[Le Point] Les dessins animés plus violents que les films pour adultes

Plus d'informations
17 Déc 2014 12:32 #12734 par archeboc
Les dessins animés plus violents que les films pour adultes !

Selon une étude, les personnages principaux des dessins animés risquent près de trois plus de se faire tuer par rapport aux protagonistes des films pour adultes.



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Déc 2014 15:09 #12744 par Kustolovic
Il ne faut pas confondre la mort et la violence. La mort est un sujet important que l'on aurait tort de ne pas évoquer.
Beaucoup de films pour jeunes ou enfants s'inspirent des schémas le la quête initiatique. Souvent c'est à la mort des parents/du maître que l'enfant/l'élève doit surmonter sa douleur et apprendre à s'épanouir.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Déc 2014 15:42 #12745 par archeboc

Kustolovic dit: Il ne faut pas confondre la mort et la violence. La mort est un sujet important que l'on aurait tort de ne pas évoquer.
Beaucoup de films pour jeunes ou enfants s'inspirent des schémas le la quête initiatique. Souvent c'est à la mort des parents/du maître que l'enfant/l'élève doit surmonter sa douleur et apprendre à s'épanouir.

"se faire tuer" : je ne sais pas comment dans les faits les auteurs de l'étude ont compté les morts, mais ce qu'ils décrivent, ce sont bien des morts violentes. Dans Cendrillon, la maman meurt de maladie, pas d'un coup de piolet dans la figure.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
19 Déc 2014 16:51 - 19 Déc 2014 16:51 #12746 par Kustolovic
Il est vrai que leur second indicateur concerne les meurtres (ce qui exclu les morts violentes par accident ou dans des scènes de guerre)

In addition, we considered only the presence or absence of on-screen death and did not rate the realism or violence of those deaths. More gruesome on-screen deaths might be more traumatic for children. Nevertheless, our sample of animated films included three gunshot deaths (Bambi, Peter Pan, Pocahontas), two stabbings (Sleeping Beauty, The Little Mermaid), and five animal attacks (A Bug’s Life, The Croods, How to Train Your Dragon, Finding Nemo, Tarzan), suggesting grisly deaths are common in films for children.

De plus, ce que le résumé ne suggère pas explicitement, c'est qu'ils ont analysé le taux de survie des personnages. C'est-à-dire le temps écoulé avant la première mort à l'écran. Le nombre ou la quantité de morts n'est donc pas prise en compte. Dans leur étude ils démontrent que dans les films «pour adulte» c'est plus souvent le personnage principal qui est tué, alors que dans les dessins animés c'est plus souvent les parents/amis ou le «méchant». Maintenant qu'est ce qui est est plus violent? Un personnage secondaire qui meurt dans la situation initiale ou le personnage principal après s'y être attaché durant 2h30 ?
Au final tout cela me parait être des chiffres sans vraiment de vision globale de la violence à l'écran. Par exemple un film qui montre des scènes de torture ou de viol explicites mais sans mort à l'écran fera partie du pourcentage «non-violents». ça n'a aucun sens.
p.s. : l'étude: www.bmj.com/content/349/bmj.g7184

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.115 secondes
Propulsé par Kunena