Mes manuels sur iPad

Plus d'informations
17 Sep 2012 19:03 - 04 Juil 2013 10:38 #1324 par joseph90850
Mes manuels sur iPad a été créé par joseph90850
Cet article a pour but de mettre au grand jour une mentalité peu compréhensible au sein de la machine à éduquer française.

 Élève en terminale, j’ai eu pour idée en ce début d’année (brève écrite le 16 septembre) de remplacer tout mes manuels scolaire par mon Ipad. L’idée était simple, chacun de mes professeurs n’auraient eu qu’a me passer le livre qu’il possède -sur leurs ordinateurs fournis par l'établissement- afin de le mettre sur mon Ipad. Mais à l’éducation nationale, à idée simple, réponse compliquée.
Au moment de ma demande, j'ai reçu un bon accueil de la plupart de mes professeurs et ceux se montrant rétissants se disaient l'être par soucis de respecter une volonté de la direction.
Ne comprenant pas de quelle volonté il s’agissait, je me dirigea alors un peu plus haut dans cette échelle administrative tendant vers l’infini. À ma grande surprise la personne auprès de laquelle je me rendue, que je connais bien, m’a dit qu’il n’y avait aucune objection à utiliser un Ipad en cours dans ce cadre là, m’indiquant même au passage que cela pourrait s'avérer pratique pour faire une recherche rapide durant un cours si cela s'avérerait nécessaire -je ne vous cache pas que l'établissement est dépourvu de réseau wifi et que des câbles ethernet se trouvent dans les sacs de tous les professeurs-.
Je continua donc mon périple en remontant vers mes professeurs douteux, leur affirmant avoir l’aval de la direction. Mais dans le même temps, ceux qui s'étaient prononcés pour, me dirent ne pas pouvoir me donner les manuels pour une question d'éthique. Non contestataire, je parti donc seul à la recherche de ces manuels. Celle ci ne fut pas bien longue, les éditeurs proposant à ma grande satisfaction les manuels voulus en test pour une durée de 4 mois mais je fis alors des copies d'écran de ceux ci pour les garder à vie - bien qu’il ne me serviront qu’un an, je l'espère-.
Une fois les livres en poche, pensant avoir réussi mon oeuvre, le test pouvait commencer. Vous apprendrez d’ici peu que ma satisfaction fût de courte durée. Le premier -et dernier- jour se passa bien, les professeurs ne disaient trop rien de cela, la classe fit une ou deux remarques en le voyant, les uns souhaitant faire de même, les autres rigolant.
Mais le lendemain fût le jour d’une longue désillusion à partir du moment où un des professeurs m’attaqua en annonçant qu’il ne désirait « qu’un manuel, et celui là ! -brandissant le bloc de 600 pages servant à sa matière- Et pas un autre format sur ordinateur ou je ne sais quoi!». En allant auprès d’elle a la fin du cours, elle me dit que cette décision avait été prise avec 2 autres professeurs. Mais le plus étonnant restait à venir. Bien que j’avais appris la veille avec stupeur qu’un de ces 2 professeur c'était énervé de ma demande auprès de la direction (la qualifiant d’«inadmissible») et que le second était un de ceux qui avait vu et approuvé la veille l’utilisation du manuel numérique.
Pour finir cette journée, une dernière personne n’a pas souhaité me répondre favorablement en ce qui concernait sa matière. Toutefois, je tenais en revanche à la saluer car elle pris le temps de m’expliquer son choix contrairement à tout les autres. En effet il est pour elle préférable «que vous ayez les textes sous les yeux pour pouvoir les souligner par exemple». Je ne cacherai à personne que je comptais garder mon Ipad sous les yeux et que je n’ai jamais souligné un livre la où l’Ipad permet de le faire sans risque. Il faudrait penser à ne pas parler des choses que l’on connait pas.
Mon aventure se finit le lendemain où je reçu la réponse à un mail envoyé la veille à ce professeur ayant apparemment changé d’avis sans me prévenir,me confirmant alors sa position, sans justification.
Je tiendrai tout de même à saluer le comportement d’une personne dans cette rocambolesque aventure, celle de mon professeur de S.V.T, qui accepta avec ferveur l’idée émise. Il m’est alors venu à l'esprit de me demander, si, le fait qu’il enseigne également en fac, lui ouvre l'esprit plus qu’a d’autre ou alors si ces "autres" représentent une masse dans l'éducation nationale, qui refuse l’innovation d’autant plus lorsqu’elle vient d’un élève. L’innovation doit être une idée droitière, trop droitière à leur yeux, rivés avec excès sur une gauche conformiste sans volonté évolutive. Le professeur apprend alors à l’élève sans que celui ci ne soit écouter le jour ou il propose quelque chose d’abouti apportant des fonctionnalité existante mais alors simplifié et améliorée.
L’iPad aurait alors permis de posséder tout le temps, tout les manuels dans 9 millimètres d'épaisseur pour un poids de 600 grammes, mais «si les 6e portent un gros sac pourquoi pas vous?». Vision communiste de l'égalité.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Sep 2012 20:06 #1326 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Mes manuels sur iPad
Le récit de votre expérience m'inspire beaucoup de choses.

J'en retiendrais malgré tout une : vous avez demandé une copie illégale du manuel numérique de vos professeurs ("à me passer"), avant d'en faire vous-même une copie pirate ("je fis alors des copies d'écran"). C'est - disons - une certaine idée de l'"innovation". Si tous les élèves faisaient comme vous, l'édition scolaire ferait rapidement faillite (non que je veuille défendre les éditeurs, mais au moins les auteurs qui sont en droit d'exiger une rémunération pour leur travail). Avec ce genre d'attitude, on comprend mieux les réticences des éditeurs concernant le livre numérique. Avez-vous volé l'iPad aussi ? Auriez-vous des convictions communistes sur la propriété privée ?

Au passage qu'avez-vous fait des manuels imprimés qui vous ont été fournis gratuitement par l'institution ?

L'avantage du manuel numérique réside donc - à vous lire - dans sa légèreté et sa finesse. C'est un gain certes appréciable, mais somme toute secondaire. Surtout si on le met en rapport avec le coût exorbitant d'un iPad et des licences de différents manuels numériques, sa durée de vie inconnue, sa fragilité, son obsolescence programmée, sa consommation et sa faible autonomie, son manque d'ergonomie, son faible espace de stockage etc. A ce sujet, puisque vous parlez des étudiants et du manuel numérique, regardez ce qu'ils en disent eux-mêmes : www.laviemoderne.net/forum/viewtopic.php?f=39&t=330

PS : relisez-vous, j'ai cru voir quelques fautes. Et ne croyez pas que l'"innovation à l'école" soit une idée de droite : vous vous tromperiez lourdement.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Sep 2012 20:38 #1327 par joseph90850
Réponse de joseph90850 sur le sujet Mes manuels sur iPad
je tiens a vous informer que l'éditeur fut payé pour ses livres étant donné que je possède un livre papier pour chaque "copie" que j'ai fait et que celui sur mon ipad est une simple copie non enrichie, le coup de ce type de manuel est donc nul pour l'éditeur une fois le contenu créé. De plus lorsque je parle d'économie de poids dans un sac il faut savoir que tout mes manuels sont des gros format et je doit ainsi porter 1000 pages par jour en moyenne si on compte un livre pour 2 en classe. Par ailleurs cela permet d'avoir tout ses livre tout le temps sur soit, chose bien utile lors d'une heure en moins durant la journée ou je peux alors travailler sur n'importe qu'elle matière.
j'ai lu ce que pensais les gens de ce topic viewtopic.php?f=39&t=330 avant de publier mon article mais je ne trouve personnellement pas d'inconvenants au support numérique, dans la mesure où l'ont avoir le texte sous les yeux et non affiché sur un TBI en cours où la la lecture se fait plus dure.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Sep 2012 23:08 #1329 par archeboc
Réponse de archeboc sur le sujet Mes manuels sur iPad

Loys dit: PS : relisez-vous, j'ai cru voir quelques fautes.


