Carte scolaire et mixité

Plus d'informations
04 Avr 2022 13:59 #23867 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Carte scolaire et mixité
Reportage :



De 50% à 63% de réussite au brevet : des chiffres censés attester de la réussite du dispositif mais qui sont très flous...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
27 Jui 2022 09:25 #23968 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Carte scolaire et mixité
Le ministre Pap Ndiaye interrogé par "Le Parisien" du 25/06/22 : www.leparisien.fr/societe/pap-ndiaye-il-...EKXAST4YVNB4CUFM.php

[Mes enfants] sont aujourd'hui scolarisés dans un établissement privé qui est sous contrat et, donc, qui remplit une mission de service public et ils étaient scolarisés avant en REP+. Il y a des moment qui, dans le développement de l'enfant, peuvent être compliqués. C4est le choix des parents d'enfants pour lesquels, à un moment, les conditions d'une scolarité sereine et heureuse n'étaient plus réunies.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Juil 2022 23:49 - 22 Juil 2022 00:23 #23994 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Carte scolaire et mixité
On se souvient de ce scandale dans l'étude scientifique du CNESCO en 2015 : www.laviemoderne.net/grandes-autopsies/123-mixite-impossible#V

[...] il y a, dans l’étude de Son Thierry Ly et Arnaud Riegert, un angle mort beaucoup plus grave : l’enseignement privé, que cette longue étude ne fait que mentionner brièvement (à propos de la ségrégation sociale). L’enseignement privé n’est même pas mentionné à propos de la ségrégation scolaire.


Note d'information de la DEPP n°22.26 (juillet 2022) : "Évolution de la mixité sociale des collèges"

La ségrégation parmi les collèges publics suit une tendance à la baisse et les écarts de composition sociale entre secteurs public et privé sont croissants, le secteur privé scolarisant de plus en plus d’élèves de milieu favorisé.

À la rentrée 2021, 40,1 % des élèves du secteur privé sous contrat sont de milieu social très favorisé contre 19,5 % dans le public. Inversement, 18,3 % des élèves du secteur privé sous contrat sont de milieu défavorisé contre 42,6 % des élèves du secteur public. En se restreignant aux élèves entrant en sixième, pour lesquels des données sur longue période sont disponibles, la proportion d’élèves de milieu social très favorisé était déjà supérieure de 11 points dans les collèges privés, au regard des collèges publics, en 1989. Cet écart est resté assez stable au cours des années 1990, puis a augmenté fortement à partir du début des années 2000, pour atteindre 20 points en 2021. L’écart selon la proportion d’élèves d’origine sociale défavorisée s’est également creusé : il était de 16 points sur les entrants en sixième en 2003, puis est passé à 23 points en 2021

Cette situation au plan national est toutefois l’agrégation de situations territoriales différentes. La ségrégation est plus forte
dans les départements les plus urbains. En métropole, l’indice de ségrégation atteint ses valeurs maximales dans les Hauts-de-
Seine, à Paris et dans les Bouches-du-Rhône (figure 4). En effet, les trois composantes de la ségrégation tendent à être plus élevées
lorsque le degré d’urbanisation est plus fort. Tout d’abord, dans ces départements, la ségrégation résidentielle est plus forte,
ce qui se traduit dans la composition sociale des collèges publics et privés. Ensuite, la proximité et le nombre des collèges exacerbent la concurrence entre établissements et peuvent inciter les familles à éviter le collège de secteur, principalement
en recourant à un collège privé. Ces choix sont majoritairement faits par des familles de milieu social favorisé et tendent à accentuer
la ségrégation.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Sep 2022 08:49 - 23 Sep 2022 14:47 #24101 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Carte scolaire et mixité
Dans "Le Monde" (abonnés) du 22/09/22 : "Dans l’enseignement privé, de plus en plus d’élèves très favorisés"

Quelques observations :

A Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) et malgré les remarques de son entourage, Marie avait fait le choix de l’enseignement public pour ses enfants. Son déménagement à Aix-en-Provence remet ses convictions en question. « Le collège public était à cinq minutes de notre domicile, mais des enfants perturbateurs empêchaient les enseignants de faire cours. Mon fils n’avait que quinze minutes de cours effectifs par heure », relate-t-elle.

Déçus par « le niveau et l’ambiance », elle et son mari font le choix de l’enseignement catholique pour leurs deux enfants à la rentrée 2022. « On y sent une vraie préoccupation pour les élèves et un vrai respect de l’autre », affirme-t-elle après deux semaines de cours.

L'effort à Neuilly était très courageux... Mais, dans le privé, "On [...] sent une vraie préoccupation pour les élèves" que l'on a sélectionnés "et un vrai respect de l’autre" sauf si "l'autre" est dans le public défavorisé.

