Le coût de la révolution numérique

Plus d'informations
04 Jan 2015 22:47 - 03 Fév 2015 00:31 #12830 par Hervé
Le coût de la révolution numérique a été créé par Hervé
Trouvé sur Atlantico, un article sur les coûts et profits de la "révolution numérique".
la révolution numérique en euros
Comme je ne sais pas intégrer les textes en intégralité, je me contente de quelques remarques.
Globalement les auteurs sont des adeptes de la destruction-créatrice chère aux libéraux (on est sur Atlantico en même temps). Mais, à lire entre les lignes, on voit que même eux ne sont pas sûr que, sur le long terme, l'évolution soit positive.
Pour C. Saint-Etienne

. Il peut y avoir des discussions infinies pour savoir si cela crée des emplois net ou pas

Ce qui est une façon implicite de dire que cela n'en crée pas...
Il est d'ailleurs contredit par G. Babinet

Personnellement, j'ai tendance à démontrer que le numérique est destructeur d'emplois. Et ça l'est de façon massive.

C. Bénavent n'est guère plus optimiste

Dans l'immédiat, et pour chaque nouvel utilisateur, il y a certainement un aspect très positif, à long terme et pour l'ensemble de la population, cela génère des contraintes et des coûts qui peuvent déborder les avantages.

Mais bien évidemment, il n'y a rien d'autres à faire qu'à s'adapter par ce que, toujours selon Babinet, le

"winner takes it all"

. Belle vision du monde futur
Bon sinon, l'article est un peu quelconque mais je le signale parce que les propos du nommé Duchemin m'ont semblé croquignolets. En même temps, il est sociologue... :roll:
Ses arguments des avantages des réseaux sociaux sont implacables

Pour ce qui est de l'accès à l'information grâce à Internet, elle est plutôt bénéfique pour les citoyens car lorsque vous êtes jeune fille de 14 ans passionnée par le maquillage, vous allez trouver le blog ou la page FaceBook avec des filles comme vous.

:lol:

Si l'on a une passion, on trouvera des gens comme soi via les nouvelles technologies. C'est plutôt positif, pour se sentir moins seul

D'ailleurs avant le net, qui avait des amis ? Personne.
Et d'ailleurs on ne pouvait pas vraiment se cultiver, puisqu'on était obligé de lire tout "Le Monde" seulement pour avoir le programme télé.

, avant on achetait un journal et on avait des informations de toute nature, pas seulement ce qui nous intéressait. Maintenant les gens ont la possibilité de choisir ce qui les intéresse, si leur niveau d'intérêt n'est pas très haut, ils ont quand même de l'information adaptée à leurs centres d'intérêts

Je suis de plus en plus convaincu, surtout à l'époque des soldes

mais tout cela converge dans le même sens : les consommateurs sont plus cultivés vis-à-vis de la consommation. Cela peut être vu comme une amélioration de qualité de vie car avant les gens étaient un peu benêts et pouvaient se faire avoir, faire des erreurs

Mais oui, bien sûr ! D'ailleurs à l'heure où le citoyen est réduit à son pouvoir d'achat il est normal que le consommateur soit "plus cultivé vis-à-vis de la consommation". Et grâce à internet, plus d'arnaques possibles !
Mais en même temps, ça ne suffit peut-être pas de discuter conso à longueur de temps.

Tout cela contribue à un élargissement de la curiosité. Quand on découvre une série, la plupart d'entre elles sont centrées sur une thématique, vous découvrez un univers, une culture, une région, un mode de fonctionnement politique.

Evidemment, pour tout ça, y a bien la littérature mais enfin, c'est fatigant et dépassé. Vous avez pas mieux ?

Tout cela favorise un élargissement des consciences, ça nous permet aussi de pénétrer un milieu, par exemple le succès des séries hospitalières, comme Dr. House, a permis aux patients de connaître des choses qu'ils ne savaient pas avant

Alors là, je suis définitivement convaincu. Déjà que je croyais que Dr House était une série télé et n'avait rien à voir le numérique, mais maintenant je me dis que, vu le nombre de séries policières que j'ai regardées, si un jour je suis arrêté par la police de la pensée conforme, je n'aurai pas besoin d'avocats.
Sur ce, je retourne à mes copies non-virtuelles que M. Duchemin ne va pas corriger à ma place.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.108 secondes
Propulsé par Kunena