Attention Loys, c'est sans doute un étudiant dont le français n'est pas la langue maternelle. Il y a des fautes mêmes à l'oral.

- "auprès de laquelle je me rendue" => "auprès de laquelle je me suis rendue" ou bien "je me rendis",
- "En allant auprès d’elle a la fin du cours, elle me dit [..]" => "En allant auprès d’elle a la fin du cours, je m'entendis dire".
- "mes professeurs douteux" => "mes professeurs dubitatifs", ou bien "tiède", ou mieux "hésitants" (mais j'espère qu'ils n'ont rien de douteux).

Cher Joseph, ne prenez pas mal ces quelques remarques, j'aimerais parler un jour une langue étrangère aussi bien que vous parlez le français.

Archeboc.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Sep 2012 23:47 #1330 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Mes manuels sur iPad
J'aimerais vous croire, archeboc. Mais je crains que vous ne surestimiez le niveau des élèves du lycée.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Sep 2012 09:47 #1332 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Mes manuels sur iPad
Pour vous répondre, Joseph, je vous suis sur le principe de la copie privée : mais vous auriez dû la faire à partir de manuels achetés par l'institution, c'est-à-dire les manuels imprimés, et non de manuels numériques que vous n'avez pas achetés.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Sep 2012 22:32 #1333 par Frist
Réponse de Frist sur le sujet Mes manuels sur iPad

Loys dit: Au passage qu'avez-vous fait des manuels imprimés qui vous ont été fournis gratuitement par l'institution ?

L'avantage du manuel numérique réside donc - à vous lire - dans sa légèreté et sa finesse. C'est un gain certes appréciable, mais somme toute secondaire. Surtout si on le met en rapport avec le coût exorbitant d'un iPad et des licences de différents manuels numériques, sa durée de vie inconnue, sa fragilité, son obsolescence programmée, sa consommation et sa faible autonomie, son manque d'ergonomie, son faible espace de stockage etc.

La légèreté est un gain secondaire lorsqu'on voit les méfaits des trop lourds cartables des adolescents ? La scoliose ou autre problème de dos, ce n'est pas psychosomatique ou liés seulement à l'absence de pratique du sport par les ados.

Un manuel scolaire n'est valable qu'une année pour l'élève, ce qui remet en question l'obsolescence programmée ou la fragilité de l'iPad.

Pour l'autonomie, en regardant quelques réponses rapides d'un moteur de recherche, l'iPad fonctionne sur plus d'une journée de cours. La consommation ? Surement plus d'électricité qu'une bougie, mais moins qu'une ampoule. Certes, une ampoule par élève, ça commence à faire beaucoup, mais est-ce que ça peut vraiment être un argument, l'éducation doit se faire en consommant le moins possible d'électricité ?

Son faible espace de stockage, pour quelques manuels scolaires, pas besoin de plus d'un Go d'espace libre.

L'iPad n'est pas plus cher qu'un PC, et la question n'est pas d'obliger à tous les lycéens d'acquérir un iPad, mais de laisser un lycéen user d'un iPad en classe. Si ledit lycéen a déjà acquis un iPad, pourquoi le priver de son utilisation ? Alors que Loys je peux parfois vous suivre sur les méfaits du numérique, je ne vois pas comment on peut trouver un avantage au manuel imprimé face au manuel numérique en laissant à part le côté financier : contenu identique, ergonomie un peu différente mais en soit guère différente, un manuel de cours, ce n'est souvent que quelques pages étudiées à la fois, ce n'est pas un roman à lire de manière continue.


Et ne confondons pas le livre électronique tel que le Kindle et le livre sur tablette électronique telle que l'iPad, ce sont deux technologies radicalement différentes.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Sep 2012 23:03 #1335 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Mes manuels sur iPad

Frist dit: La légèreté est un gain secondaire lorsqu'on voit les méfaits des trop lourds cartables des adolescents ? La scoliose ou autre problème de dos, ce n'est pas psychosomatique ou liés seulement à l'absence de pratique du sport par les ados.

Des scolioses et même des cancers du dos ! Sans rire, combien d'heures par jours les élèves sont-ils astreints à cet affreux supplice des temps modernes, porter son cartable ? D'autant que les manuels sont de plus en plus allégés et que les professeurs tolèrent le partage de manuel ou parfois même dispensent les élèves de les apporter.

Cette question du poids des cartables est une obsession des parents d'élèves, comme si l'école n'était confrontée qu'à ce seul enjeu.

Un manuel scolaire n'est valable qu'une année pour l'élève, ce qui remet en question l'obsolescence programmée ou la fragilité de l'iPad.

Un manuel est utilisable entre cinq et dix ans : c'est cette durée qui compte pour le coût pour l'institution.

Et l'iPad, troisième génération en trois ans. Durée de vie de la première génération : on ne sait pas, mais la batterie n'est pas interchangeable et c'est bien sûr l'élément le plus faible de la tablette.

Pour la fragilité, vous n'avez pas répondu : c'est vrai que les élèves sont bien connus pour prendre le plus grand soin de leurs affaires dans les cours de récréation. Avec un lycéen, c'est vrai qu'on peut être un peu plus confiant.

Notez aussi qu'on peut le voler, alors que les manuels scolaires se revendent assez mal au marché noir.

Pour l'autonomie, en regardant quelques réponses rapides d'un moteur de recherche, l'iPad fonctionne sur plus d'une journée de cours.

Si on pense à le recharger chaque soir...

La consommation ? Surement plus d'électricité qu'une bougie, mais moins qu'une ampoule. Certes, une ampoule par élève, ça commence à faire beaucoup, mais est-ce que ça peut vraiment être un argument, l'éducation doit se faire en consommant le moins possible d'électricité ?

Frist, il y a douze millions d'élèves en France ! :?

Bon cet argument est d'assez mauvaise foi, j'en conviens, mais c'est la nouvelle idéologie à l'école en ce début du XXIe siècle, promouvoir le développement durable. Je n'ai pas pu m'empêcher :mrgreen:

Son faible espace de stockage, pour quelques manuels scolaires, pas besoin de plus d'un Go d'espace libre.

Un vrai manuel multimédia contient de nombreuses vidéos et pèse plusieurs Go. Vous parlez des manuels qui ne sont que des versions numérisés des manuels imprimés. A vrai dire, le lot commun des manuels numériques, qui n'apportent donc guère en terme de contenus ou de ressources.

L'iPad n'est pas plus cher qu'un PC

Vous plaisantez, Frist ?

...et la question n'est pas d'obliger à tous les lycéens d'acquérir un iPad

Non, de leur fournir. Prenez l'exemple de la Corrèze par exemple.

...mais de laisser un lycéen user d'un iPad en classe.

Dans ce cas précis, vous avez raison.

Si ledit lycéen a déjà acquis un iPad, pourquoi le priver de son utilisation ?

Remplacez iPad par smartphone ou n'importe quoi d'autre et vous vous rendrez compte que votre raisonnement est problématique.