Philippe Delorme prévient néanmoins : « La lutte contre l’entre-soi ne se décrète pas. Elle prend du temps. Il y a un travail à faire auprès des familles, celles qui s’autocensurent et n’osent pas venir chez nous, comme celles qu’une trop grande mixité pourrait effrayer. »

C'est l'absence de mixité qui effraie. Les établissements privés sont finalement plus mixtes socialement que les établissements publics ségrégués, mais c'est pour mieux faire oublier la ségrégation (fondée sur le niveau) scolaire.

Ségrégation qu'il faudrait même financer davantage, si' l'on en croit :

Pour Philippe Delorme, « dans un souci d’équité », promouvoir un plus fort brassage passe par des aides accrues aux familles inscrites dans l’enseignement catholique pour les aider à payer la cantine ou les transports scolaires, d’autant plus en période d’inflation.

Des expérimentations ont été menées, à partir de 2015, pour introduire davantage de mixité sociale, le plus souvent sans le concours de l’enseignement privé, non soumis à la carte scolaire. A Paris, un secteur multicollège a vu le jour dans le 18e arrondissement pour brasser davantage les populations.

Il a permis, selon une évaluation menée au bout de trois ans, d’accroître la mixité sociale et de réduire la fuite vers le privé.

Comme quoi, on peut imposer brutalement la mixité dans le public, et avec succès, sans toucher le privé ! :santa:

En réalité, tout du succès de cette expérimentation est douteux : rappelons que l'évaluation a été menée par ceux qui l'ont imposée. En réalité, les effectifs dans l'arrondissement ont progressé de 10% en quatre ans dans le privé et diminué dans le public.

Cette initiative « montre que la fuite vers les établissements privés ne résulte pas principalement d’une volonté de sécession des catégories aisées, mais de la constitution de ghettos scolaires résultant d’une politique urbaine insuffisamment soucieuse de mixité sociale », relève ainsi le sociologue de l’éducation Pierre Merle.

Curieux raisonnement : comme si habiter dans un lieu précis ne résidait pas d'un choix. Et même souvent d'un choix fondé sur la carte scolaire, comme en témoigne les annonces immobilières !

L’ancienne ministre de l’éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, à l’origine de ces initiatives, ne dit pas autre chose. « Une politique de mixité sociale ne marche que s’il y a une impulsion au sommet de l’Etat, affirme-t-elle. On peut comprendre l’anxiété des parents de mettre son enfant dans un établissement qui a, à tort ou à raison, mauvaise réputation.

S'agissant de l'expérimentation évoquée précédemment, le collège avait un taux de réussite de 49% au brevet en 2015. Alors "à tort ou à raison"...

En parallèle de la fermeture de deux collèges publics ghettoïsés et d’une répartition des élèves dans les autres établissements du territoire, le conseil départemental de la Haute-Garonne module depuis 2019 une partie de la dotation de fonctionnement qu’il attribue aux collèges en fonction de leur composition sociale. Un dispositif d’incitation financière, sous forme de bonus-malus, qui ne concerne que les crédits pédagogiques, de l’ordre de 54 euros par élève en moyenne. Résultat, en 2022 : 56 collèges, tous publics, ont bénéficié d’un bonus, 40 structures publiques et sept privées ont reçu une dotation stable, et quatorze collèges, tous privés, se sont vus appliquer un malus.

Initiative qui peut sembler vertueuse, sauf qu'en réalité elle laisse toujours les établissements privés choisir leurs élèves et qu'elle ne prête attention qu'à la mixité sociale, et pas scolaire...

L’enquête Pisa, lancée par l’Organisation de coopération et de développement économiques, le rappelle à chaque édition : la France est l’un des pays où l’origine sociale des élèves détermine le plus fortement leurs performances scolaires.

Dans combien de pays, le privé choisissant ses élèves est-il financé par l'Etat ?

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Sep 2022 11:40 - 25 Sep 2022 11:47 #24107 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Carte scolaire et mixité
Il fallait oser en effet. Dans "Le Figaro" (abonnés) du 24/09/22 : "L’enseignement catholique crie à la discrimination"

Philippe Delorme, secrétaire général de l'enseignement catholique dit: Oui, les élèves scolarisés dans les établissements privés et leurs familles sont, j’ose le dire, discriminés


Ce message contient des informations confidentielles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Oct 2022 07:58 #24130 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Oct 2022 15:19 #24132 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Carte scolaire et mixité

La rémunération annuelle brute des 15 membres du cabinet de Pap Ndiaye est de 1 832 734 €. Soit en moyenne 122 182 € bruts par an par membre, soit 10 828 € bruts par mois.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Oct 2022 22:45 - 15 Oct 2022 10:14 #24136 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
11 Nov 2022 11:51 #24172 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Carte scolaire et mixité


Ce message contient des informations confidentielles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
Plus d'informations
29 Nov 2022 00:05 - Hier 10:52 #24196 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.200 secondes
Propulsé par Kunena