La crise du recrutement des professeurs du secondaire

Plus d'informations
23 Juil 2012 16:27 - 04 Oct 2013 17:47 #1072 par Loys
Pour compléter ces chiffres, quelques tableaux montrant l'évolution du CAPES depuis vingt ans :




Source : http://www.iufm.fr/applis/concours/index.php

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
30 Juil 2012 10:42 #1077 par Loys
A lire également :

- cet article du 17 juillet 2012 dans le Nouvel Obs' : http://tempsreel.nouvelobs.com/educatio ... -plus.html et le sondage de John sur Neoprofs : http://www.neoprofs.org/t50282-sondage- ... seignement

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Jan 2013 04:16 #2926 par Gros_Mouton
Réponse de Gros_Mouton sur le sujet La crise du recrutement des professeurs du secondaire
Il faut voir aussi que depuis le passage de la licence au M2 pour un capes rebute sûrement du monde, ce qui relève un peu du non sens ; faut-il vraiment avoir un si haut niveau d'étude pour faire les collèges et lycées ?

Donc s'il faut faire 5 ans d'étude autant partir dans le privé plutôt que de travailler dans l'éducation nationale où les professeurs sont confrontés aux élèves, à l'administration de l'établissement, et au rectorat ; à ça il faut ajouter le droit public (HAHAHA) qui relève plus du devoir.
D'autant plus qu'il y a une politique du : moins de titulaires plus de vacataires.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Jan 2013 09:50 #2930 par Loys

Gros_Mouton dit: Il faut voir aussi que depuis le passage de la licence au M2 pour un capes rebute sûrement du monde, ce qui relève un peu du non sens ; faut-il vraiment avoir un si haut niveau d'étude pour faire les collèges et lycées ?


A partir du moment où on ne distingue pas l'un de l'autre, oui. Sans compter que la déconsidération de la profession est suffisamment avancée.

D'autant que la baisse de niveau qui affecte le secondaire affecte également le supérieur. On trouve aujourd'hui des copies de candidats au CAPES grevées de graves fautes d'orthographe.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Jan 2013 21:18 #2953 par Frist

Loys dit: D'autant que la baisse de niveau qui affecte le secondaire affecte également le supérieur. On trouve aujourd'hui des copies de candidats au CAPES grevées de graves fautes d'orthographe.

Mais comme c'est pour ne pas enseigner aux élèves l'orthographe, ça n'a plus d'importance, n'est-ce pas ?

Donc autant prendre des Licences... :D

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
04 Jan 2013 21:21 #2954 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Jan 2013 21:19 #3406 par Loys
Les premiers chiffres - alarmants - pour le concours 2013 commencent à tomber :

- au CAPES de lettres modernes 1139 admissibles pour 1000 postes
- au CAPES de lettres classiques 108 admissibles pour 200 postes
- au CAPES de mathématiques 1326 candidats pour 1200 postes
...

:o

Source : http://blogs.mediapart.fr/blog/kelem/18 ... s-saggrave

Merci John.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Jan 2013 16:06 - 04 Oct 2013 17:47 #3464 par Loys
Dans "Le Monde" du 25/01/13 : "Enseignants : le défi du recrutement est loin d'être gagné" .
Extrait :

Selon les premiers résultats des épreuves écrites d'admissibilité du capes, qui viennent de paraître, il y a moins de candidats admissibles que de postes dans certaines disciplines. Alors même que la seconde étape de la sélection, les oraux d'admission, n'est pas encore passée – elle se déroulera de mai à juillet –, il est déjà certain qu'il y aura des postes non pourvus à la rentrée. C'est le cas en lettres classiques (108 admissibles pour 200 postes) et en éducation musicale (116 admissibles pour 130 postes).
Dans d'autres disciplines, la pression est forte. En lettres modernes, il y a seulement 1 155 candidats admissibles pour 1 000 postes. En mathématiques, il n'y en a que 1 329 pour 1 210 postes. Il n'est pas garanti non plus que, dans ces disciplines, le capes fasse le plein. A moins que le jury ne brade le concours! La nouvelle est un mauvais signal pour M. Peillon, qui doit assurer le recrutement de 150 000 enseignants d'ici à 2017 – à la fois pour remplacer les départs en retraite et pour répondre aux besoins du terrain.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.240 secondes
Propulsé par Kunena