Alors que Loys je peux parfois vous suivre sur les méfaits du numérique, je ne vois pas comment on peut trouver un avantage au manuel imprimé face au manuel numérique en laissant à part le côté financier...

Le financier, un côté négligeable ? Vous exagérez, Frist.

Moi j'observe que l'élève est capable de payer cher le médium, la tablette, mais qu'il refuse de payer le contenu, les manuels. Il n'y a rien qui vous dérange dans cette attitude ? Il faudrait l'encourager dans cette voie ? Pardonnez ma franchise, mais je refuse de le faire.

...contenu identique, ergonomie un peu différente mais en soit guère différente, un manuel de cours, ce n'est souvent que quelques pages étudiées à la fois, ce n'est pas un roman à lire de manière continue.

Il faudrait discuter de ça. C'est une vraie question.

Et ne confondons pas le livre électronique tel que le Kindle et le livre sur tablette électronique telle que l'iPad, ce sont deux technologies radicalement différentes.

Qui deviennent convergentes. ;)

Méfiez-vous : à propos du livre numérique, je ne suis pas le réactionnaire que vous supposez. Je suis juste un critique sévère. Cet élève aurait pu acheter une tablette bien moins chère ET les manuels.

Pour moi, sa démarche n'est pas celle d'un apprenant mais d'un consommateur.

La seule chose que je lui accorde, c'est l'attitude hésitante des enseignants. J'ai eu moi-même la même hésitation en ce début d'année avec des lycéens qui, en difficulté avec l'écriture manuelle, voulaient saisir les cours avec un PC : après avoir dit oui, j'ai finalement refusé car ils préparent un exercice écrit à la main et ils doivent s'y préparer d'autant plus qu'ils ont des difficultés.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Sep 2012 12:29 #1344 par archeboc
Réponse de archeboc sur le sujet Mes manuels sur iPad

Loys dit: La seule chose que je lui accorde, c'est l'attitude hésitante des enseignants. J'ai eu moi-même la même hésitation en ce début d'années avec des lycéens qui, en difficulté avec l'écriture manuelle, voulaient saisir les cours avec un PC : après avoir dit oui, j'ai finalement refusé car ils préparent un exercice écrit à la main et ils doivent s'y préparer d'autant plus qu'ils ont des difficultés.


Cela me rappelle une anecdote : au service militaire, j'ai fait du ski militaire. Le ski militaire est au ski ce que la musique militaire est à la musique. On monte des pentes avec des gros sac rempli de vêtement en laine mouillée, on descend tout droit avec les bâtons entre les jambes pour freiner, on mange le soir des lyophilisés parmentiers goût carton, et on s'endort sous une bâche posée sur la neige.

Raffinement de cruauté, les soldat du rang ont des chaussures en cuir, design année 50. L'encadrement, qui a reçu les mêmes chaussures en cuir, a le droit de mettre des vraies chaussures de ski pour tous les exercices. Mais pour l'examen (car il y a un examen), l'équité est de rigueur : la chaussure de cuir est obligatoire. Évidemment, les seuls qui échouent aux examen, ce sont les sous-officiers qui ont usé du passe-droit durant les exercices.

Papi Archeboc.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Sep 2012 14:11 #1345 par joseph90850
Réponse de joseph90850 sur le sujet Mes manuels sur iPad
Sachez une chose Loys, cette ipad n'a pas eu cette vocation scolaire lorsque je l'ai acheté, mon job d'été m'a permis de me faire plaisir et si je n'ai pas pris une tablette moins cher c'est simplement parce que l'ipad est une évidence pour moi, technophile avant d'être admirateur de la pomme.

dans mon cas je ne veux pas forcer mon établissement à équiper chaque élève d'un ipad mais bien de m'autoriser simplement a utiliser le mien et ce uniquement pour remplacer mes manuels, l n'est pas ici question de taper mes cours dessus. sur ce dernier point je comprend et partage d'ailleurs votre position.

en ce qui concerne l'automie d'un ipad sachez qu'en l'utilisant elle dure 10heures mais pour un usage passif ou seul l'écran tourne j'ai pu allègrement les dépasser. 2 jours de cours sans problème.

pour les vol sachez qu'un casier se ferme avec un cadenas et en règle générale il n'y en que rarement eu dans mon institution.
Un Pc peut couter 500€ sachez le et il devrait même couter se prix la. Mon établissement a voulu certainement jouer la carte du pas cher et sachez que les pc de 4 ans sont remplacés aujourd'hui. l'obsolescence...

pour en revenir a mon cas, je pense que mes professeur on simplement peur de cette nouveauté, j'ai pensé cela en voyant les excuses qu'ils ont pu me sortir, "je ne sais pas si l'éducation l'autorise" et " il faut en parler a la direction" ( là ou j'ai eu leur aval)

pour ce qui est de l'utilisation il est évidant qu'elle ne pourrait pas diverger, premièrement de par ma place au sein de ma classe mais je pense aussi que vous 'avez jamais joué une partie de realracing sur ipad, je vous assure difficile de vous cacher. de plus un livre ne sert que quelques minutes par heures et en ne suivant pas ce qui ce dit dans la classe il devient rapidement difficile de comprendre le cours.

enfin pour ce qui est du contenu en lui même, trouver moi les livre sur ipad et je vous les achète dans la minutes, les formats propriétaire des éditeurs son en flash, technologie mal optimiser pour les tablettes hors fleurons de la gamme android mais le prix de la tablette s'avère élevé, autant voir plus qu'un ipad. il y a donc un chainon manquant a ce niveau la, ma façon de me les procurer n'ai qu'un simple scann je vous le rappelle.


PS: archedoc, je suis bien français, d'origine française, résidant en France! je n'eu pas voulu écrire pour une enquête publiée dans le figaro seulement poster un message sur un forum un soir ou je n'avais pas forcement le temps de me relire.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Sep 2012 14:18 #1346 par Bug Neurone
Réponse de Bug Neurone sur le sujet Mes manuels sur iPad
Il y a du pour et du contre dans votre démarche, joseph. Pour la lourdeur des cartables, il est vrai que c'est de moins en moins un problème, mais du temps où j'étais en collège - lycée, c'en était un. Peut-être que les élèves sérieux qui prennent tous leurs bouquins ont encore ce problème. Personnellement, je serais plus pour les casiers dans les lycées, ou avoir des exemplaires des manuels en plus pour les laisser à disposition des élèves pendant les cours (car acheter deux fois tous les manuels reviendrait toujours moins cher qu'un iPad)
Le fait de copier un fichier qui n'était que « prêté » est aussi un débat, je n'ai pas tellement d'avis tranché sur la question.
Concernant le volte face de certains de vos enseignants, ne pensez-vous pas que vous les avez peut-être pris un peu de cours en posant cette question ? Qu'il ont dit un « oui » sur le coup, mais qu'après réflexion ils aient estimés qu'il y avait plus d'inconvénients que d'avantages ? Après il est également possibles que certains soient juste réfractaires à ce genre d'idée (des profs réfractaires à la nouveauté, surtout quand elle vient de l'élève, j'en connais, mais heureusement ce n'est pas une majorité)

