Effectifs, taux d'encadrement et taille des classes

Plus d'informations
12 Avr 2016 17:40 #16313 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Jui 2016 18:07 #16718 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Jui 2016 09:38 #16730 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Jui 2016 09:51 - 23 Jui 2016 10:20 #16731 par Loys
Intéressant "décryptage", comme nous allons le voir. :mrgreen:

Décryptage : Les entrées en 6ème et la réforme du collège
La réforme du collège ferait-elle fuir les parents vers le privé ? C'est ce qu'affirme le Snes dans un article de l'US de juin qui dresse un portrait catastrophique des inscriptions en 6ème depuis 2015. Mais qu'en est il vraiment ?
Une fuite vers le privé ?
"À la rentrée 2015, la hausse des effectifs en Sixième a été nettement plus forte dans le secteur privé que dans le secteur public et représente 86 % de la hausse globale", écvrit le Snes. "La réforme du collège, comme cela avait été le cas avec celle des rythmes scolaires dans le primaire, a des conséquences sur les choix de scolarisation des familles. Alors que globalement la part de l’enseignement privé reste stable à 21,1 %, on constate qu’à la rentrée 2015, les effectifs du secteur public ne progressent en Sixième que de 0,1% contre 1,6% dans le privé".

Des chiffres évidemment fantaisistes, puisque ce sont ceux de la DEPP ! :mrgreen:
A noter que nous avions attiré ici l'attention sur ces chiffres dès novembre 2015.

Pour le Snes, cette véritable fuite vers le privé s'expliquerait par le fait que le privé "disposera d'une marge " dans l'application de la réforme et pourra continuer à offrir classes bilangues et latin grec. Sur ce point, le secrétaire général de l'enseignement a effectivement expliqué que la réforme laisse suffisamment d'autonomie pour que les établissements puissent maintenir ces enseignements dans son cadre. Pour le Snes, la fuite devrait s'amplifier en 2016 et 2017 à cause de la réforme.

L'enseignement privé peut les "maintenir" en l'état (contrairement à l'enseignement public).

Des données de la Depp
Mais d'où viennent les chiffres mis en avant par le Snes ? Sont-ils conformes à la réalité ? Interrogé, le syndicat se retranche derrière derrière une Note de la Depp sur les effectifs à la rentrée 2015.

Comment peut-on s'appuyer sérieusement sur une note de la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance ? :santa:

On y lit : " L’enseignement privé capte la plus grande part de la hausse des effectifs de sixième. En conséquence, la part des élèves scolarisés dans le secteur privé en sixième est proche de 22 % en 2015, soit, à champ constant, une augmentation de 0,25 point en un an (FIGURE 7). Cette augmentation est la plus forte enregistrée à l’entrée en sixième depuis 2007, année de la réforme de la carte scolaire, où la part du privé avait crû de 0,4 point."
Selon cette Note, il y aurait à la rentrée 2015 627 707 élèves en 6ème à la rentrée 2015 dans le public soit 425 de plus qu'en 2014 ou +0.1% et 176 860 dans le privé, soit 2713 de plus ou +1.6%.

Voilà qui est sans appel. Mais pas pour le "Café pédagogique" ! :rirej

Les chiffres du ministère et de l'enseignement catholique
Mais ces chiffres de novembre 2015 ne sont plus portés ni par le ministère ni par le privé. L'enseignement privé assure avoir 169 286 enfants scolarisés en 6ème à la rentrée 2015, soit 7000 de moins qu'annoncé.

Le "Café" ne confondrait-il pas "l'enseignement catholique" et "le privé" ? :xx:
PS : pour comparer l'évolution des effectifs dans le privé et l'enseignement catholique : www.laviemoderne.net/forum/les-nouveaux-...ement?start=20#16103

Surtout c'est un millier de moins qu'en 2012.

Chiffre qui n'a aucun intérêt, sauf à comparer avec le public et l'évolution générale des effectifs. Enfin, il permet quand même de minorer la fuite.
Or précisément, en 2012, les chiffres généraux du collège connaissaient une explosion en raison du boom démographique de 2000...

Il y aurait bien une hausse depuis 2014 mais elle serait de 1626 enfants soit +1%. Elle serait par contre à peu près générale, l'enseignement catholique ne perdant un peu de terrain qu'à Rennes et Nantes.
Quant au ministère; interrogé lui aussi par le Café pédagogique, il annonce 177 758 élèves dans le privé à la rentrée 2015 soit 3 611 de plus qu'en 2014, ou +2%. Le public accueillerait 7372 élèves de plus en 6ème, le double du privé en nombre et +1.2%.

