"SynLab", les "Lab Schools", "la communauté Être Prof"

Plus d'informations
02 Nov 2016 13:05 - 01 Sep 2020 11:03 #17602 par Loys
www.syn-lab.fr/
www.batisseursdepossibles.org
twitter.com/SynLabFr
www.youtube.com/channel/UC6jSWYvLHaY9AoxNiwUcNvg

SynLab est une association d’intérêt général. Les dons sont déductibles à hauteur de 66% dans la limite de 20% du revenu.





Ce message contient des informations confidentielles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Nov 2016 13:38 - 29 Aoû 2020 17:04 #17603 par Loys
www.syn-lab.fr/Transition-Educative-Insc...ycle-de-master-class
[ Cliquer pour agrandir ]

Florence Rizzo dit: Chefs d'établissement, inspecteurs, cadres éducatifs : Les pré-inscriptions sont ouvertes pour le DU Acteur de la #transitioneducative Venez découvrir le contenu de cette formation mardi 19 à 18h @criparis


Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
17 Mai 2018 00:34 - 01 Sep 2020 11:01 #20970 par Loys
Deux écoles (Paris 2e et 11e) fondées par Pascale Haag. Vivent les pédagogies alternatives qui servent de produits d'appel !

www.labschool.fr/

www.labschool.fr/

Une « école laboratoire » (laboratory school) est une école adossée à un département d’université ou à une institution qui forme des enseignants


Les élèves sont regroupés à compter d'une trentaine par cycle et encadrés par six enseignants, soit un taux d'encadrement de 15 élèves par enseignant.

[ Cliquer pour agrandir ]

Pour une famille modeste (15.000 à 32.000€), 50€ de préinscription pour éventuelle inscription, trois étapes d'inscription, 600€ à l'inscription puis 3.250€ ou 3.750€ par an, soit entre 12% et 29% des revenus annuels pour un seul enfant la première année...

De toute façon "Le nombre d’enfants qui peuvent être inscrits dans chaque tranche tarifaire est fixé à l’avance, de façon à préserver l’équilibre financier de l’établissement"...

Pascale Haag [ Cliquer pour agrandir ]


Pascale Haag participe aussi à Startup for kids : www.laviemoderne.net/forum/le-marche-de-...umerique/20972#20971 [/spoiler]

Pascale Haag participe aussi à Startup for kids et "Ludovia".

Et le "lab schhol network" : www.labschool.fr/fr/fr/qui-sommes-nous/
twitter.com/LabschoolNet/





A noter que le Lab school network peut nouer des partenariat avec le "Printemps de l'éducation" :
www.ehess.fr/fr/rencontre/quelles-%C3%A9...ste-xxie-si%C3%A8cle
www.libsco.fr/videos

Ce message contient des informations confidentielles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
23 Aoû 2018 19:57 - 29 Aoû 2020 17:03 #21271 par Loys
Florence Rizzo (Synlab) devient "fellow Ashoka" en 2017.

Une nouvelle campagne est lancée en 2017 avec la nouvelle plateforme etreprof.fr : L'ID du tweet fournit n'est pas valide



Et communiqué avant la rentrée 2018 : syn-lab.fr/wp-content/uploads/2018/08/Co...tr%C3%A9e-230818.pdf

[ Cliquer pour agrandir ]


etreprof.fr/
twitter.com/EtreProf



Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
06 Sep 2018 09:29 - 06 Sep 2018 09:35 #21326 par Loys

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
07 Oct 2018 20:14 - 29 Aoû 2020 17:09 #21417 par Loys
www.labschool.fr/

Une « école laboratoire » (laboratory school) est une école adossée à un département d’université ou à une institution qui forme des enseignants


Les élèves sont regroupés à compter d'une trentaine par cycle et encadrés par six enseignants, soit un taux d'encadrement de 15 élèves par enseignant.

[ Cliquer pour agrandir ]

Pour une famille modeste (15.000 à 32.000€), 50€ de préinscription pour éventuelle inscription, trois étapes d'inscription, 600€ à l'inscription puis 3.250€ ou 3.750€ par an, soit entre 12% et 29% des revenus annuels pour un seul enfant la première année...

Pascale Haag [ Cliquer pour agrandir ]

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Avr 2020 15:01 - 18 Jui 2020 09:38 #22788 par Loys
Synlab et Etreprof.fr sur le pont avec la pandémie de 2020. Voir ce fil : www.laviemoderne.net/forum/ecole-en-lign...epidemie/22787#22787

Le site est mis à jour (instantané du 18/06/20) pour la continuité pédagogique et l'enseignement hybride :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Aoû 2021 11:58 - 29 Aoû 2021 12:07 #23515 par Loys
Le 23/08/2020 dans le "JDD" : "On ne refondera pas l’école d'après sans les enseignants !" par "quatre spécialistes de l'éducation" : François Dubet, Cynthia Fleury, Florence Rizzo, François Taddei.

[ Cliquer pour agrandir ]

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
29 Aoû 2021 12:00 - 01 Sep 2021 09:17 #23516 par Loys

Les enseignants qui favorisent un climat de performance accentuent les inégalités.


Nouvelle tribune à la veille de la rentrée dans le "JDD" du 29/08/21 : "La méritocratie contre la réussite" par Florence Rizzo, Céline Damon, François Dubet et Sébastien Goudeau*

[ Cliquer pour agrandir ]


Le rapport en question sur une "enquête menée auprès de 826 enseignants" : "Pratiques pédagogiques et inégalités scolaires"

Quelques observations.

