Une étude sur l'exposition chronique aux radiofréquences et ses effets

Plus d'informations
05 Avr 2013 12:23 #4971 par Loys
Vieux débat, déjà agité lorsque le Sénat a voulu interdire les téléphones portables dans les établissements scolaires en 2009 par précaution médicale.

Plusieurs articles dans la presse sur les effets des ondes de nos téléphones portables par exemple sur des rats à la suite de la parution d'une nouvelle étude française en 2013 : l'étude (en anglais) est consultable ici : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23143821

A lire donc :

- "Nouveaux soupçons sur les ondes d'antennes-relais" dans "La Croix" du 4/04/13.
- "Les ondes agiraient sur le sommeil et la température corporelle" dans "Numérama" du 5/04/13

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Avr 2013 13:37 #4974 par Wikibuster

Loys dit: Vieux débat, déjà agité lorsque le Sénat a voulu interdire les téléphones portables dans les établissements scolaires en 2009 par précaution médicale.

Plusieurs articles dans la presse sur les effets des ondes de nos téléphones portables par exemple sur des rats à la suite de la parution d'une nouvelle étude française en 2013 : l'étude (en anglais) est consultable ici : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23143821

Comme je le signalais sur un autre sujet s'ils ont besoin d'une catastrophe sanitaire pour agir ce n'est pas à cause d'un dysfonctionnement du système, c'est en réalité une sorte de choix, inavouable mais bien réel.

Ecrasons l'infâme !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
09 Avr 2013 15:21 #5065 par Wikibuster
Voici comment fonctionne le scientisme, on commence par empoisonner des millions de gens (des cobayes humains pour être précis) et quand il devient plus qu'évident qu'on a réussi on publie des études...

Bisphénol A et cancer : les preuves s'accumulent

Ecrasons l'infâme !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Avr 2013 08:40 #5153 par Bug Neurone
Parce que ça commence à bien faire ces médias qui martèlent des (non) vérités à propos d'une science qu'ils ne comprennent pas et d'un mode de recherche qu'ils n'ont pas plus appréhendé (à savoir la révision par les pairs), voici un article scientifique écrit par un scientifique sur le sujet : 
http://blogs.univ-poitiers.fr/n-yeganefar/2013/04/08/les-antennes-relais-sont-elles-dangereuses/

Raz le bol des titres racoleurs à la « Les OGM sont du poison » et « Les antennes relais sont dangereuses » sans chercher à en savoir plus. Ceci est de la pseudo-science et ça m'exaspère.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Avr 2013 10:07 #5155 par Wikibuster

Bug Neurone dit: Raz le bol des titres racoleurs à la « Les OGM sont du poison » et « Les antennes relais sont dangereuses » sans chercher à en savoir plus. Ceci est de la pseudo-science et ça m'exaspère.

Vous avez raison c'est comme ces lobbies qui ont dénigré le tabac et l'amiante pendant des décennies, à force de mensonges ils ont réussi à les faire bannir ! :doc:

Ecrasons l'infâme !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Avr 2013 10:24 #5156 par Bug Neurone
Attention à ne pas déformer ma pensée : je ne dis pas que les OGMs ou les antennes relais ne sont pas dangereux, je dis que les médias sont racoleurs et presses à scandale.
L'étude qui a été publiée par le nouvel observateur sur la dangerosité des OGM a été critiquée et démontée point par point par la communauté scientifique et montrée comme étant truffée de biais et non fiable, ainsi que la méthode de publication qui est totalement inhabituelle et plutôt irrecevable de la part d'un scientifique. Pourtant, quel journal « grand public » a fait part de ces arguments de façon visible et dit « attention, cette méthode est sujette à polémique au sein de la communauté scientifique et ses conclusions peuvent être mises en doute ! » ??? Je vais vous le dire : AUCUN ! Tous les journaux sans exception ont repris ce titre racoleur et aucun n'a mentionné le débat scientifique pourtant passionnant qui a suivi. Résultat des courses : les personnes qui lisent ces journaux et ne suivent pas la presse scientifique (cela représente une grande partie de la population) sont persuadées que les OGMs sont ultra-dangereux pour la santé alors que rien n'est prouvé, ni dans un sens ni dans l'autre. C'est ça que j'appelle de la pseudo-science : ces journaux grand public qui font semblant de faire de la science alors qu'ils n'ont pas de spécialistes du domaine et qui ne gardent de la science et du débat scientifique que les annonces et les titres racoleurs (et je vous passe l'ensemble des raccourcis qui sont également faits. Ben oui, si on mesurait nos propos on ne vendrait plus...)
Et pour en revenir à cette étude sur les antennes en particulier : je dénonce le même procédé que pour les OGMs. Des gros titres bien accrocheurs, des articles truffés de raccourcis et un buzz médiatique lancé avant de connaître la réaction de la communauté scientifique. Et si cette réaction est amenée à aller dans le sens de l'étude, on sera repartis pour des gros titres bien vendeurs (cette fois, à plus juste titre comme pour l'amiante), en revanche si la communauté scientifique à le malheur d’émettre des réserves ou des limites sur cette étude, je vous prédis un silence radio ! (ou alors on criera au complot et à la manipulation de la part des gouvernements et des installateurs d'antennes).
En science il existe une règle que les journaux feraient bien de respecter : attendre l'avis d'autres spécialistes avant de crier victoire (ou scandale).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Avr 2013 10:36 #5157 par Wikibuster

