Les pédagogies coopératives (dont "l'enseignement mutuel")

Plus d'informations
24 Mar 2013 09:21 - 09 Aoû 2020 15:53 #4754 par Loys

"Par son organisation et ses méthoses, coimme par la formation de smaîtres qui y enseignent, le service public de l'éducation favorise la coopération entre élève"

Code de l'éducation, article L111.1


A lire sur "EducaVox" du 24/03/13 cet article de Jean-Paul Moiraud : "Coopération" . Il s'agit ici de "coopération pédagogique".

Extrait :

Dans ce politiquement correct, il est aussi de bon ton de parler positivement de la coopération, est ce toujours le cas ? La coopération entre individus est-elle toujours désirée ? Y a t-il une coopération qui serait subie ? Il me semble qu’il est utile que nous nous posions cette question parce qu’au – delà de nos expérimentations, de notre enthousiasme technophile brandi en étendard, il y a des réalités sociales qu’il faut prendre en compte, y compris celle qui consiste à refuser la coopération ou la subir.
[...]
Je viens de lire le livre de Christophe Dejours « le travail vivant » Tome 2 « travail et émancipation » (petite bibliothèque Payot). Le chapitre 3 est intitulé » Une autre forme de civilité : la coopération« . L’idée soutenue par l’auteur est qu’il y a « Un pouvoir émancipateur du travail et tenter de l’articuler avec la théorie de la reconnaissance » et que l’on peut définir le travail collectif comme « un travail vivant » qui « repose sur l’intelligence et la mobilisation de l’intelligence » (page 81)
[...]
La coopération se caractérise par deux dimensions selon l’auteur à savoir, la liberté de délibération et la convivialité. Il précise que la coopération « suggère que son ressort fondamental est la liberté de la volonté au niveau de chaque individu, la formation d’une volonté d’agir ou de travailler ensemble au niveau du collectif » (page 89). Il poursuit son argumentation en disannt que : « Si la coopération repose sur la mobilisation libre de la volonté, alors ce qu’il faudra évaluer en priorité, c’est la liberté effective à l’intérieur de l’organisation du travail, d’une part, la façon dont les individus usent de cette liberté d’autre part » (page 89)
Christophe Dejours poursuit son argumentation en disant « mais la thèse selon laquelle la coopération repose en son principe même, sur la liberté de la volonté peut être contestée. La puissance d’une organisation du travail ne se mesure t-elle pas à l’aune de son pouvoir de faire travailler ensemble des individus, quand bien même, ils n’en aurait pas le souhait ? » (page 90)

Voilà qui est clair. :devil:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
09 Jan 2014 17:45 - 20 Oct 2018 11:01 #9124 par Loys
Emmanuel Davidenkoff est décidément très actif : "L'école du futur passera par la pédagogie coopérative" dans "L'Express" du 09/01/14


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Mai 2017 14:42 - 29 Oct 2017 10:39 #18872 par Loys
Dans "Rue des écoles" du 7/05/17 : "A la découverte de l’enseignement mutuel".
Ce message contient des informations confidentielles




Voir aussi de Louise Tourret sur "Slate" du 2/04/17 : "L'école fait fausse route en voulant apprendre la même chose à tout le monde en même temps"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Mai 2017 08:33 - 09 Aoû 2020 15:54 #18892 par Loys
Sur Twitter, Louise Tourret se défend d'aborder une question qui serait d'actualité ou en lien avec les réformes actuelles.
Pourtant un professeur appliquant la classe mutuelle ou une formatrice en ESPE sont invités. L'émission ne cesse de faire le lien entre le présent et le passé, conformément à sa présentation même : "Une pédagogie très ancienne qui pourrait changer l’école d’aujourd’hui" indique Louise Tourret. Sylvie Jouan parle de "méthodes innovantes", d'"enseignants novateurs", Louise Tourret de "pédagogies alternatives".
L'enseignement simultané ("classique", "traditionnel", "frontal", avec l'enseignant "au centre"), se serait généralisé en raison d'"un complot" (Vincent Faillet à 39'05). L'"enseignement mutuel" critiqué au XIXe siècle parce qu'il serait trop efficace et nécessiterait moins de professeurs. Voilà qui n'est pas sans rappeler les miracles de la pédagogie de Céline Alvarez, évoquée par ailleurs.
Rappel de la formule, "L'élève au centre" en 1989, "formule éminemment subversive" qui aurait dû "induire un changement de paradigme" (Sylvie Jouan). Avec cette pédagogie, "chaque élève est acteur" (Vincent Faillet).