Résumons : le Ministère a donc des chiffres différents... de la DEPP, sa division statistique ! :cheers:
A quand une réaction de la DEPP pour contredire les chiffres du MEN ? :santa:
Au demeurant, pas de chiffres sur l'entrée en 6e dans le privé : impossible de comparer avec le public, donc.

Il semble donc que la hausse du privé soit moins forte que celle annoncée par la Depp en novembre.

Pour cela, il faudrait pouvoir comparer en 6e puisque la note de la DEPP donnait les chiffres en 6e...

Et qu'elle se porte vers le hors contrat davantage que l'enseignement catholique.

Ce qui change tout ! :doc:

Une situation qui entraîne , on s'en souvient, des mesures de controle de la part de l'Education nationale. Quant à connaitre les motivations de cette poussée et ce que réserve l'avenir...

Le "décryptage" du "Café" s'arrête là.
Minorer la fuite vers le privé et défendre la vertueuse réforme du collège : mission accomplie ! :cheers:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Aoû 2016 17:27 - 25 Jui 2020 09:03 #16933 par Loys
"Vers la fin des petites écoles rurales ?" dans "Le Monde" (abonnés) du 19/08/16.



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Aoû 2016 20:25 #17015 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Sep 2016 10:49 #17087 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Sep 2016 22:53 - 21 Sep 2016 22:53 #17216 par Loys
Dans RERS 2016 :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Sep 2016 14:25 - 26 Sep 2016 14:26 #17238 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Oct 2016 12:45 #17299 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Oct 2016 12:52 #17351 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Oct 2016 17:32 #17377 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Déc 2016 09:05 #17919 par Loys
www.lemonde.fr/campus/article/2016/12/05...5043717_4401467.html

L’intérêt des bacheliers pour les filières universitaires ne faiblit pas. Selon les données – provisoires – publiées par le ministère de l’éducation nationale, 264 800 diplômés du bac 2016 se sont inscrits, pour l’année 2016-2017, en première année à l’université ou en institut universitaire de technologie (IUT), alors qu’ils n’étaient que 256 200 en 2015 ; soit une hausse de 3,3 %, ramenée à 2,6 % si on retire les élèves des classes prépatoires (CPGE), qui doivent s’inscrire en parallèle à l’université.
Lire aussi : APB : 6 % des bacheliers n’obtiennent aucun de leurs vœux d’études supérieures
Cette hausse s’explique, partiellement, par l’augmentation du nombre de lycéens ayant décroché le sésame cette année : 632 700 (+ 0,7 % par rapport à 2015) pour la seule session de juin 2016. Près de 42 % des néobacheliers sont donc entrés à l’université ou en IUT cette année

En savoir plus sur www.lemonde.fr/campus/article/2016/12/05...#y86gaytLucBAkMvh.99

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Déc 2016 00:38 - 29 Déc 2016 00:38 #18065 par Loys
Note d'information du 11/12/16 : "Les étudiants inscrits dans les universités françaises en 2015-2016"

Pour l’année universitaire 2015-2016, 1 593 200 étudiants sont inscrits dans les universités de France métropolitaine et des DOM (y compris l’université de Lorraine) : 967 000 sont inscrits en cursus licence – dont 117 400 en IUT –, 566 500 en cursus master et 59 700 en cursus doctorat. Les inscriptions à l’université sont en hausse de 4,0% par rapport à 2014-2015. L’année 2015-2016 correspond à la deuxième année de conventionnement obligatoire entre les lycées possédant des CPGE et un Établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel (EPSCP) et par la généralisation progressive des doubles inscription des étudiants en classe préparatoire et à l’université. Ce phénomène joue à la hausse : hors ces doubles inscriptions, l’augmentation globale des inscriptions à l’université est de 2,8%.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Déc 2016 14:58 - 08 Jan 2017 15:09 #18069 par Loys

Avec un peu de retard, publication in extremis de deux notes de la DEPP ce 30/12/16… :mrgreen:
Note de la DEPP n°40 (30 décembre 2016) : "Les élèves du premier degré à la rentrée 2016 : moins d'un élève sur dix est en retard à l'entrée en CM2"



Note de la DEPP n°41 (30 décembre 2016) : "Les élèves du second degré à la rentrée 2016 : une baisse généralisée des taux de redoublement"



