"Un iPhone consomme plus d’électricité qu’un réfrigérateur" (BigBrowser)

Plus d'informations
19 Aoû 2013 20:32 - 19 Aoû 2013 20:33 #7110 par Loys
Bon le titre est un peu racoleur et abusif mais l'article reste à lire : "ÉNERGIVORE – Un iPhone consomme plus d’électricité qu’un réfrigérateur" sur "BigBrowser" du 19/08/13.


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Aoû 2013 16:22 #7117 par DM
Je crains qu'il n'y ait dans cet article certaines affirmations un peu hâtives, comme celle qu'il serait difficile de diminuer la consommation des "appareils informatiques, dont le propre est de tourner en continu".
Ça, c'est le modèle des data-centers à l'ancienne : on s'assure de la fiabilité et de la disponibilité des machines en les faisant fonctionner en continu, avec tout ce qui s'ensuit (climatisation, onduleurs, etc.) et ce sans trop s'adapter à la demande.
Une partie des technologies cloud reposent au contraire sur l'idée qu'on a un grand nombre de machines indifférenciées sur lesquelles on peut migrer des services ou des requêtes, et que ce n'est pas grave si une proportion de machines est indisponible, vu que l'on pourra s'organiser en fonction de cela. Dans ce cadre, on peut diminuer les marges de sécurité, éteindre une partie du parc en périodes creuses, etc.
Il y a par ailleurs des recherches sur la diminution de consommation. Là encore, le problème est que l'ordinateur, naguère, fonctionnait avec une disponibilité de 100% de la machine en fonctionnement (tous les processeurs allumés à pleine capacité, toute la mémoire disponible) et qu'il faut passer à un modèle où, en général, une partie des services de la machine sont éteints ou restreints. C'est déjà le cas (quand il n'y a pas de processus à faire tourner, le processeur s'arrête en attente, p.ex.) mais il y a encore beaucoup de progrès à faire (chasser, par exemple, tous les dispositifs qui "réveillent" des fonctionnalités sans que cela ne soit vraiment nécessaire).
On a plutôt commencé à s'intéresser aux dispositifs portables (notamment les téléphones), qui sont limités par leur batterie, plutôt que les machines fixes.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Aoû 2013 18:07 - 20 Aoû 2013 18:08 #7121 par Loys
C'est vrai qu'un ordinateur tourne en permanence pour n'être utilisé - à un instant donné - qu'à une fraction infime de ses capacités.
J'ai quand même l'impression que, pour l'instant, c'est toujours la course au processeur le plus puissant et pas encore au processeur le moins gourmand, même si les choses commencent à changer quelque peu. C'est surtout la nuisance sonore (pour refroidir ces processeurs de plus en plus puissants) qui pousse à limiter autant que possible la consommation... et non les considérations écologiques. Sur les dispositifs portables, c'est la question de l'autonomie qui pousse dans le même sens.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
20 Aoû 2013 18:59 #7126 par DM
C'est un peu plus compliqué que cela. Pendant longtemps, on a visé l'obtention de processeurs plus rapides. Leur consommation électrique sur une surface restreinte a cependant tellement cru que l'on en est arrivé à ne plus savoir dissiper la chaleur produite. Là, on s'est intéressé à la réalisation de plusieurs processeurs (cœurs) dans la même puce — l'idée étant que l'on va mettre plus de cœurs même si la vitesse de chaque cœur stagne. Malheureusement, de tels systèmes sont plus difficiles à programmer, pour les mêmes raisons qu'on ne va pas forcément plus vite avec deux employés qu'un seul pour une tâche donnée.
Attention à ne pas appliquer à un contexte de data center les contraintes des ordinateurs personnels. Chaque watt d'énergie consommé par un équipement électronique dans un data center, c'est un watt qui devra être extrait par la climatisation, et pour lequel on devra dimensionner tous les équipements électriques, notamment les onduleurs (et donc tout ce qui s'ensuit : groupes électrogènes, cuves de fioul pour ceux-ci, protection incendie). C'est aussi un watt de plus dans la facture électrique. J'ai lu que certains gros industriels du cloud rachètent des sites industriels avec des approvisionnements électriques bon marché...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
21 Aoû 2013 00:00 #7128 par Frist

Loys dit: C'est vrai qu'un ordinateur tourne en permanence pour n'être utilisé - à un instant donné - qu'à une fraction infime de ses capacités.
J'ai quand même l'impression que, pour l'instant, c'est toujours la course au processeur le plus puissant et pas encore au processeur le moins gourmand, même si les choses commencent à changer quelque peu. C'est surtout la nuisance sonore (pour refroidir ces processeurs de plus en plus puissants) qui pousse à limiter autant que possible la consommation... et non les considérations écologiques.

Contre les nuisances sonores, on a depuis quelques temps des solutions assez silencieuses. Le bruit d'un PC n'est plus vraiment fonction de la puissance dissipée, mais surtout de la qualité des ventilateurs, voir l'état des disques durs.
Aujourd'hui, et depuis quelques temps, les problèmes de consommations électriques sont au cœur de l'argumentaire technologique, la séparation en plusieurs coeurs de processeurs cités par DM ne sont qu'un petit point par rapport à tout ce qui est communiqué.
Pour une même gamme de processeur d'ordinateur, une gamme bureautique et embarqué existe, et c'est loin d'être simplement une simple question de format.
La veille d'un ordinateur tout le monde connait, mais les normes d'alimentations sont très complexes, et de nombreux états de veille existent, avoir l'état de veille le plus approprié fait l'objet de nombreuses publicités (réveil très rapide du système).
Pour une même gamme de processeurs, les nouvelles séries mettent surtout en valeur l'efficacité énergétique des processeurs, la puissance de calcul en elle-même n'est plus depuis longtemps le fer de lance des constructeurs. Certes on voit des évolutions, mais ce n'est plus la course au GHz d'il y a quelques années.
Un peu plus discret, car dépendant de l'utilisation des logiciels, ce qui est assez difficile à faire évoluer, les jeux d'instructions. Toujours de plus en plus spécialisé, on peut donner des ordres de plus en plus complexes au processeur qui les comprendra en une seule fois (après il peut mettre du temps à répondre mais c'est une autre histoire), ce qui est source d'efficacité logiciel, et a fortiori de réduction de la consommation énergétique .

J'en oublie surement, mais ces problèmes écologiques sont bien présents dans le monde informatique, et pas que de manière accessoire.
Autre exemple, pas pour les processeurs, mais les disques durs. Chez Western Digital, vous avec trois gammes de disques durs :
- Bleu : Classique
- Noir : Performant
- Vert : Écolo

Loys dit: Sur les dispositifs portables, c'est la question de l'autonomie qui pousse dans le même sens.

À capacité de batterie égale, cela revient au même.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.220 secondes
Propulsé par Kunena