"Mixité sociale : A Paris, les lycées des beaux quartiers font de la résistance" (Café pédagogique)

Plus d'informations
30 Jui 2021 09:50 - 13 Juil 2023 17:10 #23442 par Loys
Dans "Le Monde" (abonnés) du 27/06/21 : "Affelnet : au terme d’une réforme complexe, le rectorat satisfait, les parents sceptiques"


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.


Voir aussi : www.lefigaro.fr/actualite-france/a-paris...ees-d-elite-20210624

Les résultats d'Affelnet Paris, dont les règles ont été totalement changées en pleine pandémie, au dernier moment, sont en train de tomber et ils semblent sont délirants : d'excellents dossiers sans affectation ou affectés sur des vœux très secondaires, des différences de traitement dans le même collège (à meilleur dossier non obtention du même premier vœu) etc. Difficile de savoir dans quelle mesure l'ouverture au privé influe sur ce chaos.

Le but est très clairement qu'il n'y ait plus de bons lycées (dans le public). Évidemment, les bons lycées font apparaître les écarts de niveau scolaire entre les collèges : alors, au lieu de traiter ce problème, un algorithme permet de le rendre invisible. Résultats : les familles qui ont fait le choix du public sont désormais horrifiées d'avoir fait ce choix.

Clé utilisateur/ secrète de la configuration non valide

Ce message contient des informations confidentielles
Dernière édition: 13 Juil 2023 17:10 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
02 Juil 2021 14:02 - 25 Oct 2023 12:21 #23447 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Affelnet et mixité
Dans "20minutes" du 29/06/21 : Paris : Satisfaction des familles, mixité sociale… Quel est le bilan de la réforme d’Affelnet pour l’affectation au lycée ?


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.


etudiant.lefigaro.fr/article/affelnet-le...b-9c31-47598425ca9d/


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.


Dans "Le Monde" (abonnés) du 6/07/21 : "A Paris, les collégiens sans « bonus » déçus par Affelnet"

Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Dernière édition: 25 Oct 2023 12:21 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
14 Juil 2021 22:07 - 13 Juil 2023 17:13 #23473 par Loys
Dernière édition: 13 Juil 2023 17:13 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
18 Juil 2021 23:59 - 19 Jan 2023 11:13 #23476 par Loys
Dans "Le Figaro" du 18/07/21 entretien avec Jean-Michel Blanquer : www.lefigaro.fr/actualite-france/blanque...s-inversent-20210718

Dans l’académie de Paris, des règles de mixité sociale et scolaire ont été mises en place dans l’accès aux lycées. Doivent-elles être étendues en France?

Paris était un cas particulier. Nous étions dans une impasse: un système d’affectation qui aboutissait à une hiérarchisation caricaturale des lycées parisiens avec, dans le mieux considéré, des élèves ayant tous 17 de moyenne, et dans le moins réputé, 4. Ce n’est bon pour personne. Dans la réforme menée par le recteur de Paris, il y a toujours une place importante pour le mérite. Mais tout ceci est mâtiné de mixité sociale et de possibilité d’avoir des niveaux moins homogènes. Mon objectif, à Paris comme ailleurs, est de rehausser le niveau des lycées les moins considérés avec des mesures très volontaristes quant à l’offre d’enseignement et le climat scolaire.

Dernière édition: 19 Jan 2023 11:13 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Juil 2021 14:37 - 24 Oct 2023 23:10 #23484 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Affelnet et mixité
Dans "Acteurs Publics" du 26/08/21 : "Christophe Kerrero : “L’enjeu n’est pas de s’attaquer à l’élite, mais de l’élargir”"

Attention : Spoiler !

Aucune mention des lycées privés parisiens : il fallait le faire !

Ce message contient des informations confidentielles

 
Dernière édition: 24 Oct 2023 23:10 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Sep 2021 21:16 - 22 Sep 2021 21:17 #23575 par Loys
etudiant.lefigaro.fr/article/un-parent-d...c-90ac-b51d20745063/

affelnet.fr/2021/08/12/debunkage-rapide-...-affelnet-2020-2021/


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Dernière édition: 22 Sep 2021 21:17 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Jan 2022 12:18 - 13 Juil 2023 17:01 #23767 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet Affelnet et mixité
Dans "Marianne" du 21/01/22 : "Affectation des lycéens via Affelnet : "Parents, si vous saviez…"


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.