Dans la classe de M. Faillet, on observe des élèves de TS (25') qui se félicitent de la liberté de se déplacer, du "bazar", plus utile qu'un cours "magistral" dans lequel "tout s'échappe de notre tête". LT constate que certains élèves ne font rien ("on peut bouger dans la classe, c'est agréable", "On est en train de rien faire. Là pour le coup, on ne va pas vous mentir, hein ?" ; (goguenard) "On attend que les gens viennent nous demander de l'aide parce qu'on aime aider notre prochain" ; "normalement on est censés faire les exercices mais quand on est fatigués, voilà..."). M. Faillet reconnaît que l'excès de bruit l'a contraint à utiliser un buzzer.
M. Faillet réfute cet échec en indiquant que dans l'enseignement simultané certains élèves ne travaillent pas non plus mais sont invisibles.
Louise Tourret s'étonne que la "manière d'apprendre" ne soit pas dans les réformes récentes, lors même que la réforme du collège veut précisément imposer des pratiques pédagogiques. La "différenciation" pédagogique est au cœur de l'"accompagnement personnalisé", des EPI (voir aussi le travail du CNESCO , évoqué d'ailleurs par LT), de la classe inversée, on peut relire la présentation de la réforme ("mieux apprendre pour mieux réussir" ; "améliorer la façon de transmettre pour les professeurs et d’apprendre pour les élèves" ; "des apprentissages en rapport avec les formes simples et coopératives d’accès aux savoirs") : "On n'a pas forcément besoin d'un professeur pour apprendre" déclarait Florence Robine. Sylvie Jouan, prenant acte de la difficulté des enseignants à changer, reconnaît que "l'institution nous invite à travailler dans ce sens".
La pédagogie coopérative de M. Faillet (une forme de socio-constructivisme) est en réalité, sans lien avec sa forme historique du XIXe siècle, un monitorat qui supposait l'autorité professorale ("un enseignement très strict", "liberté réduite"). On en retrouve certaines formes dans l'enseignement des pays asiatiques.
Résumons : éloge de l'élève au centre, du bruit pédagogique, une pédagogie innovantes et efficace (quoique sans rapport avec "l'enseignement mutuel" du XIXe siècle) mais victime d'un complot... :roll:
Ce message contient des informations confidentielles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Aoû 2017 00:25 #19483 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Oct 2017 20:09 - 25 Oct 2017 13:23 #19799 par Loys
"L'atelier de @DianeLenne sur l'apprentissage mutuel passionne et fait le plein @LelearningShow"

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Oct 2017 15:40 - 30 Oct 2017 12:00 #19884 par Loys
Sur son blog "Mediapart" du 10/10/17 : "Quel pouvoir à l'Ecole ?" par Claude Lelièvre.



Comme dirait Claude Lelièvre : "Quand "la mythification ou mystification d'une "école du passé qui aurait fait ses preuves" pollue la réflexion sur l'avenir."

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Nov 2017 20:50 #19935 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
Plus d'informations
15 Nov 2017 20:48 - 15 Nov 2017 20:49 #20015 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Déc 2017 12:31 #20134 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Jan 2018 10:29 - 30 Jan 2018 20:02 #20362 par Loys
Témoignage de Matthieu Barbarin, "ex-journaliste sportif" devenu professeur de français (contractuel car considérant les concours comme inadaptés à l'enseignement au collège) :

[ Cliquer pour agrandir ]


Ce collègue avait soutenu la réforme du collège et moqué les grévistes. Il semblerait qu'il n'enseigne que depuis quelques années.

