"Gober les moocs"

Plus d'informations
05 Mar 2013 11:52 - 18 Mai 2013 20:55 #4216 par Loys
"Gober les moocs" a été créé par Loys
Vous pouvez commenter ici l'article "Gober les moocs" (05/03/13).
Dernière édition: 18 Mai 2013 20:55 par Loys.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Mar 2013 12:41 #4217 par DM
Réponse de DM sur le sujet "Gober les moocs"
Quelques remarques d'ordre bassement pratique au sujet des MOOC :
david.monniaux.free.fr/dotclear/ ... ytechnique
(je n'ai pas abordé la question de la cohérence du cursus).

Au sujet du prestige des établissements : il y a en effet un certain ridicule à vouloir suivre un cours niveau L3 parce qu'il est dispensé par un enseignant de tel ou tel établissement prestigieux — ce n'est pas parce qu'on est un chercheur de renom que l'on est un grand pédagogue, et vice-versa. Je soupçonne qu'un cours de probabilités niveau L3 comme le MAP311 de l'X n'est pas fondamentalement différent d'un cours à Paris-6 ou Paris-7 (rappelons au passage que l'Institut de maths de Jussieu a une excellente réputation), si ce n'est qu'il va probablement (jeu de mots involontaire) plus vite qu'en université — ce qui n'est d'ailleurs pas un point positif, s'agissant d'une offre en ligne tous publics.

(Une petite remarque : à ma connaissance, Paris-XIII Villetaneuse a une bonne réputation dans certains domaines, dont les mathématiques. Sa mauvaise image découle de sa localisation.)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Mar 2013 12:53 #4218 par Loys
Réponse de Loys sur le sujet "Gober les moocs"
Merci pour le lien vers votre papier, très intéressant et dans une perspective plus pragmatique que la mienne, finalement.

Loin de moi l'idée de vouloir stigmatiser Villetaneuse : je suis moi-même un ancien étudiant de banlieue. Je constate simplement l'effet "tableau de chasse" de Coursera.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Mar 2013 13:08 #4219 par DM
Réponse de DM sur le sujet "Gober les moocs"
Je pense que vous formulez vous-même très bien les problèmes :
* Quels cours pour quels publics ? (Ceci rejoint votre critique sur l'effet « tableau de chasse » : certains des cours de l'X, dans leur format tel que dispensé dans l'établissement, tueraient les étudiants universitaires habituels.)
* Quels cursus ? Quelle cohérence ? Comment formuler des prérequis ? (Nous voyons bien les dégâts des « cursus à la carte » quand des étudiants arrivent dans un cours sans les prérequis nécessaires, quand bien même ceux-ci ont été clairement indiqués.)
* Comment corriger les examens de milliers d'étudiants ? Même, sans parler d'examens, comment faire des TD ?

Pour certains cours d'informatique de base (programmation débutants), on pratique un peu la correction assistée par ordinateur (un dispositif automatique détecte les programmes apparemment corrects, ce qui évite de devoir les corriger). On peut aller plus loin et faire un système qui tentera de réparer automatiquement les travaux incorrects, et notera au pro-rata du nombre de corrections; mais il me semble que même cela relève encore du sujet de recherche ! Dans tous les cas, ces systèmes sont très pénibles à concevoir et à faire fonctionner sans accrocs, autrement dit il faut des effectifs très importants pour les rentabiliser.
Pour tout le reste, il faut de la correction manuelle.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
05 Mar 2013 13:12 #4220 par Typhon
Réponse de Typhon sur le sujet "Gober les moocs"
Mais surtout parce que ces cours supposés ouverts à tous s’opposent à la conception même d’un cursus universitaire. Celui-ci implique en effet un niveau requis au départ, une cohérence disciplinaire entre différents cours et un parcours sur plusieurs années (de L1 à L3 par exemple) avec un niveau final, défini nationalement pour l’obtention d’un diplôme.

Je suis d'accord avec ce passage dans l'absolu, mais dans les fait, c'est loin d'être toujours vrai (hélas).

Quant à Paris XIII, la première et la dernière fois que j'en ai entendu parler, c'est quand un de ses étudiants s'est fait poignarder en plein amphi.
Il y a aussi des histoires de racket et tout un tas d'autres trucs marrants.

Mais bon, tout ceci est un combat d'arrière garde, dans quelques années les universités françaises auront disparues, non pas à cause de la concurrence des "MOOCS", mais tout simplement parce que plus aucun bachelier ne sera apt