L'enquête mêle tous les niveaux indistinctement, comme si maternelle, primaire, collège ou lycée étaient du pareil au même pour penser le "climat" et les "pratiques pédagogiques"...

Biais important reconnu par l'enquête : "le recrutement des répondants à travers la plateforme ÊtrePROF. A ce titre, les résultats obtenus reflètent les croyances et les pratiques professionnelles d’enseignants engagés dans une démarche de développement professionnel". Et même d'une certaine démarche particulière.

96,5% des enseignants pensent que tout le monde n'a pas les mêmes chances de réussir à l'école. [...]
Pourtant, les enseignants attribuent les résultats en priorité au travail personnel (29,07% au total) et aux capacités individuelles (27,94% au total) des élèves. Le travail de l’enseignant (22,84%) et l’accompagnement de la famille (20,43%) ne viennent qu'en second rang pour expliquer la réussite ou l'échec de l'élève. Ces résultats semblent paradoxaux au regard des taux de croyance dans la méritocratie.

Il n'y a là aucun paradoxe, mais un sophisme de raisonnement : que tout le monde n'ait pas les mêmes chances de réussir à l'école n'exclut en rien une part (non majoritaire si l'on en croit l'enquête - les capacités individuelles ne relèvent pas du mérite) de mérite individuel liée au travail personnel. Cela relève même d'une pensée complexe assez évidente. Dès lors, dénoncer l'incohérence des enseignants ou la "croyance dans la méritocratie" est d'un simplisme dépourvu de sens.

A noter que la question même censée illustrer la "croyance dans le mérite" est volontairement floue, confondant le mérite des notes et le mérite scolaire en général : "les élèves ont les notes qu'ils méritent".

La croyance dans la méritocratie impacte les pratiques pédagogiques

Plus les enseignants croient en la méritocratie, plus ils valorisent un climat de performance en classe (en favorisant la compétition ou la comparaison entre élèves par exemple).
À l’inverse, moins les enseignants croient en la méritocratie, plus ils adoptent des pratiques pédagogiques de coopération, d’entraide et d’explicitation des enseignements.

La "croyance en la méritocratie" n'étant définie que de façon aussi simpliste qu'absurde, une telle association est - malgré de savantes infographies - pour le moins problématique.

Plus grave : la confusion entre "climat ("de performance"/"de maîtrise") et "pratiques pédagogiques" est absurde. "expliquer aux élèves que l'erreur est une étape nécessaire de l'apprentissage", "donner du sens et expliciter l'utilité des apprentissages", "expliciter l'objectif d'une séquence d'apprentissage avant de l'enseigner" peuvent être associés à des pratiques pédagogiques bien distinctes, même si l'enquête s'efforce de les associer artificiellement - et sous l'apparence d'une pédagogie explicite - à des "des pratiques pédagogiques de coopération, d’entraide", renvoyant à un socio-constructivisme précisément opposé à la pédagogie explicite.

Malgré toutes ces confusions évidentes pour qui s'y intéresse, ces représentations scolaires bonnes ou mauvaises permettent d'approcher de la conclusion voulue par Synlab sur les bonnes et les mauvaises pratiques pédagogiques, au nom - bien sûr - de la lutte contre les "inégalités scolaires" :

Selon la littérature scientifique, certaines pratiques sont recommandées pour réduire les écarts de niveau d'origine sociale et d'autres présentent le risque de creuser les inégalités scolaires.
Un climat de performance valorisant la compétition et la comparaison entre les élèves a tendance à renforcer les inégalités scolaires.
Un climat de maîtrise valorisant les progrès individuels de chaque élève et la coopération au sein de la classe est positivement corrélé avec la réduction des inégalités scolaires.

"selon la littérature scientifique" : aucune source n'est donnée. Cette conclusion est même totalement étrangère à "l'enquête" et c'est pourtant elle qui donne son titre à l'article du "JDD" cité plus haut !

De fait, les pédagogies coopératives ou la bienveillance artificielle (ce que l'enquête appelle la "valorisation des erreurs" (sic) dans un "climat de maîtrise") n'ont guère montré leur valeur, malgré leur diffusion dans l'école française. Une contradiction saute dès lors aux yeux : puisque "une majorité des enseignants (94%) a recours aux pratiques recommandées par la littérature scientifique", comment s'explique l'échec de l'école française ?

Parce qu'insuffisamment sans doute, puisque l'enquête poursuit avec le "besoin d'être formés", le "besoin d'outillage", l'absence de "formation" ou de "réseaux d'aide" ? C'est une chance : telle est la raison d'être de Synlab, avec la bénédiction de Canopé son "partenaire" !

La mission de l'association SynLab est de soutenir les enseignants et chefs d’établissement, pour permettre la réussite des 12 millionsd'élèves en France. L’objectif est de contribuer à améliorer les pratiques pédagogiques à grande échelle, meilleur levier pour luttercontre les inégalités éducatives.


Et tant pis si les pratiques socio-constructivistes ont montré au contraire leur peu d'efficacité ( l'exemple avec Pisa cité au début de "l'enquête" ).


Ce message contient des informations confidentielles

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
13 Oct 2021 12:28 #23617 par Loys
Mail envoyé par la MGEN aux mutualistes le 13/10/21 :

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 2.605 secondes
Propulsé par Kunena