Ce message contient des informations confidentielles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Jan 2018 17:16 #20389 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Avr 2018 17:13 - 10 Sep 2018 18:33 #20808 par Loys
Fichier attaché :


Ou comment un formateur de l'Éducation nationale cherche à imposer le socio-constructivisme en confondant volontairement salle de classe et espace politique. Avec ce paradoxe saisissant : cette conception libertaire de la classe fait des enfants des égaux des enseignants, mais cette conception autoritaire de la formation fait des enseignants des enfants.

C'est par ailleurs tout à fait problématique : il n'y a pas de lien logique entre pédagogies coopératives et fonctionnement démocratique de la classe. L'histoire de l'enseignement mutuel au XIXe en est d'ailleurs la démonstration...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
31 Aoû 2018 20:33 #21298 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
10 Sep 2018 18:29 #21335 par Loys
Fichier attaché :


Parce que la pédagogie coopérative, c'est la démocratie ? :scratch:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Sep 2018 20:11 - 01 Oct 2019 14:43 #21396 par Loys
Dans "Le Monde" du 26/09/18 : « J’utilise les “groupes puzzles” pour que mes élèves élaborent le cours tous ensemble » avec Jean-Pierre Costille.

Ce message contient des informations confidentielles



La fascination pour les pédagogies coopératives peut confiner à l'absurde, jusqu'à se faire allégorie :

Fichier attaché :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Oct 2018 11:04 #21472 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Oct 2018 22:07 #21503 par Loys
Le schéma vient du programme "apprenance" de l'académie de Grenoble : apprenance-grenoble.fr/entree-formateurs/

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Mar 2019 23:01 #21894 par Loys
Victor Hugo enrôlé :

Fichier attaché :


Source (?) : "Discours sur les avantages de l’Enseignement mutuel" (1920)



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
Plus d'informations
05 Fév 2020 21:11 - 05 Fév 2020 21:32 #22679 par Loys
Nouvelle apologie dans le "Café pédagogique" du 3/02/20 : "Stéphanie Dubarry : Enseigner le français en classe coopérative"



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Fév 2020 09:48 #22681 par Shane_Fenton
Réponse de Shane_Fenton sur le sujet Les pédagogies coopératives (dont "l'enseignement mutuel")
C'est curieux, quand j'entend "enseignement mutuel", je pense à "l'éducation mutuelle" dont nous parle le journaliste et écrivain suédois Ian Guillou dans La fabrique de violence : pour résumer, il s'agit d'un concept élaboré dans un internat privé qui donnait droit aux élèves plus âgés de passer à tabac les plus jeunes afin de leur apprendre la vie.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Mai 2020 09:55 #22842 par Loys
Fichier attaché :


Recommandé par Sylvain Connac pour la reprise des cours et le déconfinement : www.cahiers-pedagogiques.com/Une-pedagog...erative-sans-contact

C'est vrai que l'outil facilite le quotidien de la classe !

"Tout va bien" qui signifie :
– « Je bosse. »
– « Je bouquine. »
– « Je glandouille, mais c’est le pied ! »


“J’aide ou je suis aid(é) par quelqu’un” : du coup, j’ai une excuse “béton” pour papoter, mais il ne faut pas trop que ça se voie...


bdemauge.free.fr/tetraaide.pdf

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Déc 2020 21:59 - 25 Déc 2020 22:10 #23077 par Loys
Quand les pédagogies coopératives conduisent à... coopérer avec les représentants du privé hors contrat.

www.reseau-canope.fr/service/comment-coo...ehors-pour-tous.html


Comment coopérer pour une éducation dehors pour tous ?
Une conférence en duo avec Isabelle Peloux et et Philippe Meirieu

Isabelle Peloux et son école privée font partie du réseau Ashoka : www.laviemoderne.net/grandes-autopsies/168-une-idee-glauque

Et la conférence dans un cadre institutionnel, si embarrassante, de devenir "un débat" :

Fichier attaché :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Fév 2021 14:35 #23219 par Loys
Eloge par Alain Damasio dans les "Cahiers pédagogiques" du 19/02/21 :



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Mai 2021 10:08 #23372 par Loys
Ceux qui le promeuvent n'ignorent pas ce que signifie "l'enseignement mutuel" :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Jui 2022 22:24 - 23 Jui 2022 10:29 #23959 par Loys
“À tricheur, coopérateur et demi” La triche comme expression d'un comportement coopératif entre les élèves. Thèse de doctorat de Manon Arents. Avec Sylvain Connac.