Bug Neurone dit: Attention à ne pas déformer ma pensée : je ne dis pas que les OGMs ou les antennes relais ne sont pas dangereux, je dis que les médias sont racoleurs et presses à scandale.
L'étude qui a été publiée par le nouvel observateur sur la dangerosité des OGM a été critiquée et démontée point par point par la communauté scientifique et montrée comme étant truffée de biais et non fiable, ainsi que la méthode de publication qui est totalement inhabituelle et plutôt irrecevable de la part d'un scientifique.

Non les critiques ont été mentionnées immédiatement et il suffisait de savoir lire, je ne suis pas un scientifique et j'ai commenté quasiment instantanément que cette étude était pourrie et qu'elle allait faire du tort à la lutte anti-OGM, pourtant personne ne peut blairer ces saloperies moins que moi...

Le Monde (29/12/2012) : "DES RATS DÉFORMÉS par d'énormes tumeurs : c'est une des images chocs tirées d'une étude dirigée par Gilles-Eric Séralini (université de Caen) montrant l'effet sur ces rongeurs d'un maïs génétiquement modifié, le NK 603 de Monsanto. Ces résultats ont aussitôt suscité une volée de critiques méthodologiques, notamment sur la taille de l'échantillon témoin. Critiques qui peuvent aussi s'appliquer aux analyses toxicologiques des..."

Ecrasons l'infâme !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Avr 2013 10:57 #5158 par Bug Neurone
C'est pour ça que j'ai dis : « de manière visible ». J'aurais peut-être du marquer « avec la même visibilité ». Car oui, certaines critiques ont été mentionnées, mais très peu n'ont eu la même visibilité que l'article de départ.
Cela dit, que cet article ait été réfuté ou pas dans les journaux quotidiens (j'avoue que ce n'était pas le meilleur exemple car l'un de ceux qui a été le plus contredit), le problème reste le même : ce que font les journaux de la science.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
12 Avr 2013 11:13 #5159 par Wikibuster

Bug Neurone dit: C'est pour ça que j'ai dis : « de manière visible ». J'aurais peut-être du marquer « avec la même visibilité ». Car oui, certaines critiques ont été mentionnées, mais aucune n'a eu la même visibilité que l'article de départ. Et c'est le problème : quand on prétend faire de la science on se doit de donner exactement la même visibilité à la thèse et l'antithèse pour que l'opinion que se font les lecteurs ne soit pas biaisée.

Les journalistes ne font pas de la science, il font du journalisme, au final les gens ont été informés, à part quelques fanatiques qui de toutes façons se moquent de la réalité personne ne pense plus que l'étude de SERALINI a la moindre valeur. Les journalistes font de la politique mais les scientifiques aussi (ex. SERALINI), vous ne trouverez JAMAIS dans la Presse la moindre référence à des enfants morts ou laissés handicapés à vie suite à un accident vaccinatoire, par contre à la moindre épidémie de rougeole on montrera du doigt le défaut de vaccination, peu importe que les enfants malades soient vaccinés ou non...

Ecrasons l'infâme !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.136 secondes
Propulsé par Kunena