En revanche, je m'étonne qu'un argument n'ait pas encore évoqué dans cette discussion : l'utilisation réelle faite de cette tablette pendant les cours et son impact sur le reste de la classe. Même sans wifi ni réseau internet, un iPad dispose de nombreuses applications ludiques et totalement inutiles en cours si ce n'est distraire ( je ne peux pas croire que vous n'ayez que des applications dédiées à l'apprentissage sur votre machine ). Même si vos intentions personnelles sont les plus sincères qu'il soit et que vous-même ne regardez que les manuels scolaires pendant les cours, ce dont un professeur est en droit de douter (attention, je ne dis pas que vous mentez ni que vous n'êtes pas sérieux, juste qu'un professeur est en droit de se demander si l'élève qui lui fait cette demande le souhaite vraiment pour travailler). Qu'en serait-il quoiqu'il en soit des autres élèves ? Comment un professeur qui vous a accordé ce « passe droit » (car c'en est un) parce qu'il avait confiance en vous pourrait le refuser à un autre dont il sait que le sérieux n'est pas le même ? Et comment pourrait-il refuser à d'autres élèves d'utiliser leur smartphone en classe ? Après tout les différences entre un smartphone et une tablette sont maintenant minimes.
Ne pouvant, par soucis d'égalité, refuser à un autre élève ce qu'il vous a accordé, il perdrait ainsi tout contrôle de son cours et toute chance de faire travailler les élèves les « moins sérieux »

Enfin, sur le fait de lire sur écran ou sur papier, le papier à pour moi un avantage indéniable sur l'écran : on peut le feuilleter, on peut regarder une page de cours en même temps qu'une page d'exercice (la taille de l'écran d'une tablette ne le permet pas de façon confortable)... En revanche, il lui manque un Ctrl + F :rirej

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Sep 2012 14:34 #1350 par joseph90850
Réponse de joseph90850 sur le sujet Mes manuels sur iPad
Bug neurone, je comprend bien votre argument "pourquoi moi et pas les autres" mais sachez que tout mes professeur, après ma demande faite personnellement en fin de cours, on répondu a la classe entière. et sachez, même si cela est dure a juger, que je suis dans une classe de nature plutôt sérieuse.

pour dire que les manuel sont de plus en plus léger, je suis d'accord avec vous surtout depuis l'arrivée il y a 3 ans environ de manuels au "format compact" mais cette année j'ai reçu 8 livres dont 4 dépassent les 500 pages, a titre d'exemplaires, chacun de ses 4 livres pese au minimum le poids d'un ipad.

pour ce qui est de la différence entre un ipad un ipad et un smarphone ou un portable, il y en a une, la puce gym, en effet mon ipad (qui n'a pas l'option 3g) ne peut se connecter a un internet et qui plus est envoyer des sms. De plus ceci ne serait pas discret n'importe qui verrait alors que je tape quelque chose sur le clavier la ou je n'ai normalement pas besoin de le faire dans l'utilisation voulue décrite à mes professeurs, par ailleurs je vous assure que vous pouvez toujours compter sur l'immense discrétion de vos voisins dans ses cas là...

pour ce qui est du confort de lecture, il faut reconnaitre que l'écran retina donne la sa sensation du papier avec des couleur plus contrasté. cela ne gène donc plus comme le ferais des écran a moins haute résolution. et enfin sachez que dans mes manuel les exercices sont détachés des page de leçon, il faut donc, meme avec un manuel papier, tourner les pages.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Sep 2012 21:59 #1364 par Frist
Réponse de Frist sur le sujet Mes manuels sur iPad

Des scolioses et même des cancers du dos !

Je n'ai pas parlé des cancers du dos, n’usons pas de l'ironie lorsqu'il n'y a pas de prétexte à cela.

Sans rire, combien d'heures par jours les élèves sont-ils astreints à cet affreux supplice des temps modernes, porter son cartable ?

Porter le cartable ? Déjà, le temps des deux trajets maison <-> école, qui ne sont pas fait en voiture, pour certains, ça peut être long. Et puis, au moins une fois par heure, même si ce n'est que 5 à 10 minutes, puis à la pause récré de 10H, et celle de 15H, et la pause déjeuner. Cumulant le tout, ce n'est pas non plus une manutention de cinq minutes.

Pour un adulte, la manutention de plus de 25 kg est en dehors des normes d'ergononmie, que dire d'un enfant avec un cartable qui peut atteindre 15 kg (quand il n'y a pas de partage des supports de cours) ?

Un manuel est utilisable entre cinq et dix ans : c'est cette durée qui compte pour le coût pour l'institution.

Jusqu'à dix ans un manuel de classe ? Avec toutes les réformes scolaires, cela ne doit concerner que les matières les plus ignorées !

C'est une course à obsolescence, entre l’électronique d'un iPad et un programme scolaire dicté par un ministre qui veut à tout prix avoir une réforme à son nom, qui gagne ?

Loys dit: Et l'iPad, troisième génération en trois ans. Durée de vie de la première génération : on ne sait pas, mais la batterie n'est pas interchangeable et c'est bien sûr l'élément le plus faible de la tablette.

Effet de mode la troisième génération, celui acheté en trois ans ne s'est pas autodétruit pour autant.

L’élément le plus faible est la batterie, certes, mais c'est bizarre, je vois la possibilité de changer la batterie de son iPad : http://www.apple.com/fr/batteries/replacements.html médisance ?

Loys dit: Pour la fragilité, vous n'avez pas répondu : c'est vrai que les élèves sont bien connus pour prendre le plus grand soin de leurs affaires dans les cours de récréation. Avec un lycéen, c'est vrai qu'on peut être un peu plus confiant.

Le sujet n'est pas d'équiper tous les élèves, collégiens ou lycéens d'un iPad, mais d'autoriser un lycéen possédant déjà un iPad, le ramenant déjà au lycée, d'utiliser l'iPad en cours pour consulter un manuel scolaire.

La question est certes différente s'il faut se demander si tous les collégiens, voir tous les collégiens devraient transporter un iPad durant les cours.

Loys dit: Notez aussi qu'on peut le voler, alors que les manuels scolaires se revendent assez mal au marché noir.

Idem, même si on peut réfléchir à cette question sensible, le sujet ici pose la question de l'élève qui ramène déjà son iPad au lycée, la consultation d'un support de cours sur un écran d'iPad a-t-elle des raisons pertinentes d'être interdite ?

Loys dit: Si on pense à le recharger chaque soir...

Je pense qu'il y a moins souvent de portables déchargés dans la journée que de manuels de cours oubliés.

Loys dit: Frist, il y a douze millions d'élèves en France ! :?

Bon cet argument est d'assez mauvaise foi, j'en conviens, mais c'est la nouvelle idéologie à l'école en ce début du XXIe siècle, promouvoir le développement durable. Je n'ai pas pu m'empêcher

Pour UN élève ? Qui a déjà un iPad, et donc qui consommera déjà de l'électricité en dehors des cours ?

Loys dit: Un vrai manuel multimédia contient de nombreuses vidéos et pèse plusieurs Go. Vous parlez des manuels qui ne sont que des versions numérisés des manuels imprimés. A vrai dire, le lot commun des manuels numériques, qui n'apportent donc guère en terme de contenus ou de ressources.

Comme vous dites, le lot commun des manuels numériques.

Et le sujet est bien l'usage de manuels identiques aux manuels imprimés.

L'idée n'est pas ici d'essayer de convertir les élèves et les professeurs à l'usage d'un quelconque manuel numérique, multimédia, et donc éventuellement supérieur à un manuel scolaire imprimé.



Un PC peut certes être moins cher qu'un iPad, mais ce n'est pas la majorité des PC.

Loys dit: Qui deviennent convergentes. ;)

Non !

Un livre électronique, ce n'est qu'un afficheur de texte, certes relié à Internet, mais c'est du papier électronique. Il ne pourrait y avoir de la vidéo, des animations, des jeux, ce n'est pas l'objet du livre électronique.