Nos observations :
Dans le primaire
- Effectif stable en moyenne mais la principale "caractéristique" est oubliée par la DEPP : -12.465 élèves dans le public (-0,2%) et +13.646 élèves dans le privé (+1,5%) !
- Des taux de redoublement (moins de 1% pour presque tous les niveaux) et un taux de retard (moins de 9% à l'entrée en CM2) qui n'ont jamais été aussi faibles "grâce à une politique favorable à la fluidité des parcours" (sic).
- Contrairement à l'an passé, l'évolution du nombre d'écoles n'est pas renseignée.
Dans le secondaire
- Même observation que pour le primaire : la note ne met pas l'accent sur les progrès du privé au collège. L'enseignement privé franchit la barre des 700.000 collégiens, avec 6.311 élèves supplémentaires (+0,9%) tandis que le public perd 9.253 élèves (-0,4%).
- La moitié des élèves de 6e supplémentaires sont absorbés par le privé. Leur part ne cesse d'augmenter (22,2% à la rentrée 2016).
- "baisse massive à tous les niveaux" des taux de redoublement en vertu de la "fluidification des parcours au collège". Le taux de retard n'est pas indiqué.
D'une manière générale, ces évolutions, si elles sont nettes, restent modestes : il faut se demander dans quelle mesure le ministère s'efforce de les contenir (en limitant les créations de classe par exemple). Le taux de pression dans le privé indique une évolution beaucoup plus inquiétante. Dans tous les cas, la ségrégation scolaire ne peut que se renforcer.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Jan 2017 08:19 - 05 Jan 2017 10:50 #18105 par Loys
Même le "Café" en convient (en oubliant le collège dans le titre) : "Primaire : Le privé progresse" et "Second degré : Poussée du privé au collège et en seconde" .

Mais comment le privé peut-il accueillir ces effectifs supplémentaires ? Il a sans doute rempli les classes. Mais il a aussi dégressé son enseignement professionnel : 2000 élèves en moins à cette rentrée ce qui devrait renforcer la ségrégation scolaire...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Jan 2017 20:57 #18125 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
Plus d'informations
18 Jan 2017 21:32 - 18 Jan 2017 21:32 #18217 par Loys
Dans le "Café" du 18/01/17 : "Elèves : La décrue"


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Jan 2017 07:44 - 24 Juil 2017 13:10 #18274 par Loys
Quand le concepteur des programmes de français défend la (ou plutôt sa) pédagogie plutôt que la baisse des effectifs : "Réduire le nombre d'élèves par classe "n'est pas la solution magique""



Mais que signifiaient donc les "petits groupes" de la réforme du collège ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
Plus d'informations
28 Mar 2017 17:12 - 28 Mar 2017 17:13 #18683 par Loys
Nouvelle hausse à prévoir dans le supérieur : www.lemonde.fr/campus/article/2017/03/28...5101968_4401467.html

Selon des chiffres publiés mardi 28 mars par le ministère de l’éducation nationale, 853 262 élèves de terminale et étudiants en réorientation ont formulé au moins un vœu d’orientation vers des études supérieures sur le site Web APB 2017, entre le 20 janvier et la date limite du 20 mars.
Ce sont donc 39 700 candidats de plus qu’en 2016 à la même époque qui viennent frapper aux portes de l’enseignement supérieur, soit une hausse de 4,9 %. Le ministère précise dans son communiqué que cette forte hausse est « principalement due à l’augmentation des élèves en terminale : + 25 800 candidats ».

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Mar 2017 18:43 #18690 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Jui 2017 16:02 - 03 Juil 2017 18:16 #19278 par Loys
Riante perspective dans ce rapport de la Cour des comptes : "LA SITUATION ET LES PERSPECTIVES DES FINANCES PUBLIQUES" (juin 2017).

Le retour au non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux (soit une diminution des effectifs d’environ 20 000 ETPT par an) permettrait une économie annuelle de 600 M€ pour l’État. Cette réduction pourrait être différenciée entre ministères, certains secteurs prioritaires en étant préservés partiellement ou totalement. Dans l’hypothèse où les secteurs de la défense, de la justice et des forces de sécurité seraient sanctuarisés, soit près de 600 000 ETP sur l’effectif total de 1,9 million d’agents pour l’État, les efforts de réduction devraient être concentrés sur le reste des effectifs de l’État en prévoyant le non-remplacement de deux départs sur trois.

