avec la performance de lecture dans 55 pays (en tenant compte du profil socio-économique des écoles et des élèves). Lire plus fréquemment des textes sur support numérique est associé négativement.
  • Il y a une association (fig. 6.4) entre la lecture de textes de fiction à l'école et la lecture par plaisir. Et la France n'est pas très bien positionnée dans les deux cas.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Mai 2021 14:47 - 14 Mai 2021 15:14 #23356 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
Et, pour légitimer des pratiques curieuses (de l'arpentage à l'annotation collective sur Wattpad) ce constat (sur un site institutionnel, que des lycéens de la voie générale et technologique peuvent désormais éprouver "des difficultés à lire des romans" et doivent être "entraîn[és] dans la lecture" : lettres.ac-creteil.fr/spip.php?article2108

On note au passage l'échec des carnets de lecture...

Ce message contient des informations confidentielles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Mai 2021 22:42 - 11 Jui 2021 23:59 #23371 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
Le "pass culture" : "Dans la story Instagram du président, des votes manga et séries pour la promo du #PassCulture ."

[ Cliquer pour agrandir ]


Le 3/06/21 dans "Le Monde M" (abonnés) : "« J’me suis acheté tout “Stone Ocean” sans me ruiner » : et le Pass culture devint le Pass mangas"





Et ce tweet à succès de @BelleTapisserie : "Breaking news : Les ados achètent des trucs qui les intéressent et pas des vinyles de jazz ou l'intégrale de Proust en Pléiade"

Les réactions sont intéressantes :

- "Les Boomers à deux doigts de découvrir que la bande dessinée fait partie du patrimoine culturel d'un pays au même titre que n'importe quel autre art"
- "Breaking news : les mangas sont de la culture. Dans culture pop y'a culture ...."
- "Même si les mangas ne sont pas de la grande littérature, ça permet au moins aux jeunes de s'intéresser tôt à la lecture avec quelques chose dont ils peuvent parler partout."
- "Certains mangas sont très bavards, du coup, les jeunes avalent pas mal de texte sans s'en rendre compte.
C'est quand même un des derniers supports à rendre la lecture populaire chez les ados, la BD n'y arrive pas autant. Et qui lit des mangas lira aussi autre chose."
- "J’avais une prof qui disait « lire c’est lire, vaut mieux lire les articles dans le programme TV que rien du tout »"
- "En même temps, citez moi des gens qui lisent du Balzac, Maupassant ou Zola pour le plaisir. Je lis1is beaucoup étant plus jeunes, et ben le programme de français a cassé un truc en moi. Faudrait se mettre à jour un peu, on apprend beaucoup grâce au manga"
- "À partir du moment où le jeune lit quelque chose, peu importe ce que c’est, cela reste de la lecture, de la culture, et il faut s’en réjouir !"
- "Certains mangas sont profonds (Urasawa, Taniguchi), ou équivalents au roman d'aventure. Il faut être con pour mépriser ça : chaque jeune qui lit est une victoire ! Initier un ado avec les épaisses Confessions de Rousseau est le meilleur moyen de le dégoûter de la lecture."
- "les références culturelles présentes dans une BD existent pour attiser la curiosité du lectorat, et ainsi ouvrir son horizon Pouce levé
Lire, c'est déjà en soi une bonne chose, même si on ne s'intéresse pas aux 'classiques'."
- "Faudrait peut être se demander pourquoi ça attire de moins en moins aussi, la littérature a peut être pas assez évolué ou alors pas dans le sens qui intéresse les jeunes. Plutôt que de se plaindre que les autre font mieux (car si ça attire plus c'est mieux ou juste plus intéressant) faudrait essayer de réussir à les attirer à nouveau vers des trucs qui leurs plaisent, c'est pas aux lecteurs d'adapter leurs goûts mais à de nouveaux auteurs d'émerger"
- "mais ils lisent quand même et c'est le plus important. Et certaines œuvres de littératures existent aussi en manga maintenant."
- "En même temps regarder ce qu'on leur demande de lire. Balzac et leurs compères ont fait leur temps. Faites leur étudier des oeuvres comme Harry Potter ou Hunger Games, plus proches de nous, ça les intéressera peut-être. En plus d'avoir de bonnes critiques sur la société"
- "La littérature faut vite la faire tomber de son piédestal, un livre ne cultive pas plus qu'un Film, BD, Musique ou Jeu Vidéo.
Marre des littéraires qui regardent de haut les autres mediums, alors qu'il y a plus de trucs à jeter parmis les livres qu'ailleurs"
- "Déjà c'est une littérature différente mais bien en vie. Ensuite en quoi c'est inquiétant de ne pas lire des livres chiant à en crever, genre Une vie ? Au contraire ça fait perdre moins de temps puisqu'on évite de perdre 10 minutes à lire la description d'une chambre."


Ce message contient des informations confidentielles


11/06/21 : www.lefigaro.fr/medias/le-pass-culture-e...-les-mangas-20210610

Dans les deux semaines qui ont suivi la généralisation du Pass Culture, les ventes de la sage L'Attaque des Titans ont augmenté de 30%, indique son éditeur Pika.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Mai 2021 13:20 #23379 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
Note du CSEN le 21/05/21 fondée sur les évaluations nationales informatisées de l’ensemble des élèves de 6ème en septembre 2020 : www.reseau-canope.fr/fileadmin/user_uplo...ote_CSEN_2021_02.pdf

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Jui 2021 09:57 #23435 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
La lecture, décrétée "grande cause nationale" 2021-2022 par Emmanuel Macron

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
01 Juil 2021 14:34 #23445 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse
Un éloge paradoxal du « mauvais lecteur » : www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/...592477529158064.aspx

Au lecteur idéalisé Maxime Decout substitue ainsi l’œuvre fantôme ou fantasme, le livre que le lecteur lui-même fait advenir, y compris sans doute celui de sa propre existence. Puisse l’Ecole se nourrir de ce singulier manuel de lecture pour revitaliser la relation des élèves à la littérature, pour dépasser « l’échec d’une compréhension normée d’un texte », pour transformer cet échec en capacité à « faire signifier l’œuvre en regard des désirs, des attentes et de la subjectivité du lecteur ».

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
24 Nov 2021 11:18 #23698 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Les pratiques de lecture de la jeunesse

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 2.652 secondes
Propulsé par Kunena