Une tablette électronique, c'est un ordinateur ultraportable, avec écran tactile.

On peut surement augmenter la performance du temps d'affichage du livre électronique, mais on ne peut dire qu'il y a convergence avec les deux médias.

Loys dit: Méfiez-vous : à propos du livre numérique, je ne suis pas le réactionnaire que vous supposez. Je suis juste un critique sévère. Cet élève aurait pu acheter une tablette bien moins chère ET les manuels.

Il a acheté les manuels, en version imprimée.

Le droit à la copie privée existe.

Certes, l'idéal aurait été l'achat du médium utilisé, soit imprimé, soit électronique. Mais en terme de licence d'utilisation, je me demande si c'est si discutable que cela, il n'y a pas vraiment de piratage, la version imprimée appartient à l'élève en ce moment, non ? Certes, copier pour un usage illimité en temps un livre qui n'est que prêté durant un an est discutable, mais là encore, la discussion porte sur ces premières semaines de rentrée. S'il fallait supprimer de l'iPad les livres scannés, je ne pense pas que ça poserait un gros problème.

On peut être critique et ne pas refuser obstinément l'usage de l'iPad par cet élève.

Loys dit: Moi j'observe que l'élève est capable de payer cher le médium, la tablette, mais qu'il refuse de payer le contenu, les manuels. Il n'y a rien qui vous dérange dans cette attitude ? Il faudrait l'encourager dans cette voie ? Pardonnez ma franchise, mais je refuse de le faire.

Quand bien même cela serait dérangeant, quand la question a été de l'encourager ? Le sujet est simplement dans l'acceptation, voir la tolérance. Il n'est aucunement question d'encourager les autres élèves de suivre le modèle du livre sur iPad.

À l'école, il y a liberté sur le choix des marques de cahiers, des crayons, des agendas, des cartables, des habits, pourquoi la forme du manuel scolaire importe si le contenu est exactement le même ? Dans une école à l'uniforme obligatoire, aux fournitures données par l'établissement scolaire, je pourrais comprendre l'uniformité de la forme du manuel scolaire, mais là où il y a une telle liberté, d'où viendrait cette restriction ?

un iPad dispose de nombreuses applications ludiques et totalement inutiles en cours si ce n'est distraire

Un voisin coute moins cher et est encore plus distrayant et perturbant qu'un iPad.

Si un professeur arrive à imposer le silence, avec un stylo et un crayon, on fait des merveilles, un cadavre exquis, un morpion, un gribouillis, etc.

Enfin, sur le fait de lire sur écran ou sur papier, le papier à pour moi un avantage indéniable sur l'écran : on peut le feuilleter, on peut regarder une page de cours en même temps qu'une page d'exercice (la taille de l'écran d'une tablette ne le permet pas de façon confortable)... En revanche, il lui manque un Ctrl + F

Un manuel scolaire, ce n'est pas un livre de référence, un roman ou une encyclopédie, c'est très formaté pour la forme scolaire, une leçon ou un exercice, une lecture en même temps que le professeur. Le feuilleter est un exercice assez rare.




Un élève qui a déjà un iPad et qui veut consulter les manuels scolaires sur ce média, c'est assez différent des sujets déjà évoqués sur ce forum de tous les élèves ayant chacun un iPad pour consulter des manuels multimédias lisibles uniquement sur iPad.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Sep 2012 22:47 #1367 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Mes manuels sur iPad

Frist dit: Pour un adulte, la manutention de plus de 25 kg est en dehors des normes d'ergononmie, que dire d'un enfant avec un cartable qui peut atteindre 15 kg (quand il n'y a pas de partage des supports de cours) ?

Puisque vous voulez tout rapporter à Joseph : en Terminale, s'il n'est pas déjà un adulte, il va bientôt l'être.

Frist dit: C'est une course à obsolescence, entre l’électronique d'un iPad et un programme scolaire dicté par un ministre qui veut à tout prix avoir une réforme à son nom, qui gagne ?

C'est pas faux ! :mrgreen:

Mais je vous garantis que, même en cas de renouvellement de programme, il n'y a pas toujours de renouvellement de crédits. Et que les livres peuvent durer longtemps, longtemps, sans changement de batterie et avec une excellente autonomie.

Effet de mode la troisième génération, celui acheté en trois ans ne s'est pas autodétruit pour autant.

C'est surtout Apple, l'effet de mode. Toute une partie de la publicité d'Apple pour l'iPad repose sur les vertus pédagogiques (supposées) de la tablette.

L’élément le plus faible est la batterie, certes, mais c'est bizarre, je vois la possibilité de changer la batterie de son iPad : http://www.apple.com/fr/batteries/replacements.html médisance ?

Mea maxima culpa, Frist, j'ai été médisant... mais je le reste car la batterie n'est garantie qu'un an et ensuite l'échange est facturé 100€ hors frais de port.

Le sujet n'est pas d'équiper tous les élèves, collégiens ou lycéens d'un iPad, mais d'autoriser un lycéen possédant déjà un iPad, le ramenant déjà au lycée, d'utiliser l'iPad en cours pour consulter un manuel scolaire.

Vous avez raison, mais autoriser un élève, c'est autoriser tous les élèves, comme le faisait remarquer Bug Neurone. Et certaines tablettes de 7" ne sont pas très éloignées de certains téléphones de 5".

Loys dit: Notez aussi qu'on peut le voler, alors que les manuels scolaires se revendent assez mal au marché noir.

Idem, même si on peut réfléchir à cette question sensible, le sujet ici pose la question de l'élève qui ramène déjà son iPad au lycée, la consultation d'un support de cours sur un écran d'iPad a-t-elle des raisons pertinentes d'être interdite ?

Vous avez raison, il y a deux problèmes distincts. Il n'empêche : même pour un élève, il s'agit de mesurer les avantages et les inconvénients. Un iPad est plus léger (seul argument avancé par Joseph) mais il est aussi plus fragile et plus susceptible d'être volé : je ne recommande pas à Joseph de laisser son sac sous un préau.

Je pense qu'il y a moins souvent de portables déchargés dans la journée que de manuels de cours oubliés.

On prend les paris ?

Loys dit: Un vrai manuel multimédia contient de nombreuses vidéos et pèse plusieurs Go. Vous parlez des manuels qui ne sont que des versions numérisés des manuels imprimés. A vrai dire, le lot commun des manuels numériques, qui n'apportent donc guère en terme de contenus ou de ressources.

Comme vous dites, le lot commun des manuels numériques.

Et le sujet est bien l'usage de manuels identiques aux manuels imprimés.

Ce qui restreint quelque peu leur intérêt, convenez-en. En ce cas d'ailleurs, une liseuse de type Kindle devrait pouvoir faire l'affaire, non ?

Un PC peut certes être moins cher qu'un iPad, mais ce n'est pas la majorité des PC.

Un PC netbook coûte bien moins cher qu'un iPad d'ancienne génération. Les PC ultrabooks commencent à être au même prix que les iPads 3, à caractéristiques équivalentes en terme de capacité.

Et ne parlons pas des liseuses électroniques.

Un livre électronique, ce n'est qu'un afficheur de texte, certes relié à Internet, mais c'est du papier électronique. Il ne pourrait y avoir de la vidéo, des animations, des jeux, ce n'est pas l'objet du livre électronique.

Une tablette électronique, c'est un ordinateur ultraportable, avec écran tactile.