Et dans le "Café" du 29/06/17 : "Blanquer annonce le gel des postes"




Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Sep 2017 21:24 #19618 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Sep 2017 21:58 #19620 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Nov 2017 22:36 #20062 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Déc 2017 21:27 - 03 Fév 2018 12:41 #20188 par Loys
Note de la DEPP n°26 (12 décembre 2017) : "Les élèves du second degré à la rentrée 2017 : hausse dans les collèges et dans les formations générales et technologiques au lycée"

À la rentrée 2017, les établissements publics et privés accueillent 5,630 millions d’élèves du second degré. C’est 50 400 de plus qu’à la rentrée 2016, soit une hausse de 0,9 %. Les effectifs progressent à la fois dans les collèges (+ 27 300, soit + 0,8 %) et dans les formations générales et technologiques (GT) en lycée (+ 31 300 soit +2,0 %). Au collège, les sixièmes enregistrent la plus forte progression (+ 19 000) et le secteur privé progresse plus vite (+ 1,4 %) que le secteur public (+ 0,7 %). Dans les formations GT, l’augmentation des effectifs est portée par celle des élèves en terminale (+ 35 900), elle-même due à l’arrivée à ce niveau de la génération 2000, et le secteur public augmente plus vite (+ 2,1 %) que le secteur privé (+ 1,5 %).
La tendance à la baisse du taux de redoublement en seconde GT se poursuit mais plus modérément qu’en 2016. Le taux de passage de la troisième vers la seconde GT progresse encore et passe de 63,3 % en 2016 à 64,0 % en 2017.
À la rentrée 2017, les effectifs de sixièmes bilangues, de latinistes et d’hellénistes progressent.

Nos observations :
- "les taux de redoublement en CM2 ont légèrement diminué, passant de 0,3% en 2016 à 0,2% en 2017".
- En 6e, le privé absorbe un quart de la hausse des effectifs
- "au niveau national, la part du secteur privé reste stable à 21,2%" mais en SEGPA la part du privé est de 5%.
Note n°25 : "Les élèves du premier degré à la rentrée 2017 : neuf classes sur dix de CP en REP+ accueillent au maximum quinze élèves"

À la rentrée 2017, 6,783 millions d’élèves sont scolarisés dans les écoles publiques et privées du premier degré. Du fait des évolutions démographiques, les effectifs sont en légère baisse par rapport à la rentrée précédente : - 23 100 élèves (soit - 0,3 %). Cette baisse, observée dans les deux niveaux, est plus marquée dans le préélémentaire (- 17 200 élèves, soit - 0,7 %) que dans l’élémentaire (- 7 200 élèves, soit - 0,2 %).
Les effectifs d’élèves en situation de handicap bénéficiant d’un dispositif « Unités localisées pour l’inclusion scolaire » (ULIS) augmentent de 2,4 %, soit 1 200 élèves supplémentaires.
Quatre caractéristiques de cette rentrée méritent d’être relevées :
- dans le secteur public, la taille moyenne des classes accueillant uniquement des élèves de CP s’est réduite en éducation prioritaire ; ce phénomène est très fort en REP+ ;
- la hausse des effectifs observée dans le secteur privé est portée par le hors contrat ;

- les taux de redoublement, historiquement bas, demeurent stables ;
- la scolarisation à deux ans recule.

Nos observations :
- Évolution : -0,5% dans le public (-30 097 élèves) et +0,7% (+6 959 élèves) dans le privé. la part du secteur public est de 13,9%.
- "39 300 élèves dans l’une des 725 écoles du privé hors contrat [….] le poids du secteur privé hors contrat ne représente qu’une part très faible du privé (4,2% des élèves)" : les effectifs ont plus que doublé en huit ans.
- Comme en 2016, rien sur le nombre d'écoles ouvertes ou fermées ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Fév 2018 21:01 - 07 Mar 2018 20:45 #20485 par Loys


Et même argumentation un moi plus tard, le 5/03/18 : www.lemonde.fr/education/article/2018/03...5265949_1473685.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
15 Mar 2018 11:51 - 19 Mar 2018 22:13 #20680 par Loys


Dans "Le Monde" du 15/03/18 : www.lemonde.fr/education/article/2018/03...5271285_1473685.html

Dans le "Café" du 19/03/18 : www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/...570384973023101.aspx

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.387 secondes
Propulsé par Kunena