Dans "Le Monde" du 22/01/22 : "Les lycées Louis-le-Grand et Henri-IV ne recruteront plus leurs élèves parisiens sur dossier"


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Dernière édition: 13 Juil 2023 17:01 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
22 Jan 2022 18:09 - 22 Jan 2022 18:11 #23768 par Loys
Dans "Le Parisien" (Paris, abonnés) du 19/01/22 : "Où vivre pour accéder aux meilleurs collèges et lycées ?"


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.
Dernière édition: 22 Jan 2022 18:11 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
25 Jan 2022 20:49 - 02 Fév 2022 12:10 #23773 par Loys
Dans "Marianne" du 25/01/21, tribune de Jean-Paul Brighelli : "Lycées parisiens Henri-IV et Louis-le-Grand : "ce n’est plus de l’élitisme, c’est de l’entre-soi""


Quelque chose est masqué pour les invités. Veuillez vous connecter ou vous enregistrer pour le visualiser.


Et dans "L'Express" du 25/01/22, la position opposée défendue... par moi-même : "Il n'y aura bientôt plus de très bons lycées publics à Paris (Merci l'Education nationale)"

Attention : Spoiler !

Le scandale n'est pas que Henri-IV et Louis-le-Grand rejoignent Affelnet, mais qu'Affelnet devienne une machine à broyer les bons lycées publics.
Clé utilisateur/ secrète de la configuration non valide

Ce message contient des informations confidentielles


www.marianne.net/societe/education/recru...ns-lelite-parisienne
Dernière édition: 02 Fév 2022 12:10 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
26 Jan 2022 21:42 - 18 Fév 2024 19:21 #23776 par Loys
Dans le "Café pédagogique" du 25/01/22 : "Mixité sociale : A Paris, les lycées des beaux quartiers font de la résistance"

Attention : Spoiler !

Quelques commentaire s'imposent.

Mixité sociale : A Paris, les lycées des beaux quartiers font de la résistance [...]

De quels lycées parle François Jarraud quand il se fait par ailleurs le relais de "réels progrès" et des premiers résultats "positifs et encourageants" avancés par l'institution pour lutter contre "des établissements parisiens fortement ségrégués", avec cette "réforme ambitieuse" et ce "défi démocratique pour la capitale" ? Uniquement des lycées publics, bien sûr ! Même si la ségrégation qui saute aux yeux est celle des lycées privés, brièvement évoquée en fin d'article comme nous le verrons.

Des résultats positifs

Le taux de satisfaction du 1er vœu atteint 59% soit davantage qu'en 2020 (52%).

Comparaison dépourvue de sens si l'on considère que les vœux ont été beaucoup plus contraints (cinq vœux dans cinq lycées imposés, au lieu de 14 vœux parmi les lycées de quatre arrondissements).

Notamment 72% des élèves ayant le plus fort indice de positionnement social (IPS) ont eu leur 1er voeu contre 46% pour les plus favorisés.

Non seulement ces élèves "favorisés" (voir ci-dessous qui est ainsi désigné) ont vu leur choix de lycée se réduire, mais leurs vœux ont été beaucoup moins respectés. Il n'est difficile d'anticiper quelle va être, à terme, la réaction des publics socialement favorisés.

Il faut ici rappeler que l'IPS n'est pas un indice individuel : on peut être appartenir à une classe sociale favorisée et bénéficier de l'IPS d'un collège qui ne l'est pas. Mais plus grave : on peut appartenir à une classe sociale défavorisée et ne pas bénéficier de l'IPS dans un collège favorisé. Fascinant, non ?

Mais le plus terrible pour l'école n'est pas dit dans cette présentation très positive des résultats : Affelnet 2021 a produit plus de satisfaction pour les élève de faible niveau scolaire et moins pour les élèves de bon niveau scolaire. Non dit mais évident puisque, concernant la mixité scolaire, "l'indice de ségrégation a diminué de 30% en 2021", autre façon de dire que les bons lycées sont devenus moins bons, enfin les lycées publics).

Le travail et le niveau scolaire deviennent parfaitement secondaires pour l'obtention d'une affectation dans les lycées publics.

Par contre, on constate un fort taux de satisfaction des demandes dans les quartiers les plus privilégiés : 16ème, 7ème, 6ème, 5ème arrondissements avec les parties chics du 14ème et du 15ème.