On peut surement augmenter la performance du temps d'affichage du livre électronique, mais on ne peut dire qu'il y a convergence avec les deux médias.

Vous faites erreur, Frist. Les liseuses commencent à passer sous Android (nouvelles Kobo et Kindle). On le comprend, les utilisateurs ne voient pas l'intérêt d'avoir deux produits distincts (en plus d'un téléphone).

Il a acheté les manuels, en version imprimée.

Le droit à la copie privée existe.

Non. C'était une version de démonstration ("en test pour une durée de 4 mois").

Certes, l'idéal aurait été l'achat du médium utilisé, soit imprimé, soit électronique.

Je suis heureux de vous l'entendre dire.

Mais en terme de licence d'utilisation, je me demande si c'est si discutable que cela, il n'y a pas vraiment de piratage, la version imprimée appartient à l'élève en ce moment, non ?

L'élève n'a pas scanné le livre imprimé, mais il a fait des captures d'écran du manuel numérique. Je vous accorde que la différence est ténue.

Certes, copier pour un usage illimité en temps un livre qui n'est que prêté durant un an est discutable...

Surtout quand on a les moyens de s'acheter un iPad. Il y a quand même des priorités.

S'il fallait supprimer de l'iPad les livres scannés, je ne pense pas que ça poserait un gros problème.

Je ne vous suis pas.

On peut être critique et ne pas refuser obstinément l'usage de l'iPad par cet élève.

Il aurait dû suivre les cours à Tulle. Là-bas, on est en avance sur le futur.

Quand bien même cela serait dérangeant, quand la question a été de l'encourager ? Le sujet est simplement dans l'acceptation, voir la tolérance. Il n'est aucunement question d'encourager les autres élèves de suivre le modèle du livre sur iPad.

Il est juste question de l'accepter pour un et donc pour tous.

À l'école, il y a liberté sur le choix des marques de cahiers, des crayons, des agendas, des cartables, des habits, pourquoi la forme du manuel scolaire importe si le contenu est exactement le même ?

Aucun crayon, agenda, cartable, habit ne permet de jouer à Angry Birds, de lire des mangas ou de regarder un film. Dans les rayons livres pour enfants des Fnac, il y a des iPads en consultation : vous croyez que les enfants s'en servent pour lire ?

Dans une école à l'uniforme obligatoire, aux fournitures données par l'établissement scolaire, je pourrais comprendre l'uniformité de la forme du manuel scolaire, mais là où il y a une telle liberté, d'où viendrait cette restriction ?

Parce que l'iPad est un jouet autant qu'une liseuse. Pourquoi croyez-vous qu'il est multipoint ?

un iPad dispose de nombreuses applications ludiques et totalement inutiles en cours si ce n'est distraire

Un voisin coute moins cher et est encore plus distrayant et perturbant qu'un iPad.

Là, c'est vous qui êtes de mauvaise foi, Frist.

Si un professeur arrive à imposer le silence, avec un stylo et un crayon, on fait des merveilles, un cadavre exquis, un morpion, un gribouillis, etc.

Vous vous rendez compte de ce que vous dites : puisque les élèves peuvent jouer avec un crayon, pourquoi les empêcher de jouer avec un iPad ?

Enfin, sur le fait de lire sur écran ou sur papier, le papier à pour moi un avantage indéniable sur l'écran : on peut le feuilleter, on peut regarder une page de cours en même temps qu'une page d'exercice (la taille de l'écran d'une tablette ne le permet pas de façon confortable)... En revanche, il lui manque un Ctrl + F

Un manuel scolaire, ce n'est pas un livre de référence, un roman ou une encyclopédie, c'est très formaté pour la forme scolaire, une leçon ou un exercice, une lecture en même temps que le professeur. Le feuilleter est un exercice assez rare.

Quand j'ai oublié mon cours sur papier, j'utilise ma tablette. Mais - et je vous le dis en toute simplicité - c'est bien moins pratique.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Sep 2012 22:58 #1368 par Frist
Réponse de Frist sur le sujet Mes manuels sur iPad

Vous vous rendez compte de ce que vous dites : puisque les élèves peuvent jouer avec un crayon, pourquoi les empêcher de jouer avec un iPad ?

Puisque les élèves peuvent noter leurs cours avec un crayon, pourquoi les empêcher de lire leur manuel avec un iPad ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Sep 2012 23:17 #1371 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Mes manuels sur iPad
Les amphis des universités commencent de plus en plus à ressembler à des LAN-Parties.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Sep 2012 00:04 #1373 par Frist
Réponse de Frist sur le sujet Mes manuels sur iPad
Le feu ça brûle.

Ne confondons pas l'outil et l'usage qui en est fait.

Et puis, on jongle du collège à l'université, ne peut-on rester dans le cadre de l'usage de l'iPad au lycée, ça permettra de limiter les arguments un peu trop diversifiés.

Un amphi est facultatif. La LAN-party, c'est au cyber-café ou en cité-U. L'étudiant qui sort d'un cours pour aller poursuivre sa partie de jeu en ligne, ce n'est pas choquant, un étudiant, c'est un grand garçon (et discuter de ce fait, c'est un autre grand sujet).

En salle de classe de lycée, jouer sur un iPad, c'est quand même bien moins discret que jouer sur un smart-phone. Laissant faire un tel comportement, c'est plus de la négligence de la part du professeur qu'un professeur désemparé. Et puis, si le jeu est un risque, ça peut être une condition pour retourner au mode papier, non ?

Ce que je comprend du témoignage de Joseph, c'est que la justification la plus élaborée est celle de l'éthique, rien d'aussi élaborée que les arguments qu'on a pu échanger ici (cherté, fragilité, énergivore, illégalité (alors qu'il y aurait la caution de la direction ?), obsolescence programmée, dégénérescence potentielle, limitation du livre scannée (par rapport au livre multimédia et non par rapport au livre imprimé)


Loys dit: Le financier, un côté négligeable ? Vous exagérez, Frist.

Lorsque je déclare que dans ce sujet on peut mettre de côté le financier, ce n'est pas parce qu'il est négligeable, mais seulement parce que l'iPad est déjà acquis par l’élève, et que la question n'est pas de chercher à faire acheter par tous les élèves cet outil. Loin de moi l'idée de rendre obligatoire l'achat d'un tel outil, déjà que je me pose des questions sur l'utilisation de la calculatrice au lycée (pour les cours de maths).

Quand j'ai oublié mon cours sur papier, j'utilise ma tablette. Mais - et je vous le dis en toute simplicité - c'est bien moins pratique.

Vos cours, ce ne sont pas des copies du manuel, n'est-ce pas ? D'ailleurs, ce ne serait pas plutôt un support de cours, puisque vous ne lisez pas vos cours, ce ne sont pas des conférences vos cours de lycée, si ? Le côté pratique de vos cours ne se se mesure donc pas exactement de la même façon que celui du manuel de cours.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Sep 2012 09:58 #1380 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Mes manuels sur iPad

Frist dit: Le feu ça brûle.

Ne confondons pas l'outil et l'usage qui en est fait.

Et puis, on jongle du collège à l'université, ne peut-on rester dans le cadre de l'usage de l'iPad au lycée, ça permettra de limiter les arguments un peu trop diversifiés.

Un amphi est facultatif. La LAN-party, c'est au cyber-café ou en cité-U. L'étudiant qui sort d'un cours pour aller poursuivre sa partie de jeu en ligne, ce n'est pas choquant, un étudiant, c'est un grand garçon (et discuter de ce fait, c'est un autre grand sujet).


