"L’Inspection générale et le plagiat à l’université : affaires à suivre…"

Plus d'informations
03 Oct 2012 00:30 #1491 par Loys
A lire sur le site de Jean-Noël Darde : "L’Inspection générale et le plagiat à l’université : affaires à suivre…" (30/09/12)

Résumé :

Un rapport de l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGEANR) rendu public en juin 2012 – « La fraude aux examens dans l’enseignement supérieur » – tente de traiter du problème du plagiat des étudiants. C’est un premier pas à saluer.

Mais le plagiat à l’université est un problème global qui concerne aussi bien les enseignants-chercheurs que les étudiants. On ne parviendra pas à proposer des recommandations efficaces à mettre en œuvre contre « le plagiat des étudiants » si on ignore les cas les plus emblématiques de plagiat universitaire dans lesquels sont impliqués des enseignants-chercheurs :
– Comment, malgré les alertes, la « commission déontologie » de l’université Paris 8 a-telle pu valider une thèse, plagiaire à près de 100%, avec l’appui de son conseil scientifique, son conseil d’administration et les directions de ses quatre écoles doctorales ?
– Comment des enseignants-chercheurs, spécialistes de la déontologie et de l’éthique, ont-ils pu pendant des années, pour servir leurs intérêts propres, impunément piétiner déontologie et éthique en organisant la protection de l’auteur de deux thèses plagiaires soutenues à Lille 2 et à Angers ?
– Pourquoi les instances universitaires (instances ministérielles, CNU, CPU, CNESER) ont-elles ignoré ces affaires, pourtant objets d’alertes répétées et commentées dans la presse ? [par ex. dans Libération, Mediapart (le 30 09 2010, le 10 10 2011 et le 29 11 2011), Le Monde (Contre-enquête nov. 2010 et article du 2 mai 2012) ou sur les ondes, RFI (Le plagiat dans les universités, 13 mai 2011) et France culture (émission Rue des écoles du 16 mai 2012)] .
Le règlement et l’analyse de ces affaires emblématiques sont des préalables si l’on souhaite comprendre la véritable nature des problèmes liés au plagiat universitaire et être en mesure de proposer des recommandations efficaces pour le contrer.

L’information des plagiés, la protection des plagiés et des donneurs d’alerte, le traitement des cas de plagiats par des instances indépendantes à l’abri des conflits d’intérêts, la responsabilisation des universités au nom desquelles sont validées et diffusées publiquement des thèses et documents plagiaires… ce sont quelques-unes des pistes que nous proposons pour compléter les recommandations faites en conclusion du rapport de l’IGEANR

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Oct 2012 16:39 #1504 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.116 secondes
Propulsé par Kunena