"Les « cookies » , témoins d'une époque publicitaire révolue" (Le Monde)

Plus d'informations
24 Avr 2014 20:53 #10293 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
28 Avr 2014 16:44 - 28 Avr 2014 16:44 #10317 par archeboc

> Pour les cookies, les temps sont durs.
> [..]
> Le processus d'harmonisation de la réglementation européenne sur la protection des données personnelles est en marche.

La guerre du législateur contre les cookies ? Qui y croit ?

> En pratique, les cookies peuvent d'ores et déjà être très facilement bloqués par des
> programmes dits « ad-blocker » directement intégrés dans certains navigateurs.

Là, la menace est plus sérieuse. Si chacun peut techniquement gérer ses cookies et les révoquer de manière personnalisée, les publicitaires espions seront (un peu) embêtés.

> Par ailleurs, avec l'explosion de l'utilisation des smartphones et des tablettes, force est de
> reconnaître que les cookies sont impuissants à pénétrer l'environnement mobile auquel ils
> ne sont pas adaptés.

:o
Je ne vois pas comment cela peut être vrai.

> AVEC LE « FINGERPRINTING », UN PLUS GRAND RESPECT DE LA VIE PRIVÉE

Hahaha ! Mais c'est un gag du 1er avril !

> Fort heureusement, des technologies alternatives aux cookies existent et offrent déjà des résultats
> prometteurs : le « fingerprinting » est une méthode consistant à identifier de façon anonyme un
> internaute quel que soit son appareil

Traduction : "fort heureusement, si on nous interdit le flicage par les cookies, nous aurons d'autres méthodes de flicage plus difficiles à détecter".
Malheureusement, de la même façon que le navigateur peut bloquer les cookies, le navigateur peut maquiller son empreinte digitale.

> Certains acteurs ont même développé des solutions capables de reconnaître
> un même utilisateur à travers différents appareils, qu'il se connecte à Internet
> via son PC, son smartphone ou sa tablette par exemple.

Là, c'est différent : on l'identifie non par son appareil, mais par son comportement sur internet. Bonjour le respect de la vie privée.
Et le pire du pire : alors que les utilisateurs seront assez réticents à communiquer leur comportement sur internet, ils ne semblent pas gênés pour donner accès à leur comportement dans le monde réel. Avec les données de géolocalisation, on identifie (au sens de la CNIL) un individu à partir de ses trois lieux les plus fréquents.

> Derrière ces nouvelles technologies en phase avec l'évolution des comportements et des
> usages, les enjeux sont clairs : pouvoir détecter un profil d'utilisateur quel que soit son
> moyen de connexion digitale - web, mobile ou tablette - de manière totalement anonyme.

"Totalement anonyme" est le terme de trop. L'anonymat est tellement facile à lever.

> Ceux qui ont investi en R&D pour développer une technologie de fingerprinting disposent d'ores et déjà d'une longueur d'avance...

Ils disposent manifestement d'attachés de presse très efficaces.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.077 secondes
Propulsé par Kunena