J'évoquais des LAN-parties simplement parce que les étudiants sont de plus en plus nombreux à venir avec leur PC (et à n'écouter que très distraitement parfois) et que le paysage des amphis a bien changé. Est-ce qu'on veut que le secondaire suive cet exemple ?

En salle de classe de lycée, jouer sur un iPad, c'est quand même bien moins discret que jouer sur un smart-phone.

Oui si l'iPad est interdit. Mais s'il est autorisé, votre raisonnement s'écroule.

Laissant faire un tel comportement, c'est plus de la négligence de la part du professeur qu'un professeur désemparé.

Je suis supposé surveiller ce que font 35 élèves avec 35 tablettes tournées devant moi, à défaut de quoi je serais négligent ? :shock:

Vous savez, en utilisant des salles informatiques avec des collégiens, j'ai eu beaucoup de (mauvaises) surprises, même si l'accès à internet est en partie verrouillé.

Dans la classe je vous rappelle qu'on peut déjà faire beaucoup de choses en se dissimulant, comme filmer par exemple : "Une utilisation sympathique des smartphones en classe" .

Ce que je comprend du témoignage de Joseph, c'est que la justification la plus élaborée est celle de l'éthique, rien d'aussi élaborée que les arguments qu'on a pu échanger ici (cherté, fragilité, énergivore, illégalité (alors qu'il y aurait la caution de la direction ?), obsolescence programmée, dégénérescence potentielle, limitation du livre scannée (par rapport au livre multimédia et non par rapport au livre imprimé)

L'éthique n'est visiblement pas une préoccupation de Joseph. Seul le poids lui importe.

Lorsque je déclare que dans ce sujet on peut mettre de côté le financier, ce n'est pas parce qu'il est négligeable, mais seulement parce que l'iPad est déjà acquis par l’élève...

Vous raisonnez donc en disant que l'école doit s'adapter aux habitudes de consommation des élèves.

... et que la question n'est pas de chercher à faire acheter par tous les élèves cet outil.

C'est vous qui appelez ça un "outil". D'après ce qu'il dit, Joseph ne l'a pas acheté dans cette perspective : on voit bien que l'objet de consommation (et accessoirement effet de mode) prime sur le contenu.

Loin de moi l'idée de rendre obligatoire l'achat d'un tel outil, déjà que je me pose des questions sur l'utilisation de la calculatrice au lycée (pour les cours de maths).

Je vous serais très reconnaissant d'ouvrir un topic à ce sujet. :)

Vos cours, ce ne sont pas des copies du manuel, n'est-ce pas ?

Non non, ce sont mes notes sur traitement de texte. Je n'utilise pas le manuel (pour le coup très lourd) et je dispense mes élèves de l'apporter, sauf exception. Par contre je les invite à l'utiliser chez eux.

D'ailleurs, ce ne serait pas plutôt un support de cours, puisque vous ne lisez pas vos cours, ce ne sont pas des conférences vos cours de lycée, si ? Le côté pratique de vos cours ne se se mesure donc pas exactement de la même façon que celui du manuel de cours.

Effectivement.

Mais quand je consulte un livre numérique pour l'annoter, je ne suis pas convaincu non plus.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Sep 2012 10:06 #1381 par Bug Neurone
Réponse de Bug Neurone sur le sujet Mes manuels sur iPad

Frist dit: Un manuel scolaire, ce n'est pas un livre de référence, un roman ou une encyclopédie, c'est très formaté pour la forme scolaire, une leçon ou un exercice, une lecture en même temps que le professeur. Le feuilleter est un exercice assez rare.

A moins que les formats aient changé depuis mon lycée, les manuels de cours contenaient quelques pages en début de chapitre avec des rappels de cours, des exemples... puis les exercices qui parfois ressemblaient fortement aux exemples. Alors d'accord, on peut se dire que l'on a le cahier de cours à côté pour les leçons et les exemples, mais ça m'est arrivé souvent de garder un paquet de 5-6 pages dans la main pour avoir en comparaison la page 25 avec le cours et la page 30 avec les exercices... Sous un Ipad, ça, c'est moins facile...

Cela dit, je pense que bien que ceci puisse être décevant pour Joseph, ce que je comprends puisqu'il semble être sérieux, il ne faut pas blâmer les professeurs d'être sceptiques, et d'avoir peut-être mal géré leur réaction. C'était sans doute la première fois qu'on leur faisait ce genre de demande et il n'ont pas su quoi faire. Et puis vous savez, quand bien même toute votre classe n'est composée que d'élèves extrêmement sérieux, dans un lycée ça parle, et les élèves des autres classes se diront « pourquoi eux et pas nous », et les premières, et les secondes,... Ce genre de décision ne peut à mon avis pas se prendre à la légère, et outre les aspects financiers, fragilité, autonomie... il y a de nombreux points d'autorité, d'égalité entre les élèves... qui sont à discuter avec l'ensemble du corps professionnel de l'établissement. Cela modifie quand même bien des choses dans la gestion des cours. Et puis à une époque ou l'on parle tellement, et c'est tant mieux, d'égalité des chances, la normalisation des manuels scolaires que vous ne semblez pas comprendre, Frist, me paraît à moi essentielle. La marque d'un cahier, la marque d'un stylo, c'est une chose. Dans tous les cas, le cahier a des pages avec des carreaux, le stylo écrit en blueu La forme d'un manuel, qui est habituellement, il me semble, prêté par l'établissement, en est une autre. L'établissement

Un voisin coute moins cher et est encore plus distrayant et perturbant qu'un iPad.

Si un professeur arrive à imposer le silence, avec un stylo et un crayon, on fait des merveilles, un cadavre exquis, un morpion, un gribouillis, etc.

Je ne suis pas si sure que cela coûte moins cher... Les frais de bouche, les études, les loisirs... Bon ok, je sors... :transpi
Cela dit, je tends à être d'accord avec Loys. Bien sûr que j'ai fait des gribouillis, bien sûr que j'ai fait des morpions, j'ai même discuté en cours avec mes voisins par feuille interposée... Mais ce n'est pas parce que cela existe et qu'on le sait qu'il faut l'accepter et autoriser que cela continue avec les nouvelles technologies. « Les élèves trichent aux examens donc autorisons-les à prendre leurs PC portables » ... Sans compter qu'à mon avis, deux élèves qui font un morpion ou un dessin sur une feuille, c'est moins visible et moins distrayant pour les voisins de derrière qu'un Angry Bird sur un Ipad.

Je vous trouve quand même, cher Loys, d'une légère mauvaise foi sur certains sujets... mais j'ai cru comprendre que dès que l'on parlait de la marque à la pomme vous aviez des boutons qui poussaient ! :mrgreen:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Sep 2012 10:18 #1382 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Mes manuels sur iPad

Bug Neurone dit: Je vous trouve quand même, cher Loys, d'une légère mauvaise foi sur certains sujets... mais j'ai cru comprendre que dès que l'on parlait de la marque à la pomme vous aviez des boutons qui poussaient ! :mrgreen]
J'essaie de me soigner mais c'est difficile. Heureusement qu'il y a Frist.

Sans rire, Apple est un cible particulière parce que, même si d'autres groupes technologiques ont les mêmes appétits, cette marque leader s'attaque tout particulièrement à l'enseignement depuis le lancement de ses premières tablettes. Il faudrait que je crée un topic à ce sujet.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Sep 2012 18:27 #1394 par joseph90850
Réponse de joseph90850 sur le sujet Mes manuels sur iPad
pour n'irriter personne, et en particulier vous Loys, ne parlons plus de "pourquoi l'ipad et non une autre tablette/liseuse" et ce car je possédais un ipad avant de proposer à mes profs de l'utiliser pour les manuels et qu'il accepte ou non je l'aurez toujours.