A la vérité, c'était également un "objectif" de la réforme. Les élèves du 16e arrondissement, par exemple, qui pouvaient être affectés dans trois autres arrondissements de Paris, ne pouvaient plus être affectés, avec Affelnet 2021, que dans le 16e arrondissement : on arrive ainsi à ce résultat brillant : "à J de Sailly le niveau scolaire des élèves admis en 2021 est encore meilleur que celui des admis 2020".

Clé utilisateur/ secrète de la configuration non valide

Mais c'est tout le génie journalistique du "Café pédagogique" de présenter - un an après - ces objectifs comme des résultats étonnants ! :santa:

Au demeurant, en présentant ces aberrations ("les lycées [publics ndlr] des beaux quartiers font de la résistance") comme le principal problème de cette réforme "démocratique", François Jarraud occulte la première des ségrégations, celle du privé.

Des suggestions validées par C Mazeron, DSDEN. "On va ouvrir le nord du 16ème aux collèges du 17ème, 18ème, 8ème et même 9ème arrondissements".

C'est vrai que les 17e, 8e et 9e sont des arrondissements défavorisés !

Edit du 26/02/22 : dans la carte Affelnet 2022, les élèves du 16e restent toujours... dans le 16e !

Christophe Kerrero a souligné les efforts faits par l'académie pour accompagner ces évolutions dans les lycées. "On a donné 8800 HSE dans les lycées pour le soutien scolaire", dit le recteur. Pour la rentrée 2022 il ne s'agira plus d'HSE mais de moyens inscrits dans les DHG pour des dispositifs d'accompagnement, assure t-il. L'académie ouvre des premières générales dans certains lycées et des premières technologiques dans d'autres pour accompagner l'évolution.

Des moyens dérisoires à l'échelle des élèves : pour 20.000 élèves de seconde (soit 571 classes de 35 élèves), c'est l'équivalent de 8h de cours en demi-classe pendant l'année...

Le poids du privé

Cet effort vers davantage de mixité scolaire et social bute aussi sur l'existence d'un enseignement privé important dans la capitale.

Tout est dans l'adverbe "aussi". Les lycéens du privé représentent 40% des élèves, le double de la moyenne nationale, et leurs lycées monopolisent déjà les meilleures places des classements des lycées parisiens (cf supra). Mais il serait inconvenant de considérer ces lycées comme "ségrégués" (au demeurant, François Jarraud vient de l'enseignement privé).

Or si une partie des lycées privés sous contrat sont inclus dans Affelnet, ils ne le sont que pour éviter les doubles inscriptions. Ils ne sont pas soumis au tri effectué par Affelnet.


Mieux : depuis 2017, Affelnet permet aux élèves du privé de choisir un lycée public au même titre que les élèves du public. Et toujours mieux : depuis 2021, les élèves du privé peuvent demander les bons lycées correspondant au secteur du collège public qu'ils ont évité (et que d'autres élèves du public ne peuvent plus demander) !

Ces établissements restent une porte de sortie pour les familles qui veulent entretenir l'entre soi.


On a déjà constaté cette fuite avec les brutales expérimentations de mixité conduites dans le seul secteur public en 2017. Mais c'était avant la brutale réforme d'Affelnet en 2021, qui a pris de court - délibérément - de nombreuses familles.

Si sur le plan des effectifs J Grenet ne signale pas beaucoup de changement, sur le plan de l'évolution sociologique du privé, il n'a pas de données.

Quel dommage ! Non seulement le privé est épargné, mais il n'est visiblement pas possible de lui demander des informations...

A quoi tient l'ambition "démocratique" d'une réforme !

Autrement dit il est possible que les gains en mixité sociale dans le public soit le résultat d'une ghettoïsation sociale accrue dans le privé.

"il est possible"...

La vérité est tout simplement que c'est "l'objectif" recherché : favoriser l'enseignement privé, soigneusement préservé, et cela sous les prétextes les plus généreux.

L'exemple des lycées parisiens montre à quel point faire progresser la mixité sociale et scolaire est ardu. Les efforts de l'académie commencent à porter des fruits. Mais ils se heurtent à la résistance des beaux quartiers et de la ségrégation urbaine.

A noter que les résultats de la mixité se mesurent à la réalisation de la mixité. C'est évidemment ne pas penser aux effets produits par la mixité : découragement scolaire, baisse généralisée du niveau, fuite des meilleurs éléments vers le privé...

Satisfecit décerné par François Jarraud à une politique libérale, et relais d'une communication désignant de nouveaux boucs émissaires... parmi les seuls lycées publics !
Dernière édition: 18 Fév 2024 19:21 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Propulsé par Kunena