Fichier attaché :


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
03 Déc 2022 12:04 - 03 Déc 2022 12:05 #24205 par Loys
"les conseils de classe participatifs, nous expérimentons le bilan de trimestre personnalisé sous forme de speed dating"... et les élèves remplissent leur "fiche" en forme de bulletin trimestriel.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Jan 2023 21:07 - 25 Jan 2023 21:13 #24302 par Loys
Rapport de l'IGESR en 2021 : "Les pratiques collaboratives au service des apprentissages" (n° 2021-230 - décembre 2022) par Fabienne PAULIN-MOULARD, Monique DUPUIS, Xavier GAUCHARD, Christian VIEAUX, Inspecteurs généraux de l’éducation, du sport et de la recherche.

SYNTHÈSE

Même si les pratiques collaboratives sont moins répandues en France que dans les autres pays de l’OCDE, elles se développent néanmoins à tous les échelons du système. Pluralité de contextes d’émergence, diversité de sources d’impulsion, variété de niveaux d’enseignement et d’échelles de pilotage, tel est le terreau dans lequel elles se manifestent. La mission a vu dans ce foisonnement l’intérêt renouvelé qui est porté aujourd’hui à des démarches collaboratives s’appuyant à présent sur des résultats solides issus de la recherche qui en montrent l’effet bénéfique sur les résultats des élèves, sur le climat d’apprentissage et sur le bien-être au travail des enseignants.
Au fil des entretiens et des observations qu’elle a menés dans des lieux et des contextes variés, la mission a porté une attention particulière aux modalités de travail entre élèves ainsi qu’à la collaboration entre les différents acteurs du système scolaire visant, directement ou indirectement, l’amélioration de la qualité des apprentissages. Elle a ainsi identifié des conditions de mise en œuvre et d’enracinement durable des pratiques collaboratives dans le système scolaire français. Ces conditions reposent essentiellement sur l’identification des modalités d’une mise en œuvre bénéfique aux apprentissages, un soutien institutionnel, la formation et une communication appropriée.
De par leur nature même, les pratiques collaboratives nécessitent un temps de concertation pour leur conception, leur mise en œuvre et leur régulation. Ce temps collectif est indispensable au bon fonctionnement et contribue au développement professionnel. Il est nécessaire qu’il soit institutionnalisé dans les emplois du temps, que ce soit de manière hebdomadaire, mensuelle ou autre, selon un calendrier et un financement clairement établis. Le pilotage doit donc être bien défini et facilement identifiable, au sein de l’école ou de l’établissement, mais aussi au niveau académique, afin que les équipes sachent où trouver l’appui nécessaire.
Le soutien académique trouve son expression première dans la mise en place de formations à et par la coopération, car coopérer ne s’improvise pas, ni par les professeurs, ni par les élèves. Des formations entre pairs, de type « constellations », sont propices à l’acquisition des savoirs et savoir-faire nécessaires à la mise en place de pratiques collaboratives, comme on a pu l’observer dans la mise en œuvre du Plan mathématiques dans le premier degré. Les formations et leur suivi gagnent à bénéficier du soutien de la recherche afin d’aider les équipes éducatives à développer et mettre en œuvre ces pratiques de manière pertinente et efficace et à déployer d’autres modes de développement professionnel, plus collaboratifs eux aussi. La communication sur le bien-fondé de ces pratiques pédagogiques constitue la dernière composante indispensable à un fondement stable des pratiques collaboratives. Il s’agit en effet d’en faire connaître les effets bénéfiques sur le bien-être à l’école et sur les apprentissages. Il s’agit également de faire comprendre, notamment aux parents mais aussi aux enseignants les plus éloignés de ces démarches, que, loin de se résumer à une « lubie pédagogique » réservée à quelques-uns, loin de faire perdre du temps aux professeurs comme aux élèves, les pratiques collaboratives reposent sur des méthodes éprouvées et performantes qui permettent aux enseignants de gagner en efficacité et à tous les élèves de progresser.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 2.733 secondes
Propulsé par Kunena