Loys dit: Un PC netbook coûte bien moins cher qu'un iPad d'ancienne génération. Les PC ultrabooks commencent à être au même prix que les iPads 3, à caractéristiques équivalentes en terme de capacité.

sachez Loys que la puissance d'un ordinateur se mesure en prenant en compte ça configuration brut ET son os, dans le cas de l'ipad il s'avère alors bien moins gourmand qu'un pc tournant sous windows

Loys dit: L'éthique n'est visiblement pas une préoccupation de Joseph. Seul le poids lui importe.

cela permet aussi, au delà du fait de plus avoir à se poser la question de quels livres prendre et de les porter par la suite, d'avoir tout ses livres tout le temps, ce qui est bien utile pour faire un exercice de maths un jour où je n'ai pas maths et où j'apprendrai en arrivant le matin qu'un prof est absent.

Loys dit: Ce qui restreint quelque peu leur intérêt, convenez-en. En ce cas d'ailleurs, une liseuse de type Kindle devrait pouvoir faire l'affaire, non ?

ce genre de liseuse a un écran trop petit meme sur les dernier modèle, il devient alors impossible d'affiche une page de manuel en entier.

Loys dit: Non. C'était une version de démonstration ("en test pour une durée de 4 mois").

cette version était dites "enrichie" . elle contenait donc un contenu supplémentaire (video, son) dont la capture que j'ai pu faire me prive. toute la valeur de ses manuels numériques est alors perdue.
De plus, au risque de me répéter, trouver moi un version élève disponible pour un achat individuel et un prix prenant en compte le fait que je suis équipé du manuel papier et je vous l'achète sur le champs !

Loys dit: Vous savez, en utilisant des salles informatiques avec des collégiens, j'ai eu beaucoup de (mauvaises) surprises, même si l'accès à internet est en partie verrouillé.

au collège on est toujours un peu plus agité et je rappellerai que je n'aurais pas accès a internet. de puis pour ce qui concerne les jeux possible, si par mégarde moi ou un de mes camardes se faisions prendre vous imaginez bien que le retour au papier serait direct. pourquoi voudrais je prendre ce risque ?

Bug Neurone dit: les élèves des autres classes se diront « pourquoi eux et pas nous », et les premières, et les secondes,...

aussi paradoxale que cela puisse paraitre, pour que d'autre puisse le faire, une fois au courant de la chose, il ne pourrait reclamer cela qu'apres avoir eu les manuels. la je pense qu'il seront alors bloqué, non pas qu'il faille etre un genie pour ce les procurer mais pour faire un copie d'ecran de bonne qualité et utilisable sur un manuel scolaire, un écran 1080p soit Full HD, ne suffit pas. et alors que seuls quelques personne ne se lancerait il se heurteraient alors a l'idée de devoir faire quelques 1000 à 2000 capture d'écran.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Sep 2012 19:23 #1395 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Mes manuels sur iPad
De bonnes remarques, Joseph.

Deux choses me viennent à l'esprit : un PC est effectivement plus "gourmand" mais on peut faire beaucoup plus de choses avec. La tablette en est encore à ses balbutiements.

Vos camarades n'auront sans doute pas votre détermination, j'en conviens bien volontiers : mais une simple copie de votre "manuel numérique maison" peut faire l'affaire, non ? ;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Sep 2012 21:13 #1396 par joseph90850
Réponse de joseph90850 sur le sujet Mes manuels sur iPad
Bien entendu mais cela ira uniquement pour les 3 classe de Terminal S, les section et niveau ayant bien entendu des manuels différent. On restreint alors les élèves concernés à 3 fois 24, et parmi eux combien ne sauront jamais mes pratiques si démoniaques? une immense parties des autres préférerons également rester sur papier (selon un petit sondage au sein des élèves) en tout seul 3 tablettes seraient utilisées pendant les cours.

Pour la petit histoire le dénouement s'est joué ce soir durant le conseil pédagogique de rentrée où la question est censée avoir été étudiée avec tout les professeurs. Mais je n'en connais pas encore la réponse

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Sep 2012 22:58 #1398 par Frist
Réponse de Frist sur le sujet Mes manuels sur iPad
Non mais quel suspense !!!

Bug Neurone dit: Alors d'accord, on peut se dire que l'on a le cahier de cours à côté pour les leçons et les exemples, mais ça m'est arrivé souvent de garder un paquet de 5-6 pages dans la main pour avoir en comparaison la page 25 avec le cours et la page 30 avec les exercices... Sous un Ipad, ça, c'est moins facile...

Même si c'est difficile, ce n'est pas impossible non plus.

J'avoue que je suis le premier à imprimer un fichier pour lire une page annexe, avoir le sommaire sur l'écran de gauche, et avoir la page de travail sur l'écran principal de mon poste de travail.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Jan 2013 14:44 #2976 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Mes manuels sur iPad
Puisqu'on parlait ici des tablettes tendant à remplacer les liseuses : à lire sur "ActuaLitté", "Lecteurs ebook : entre maturité du marché et concurrence des tablettes" (5/01/13).



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Fév 2013 02:42 #3995 par N°6
Réponse de N°6 sur le sujet Mes manuels sur iPad
En ce qui concerne les manuels sur ipad, il y a une solution: certains profs "mal pensants" peuvent rédiger des manuels gratuits.
Pour le fun.
Et en plus, ils n'ont pas à se plier, via des tours de souplesse dorsale, à la pédagogie officielle, mais peuvent commettre des textes honteusement sélectifs (une "correctrice" affiliée à un éditeur sympathique m'ayant contacté ayant réussi à barrer la publication d'un manuel au motif que celui-ci exigeait qu'un élève de quatrième puisse lire, sans périr, un texte de.... 40 (j'ose à peine l'écrire!) lignes!).

Vous trouverez ainsi mes 3 manuels de SVT quatrième, troisième et seconde. Soit sous forme de pdf, soit sous forme ibook pour ipad, interactifs, enrichis et tout et tout, pour la seconde (disponible) et la quatrième (sur l'ITS en fin de vacances). Le manuel de troisième suivra d'ici l'été.

Par la suite, toujours gratuits, seront réalisés deux manuels universitaires (en plus de quelques ouvrages d'histoire des sciences), l'un portant sur les vertébrés, et l'autre, qui me prendra plusieurs années, sur la biologie moléculaire de la cellule.

Quand on veut, on peut. Bien entendu, mon administration (IPR, pedagos aux petits pieds et aux grandes ambitions, collègues pantouflants dans des commissions et autres Kominterns...) voit tout cela d'un oeil des plus mauvais.

Er à ceux qui penseraient que les auteurs vont être ruinés, un auteur de manuel scolaire pour les éditeurs institutionnels touche si peu que travailler pour rien ne change pas grand-chose pour lui (et que la pensée de ne plus engraisser les Belas, Bordin & co vaut largement la perte minime consentie). Sans même ajouter que la liberté (pédagogique) n'a pas de prix.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Fév 2013 19:02 #4006 par Frist
Réponse de Frist sur le sujet Mes manuels sur iPad
Pas besoin de manuels en SVT, il suffit d'acheter du surgelé, on étudie à la fois la vache et le cheval. Avec un manuel, on est obligé d'étudier deux chapitres différents :D

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.364 secondes
Propulsé par Kunena